Recherche

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil > Marseille. Fin de la garde à vue de Jean-Claude Gaudin dans le cadre d’une (...)

< >

Marseille. Fin de la garde à vue de Jean-Claude Gaudin dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds

mercredi 17 février 2021

La chambre régionale des comptes avait critiqué dans un rapport une « gestion des départs en retraite pour le moins coûteuse » à la ville de Marseille, avec plusieurs maintiens en fonctions jugés « illégaux » au cabinet du maire.

JPEG - 75.6 ko
Fin de la garde à vue de l’ancien maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin ©Destimed/RP

Sept mois après avoir quitté son fauteuil de maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, 81 ans, a été mis en garde à vue ce mercredi 17 février, selon des sources proches du dossier. Le domicile de l’ancien homme fort de Marseille, qui a dirigé la deuxième ville de France pendant vingt-cinq ans, avait été perquisitionné la veille, « dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 11 juin 2019 des chefs principaux de détournement de fonds publics par une personne chargée d’une mission de service public et de recel de ce délit », avait alors précisé le Parquet national financier (PNF).

« Cette information judiciaire concerne la situation de personnes qui ont poursuivi leur activité en ayant dépassé l’âge légal de départ à la retraite  », selon une source judiciaire.

Un préjudice de plus d’un million d’euros par an

Dans un rapport rendu à la fin de 2019, la Chambre régionale des comptes avait critiqué la gestion de la ville par jean-Claude Gaudin, des finances au personnel en passant par l’immobilier. La chambre s’était notamment étonnée d’une «  gestion des départs en retraite (…) pour le moins coûteuse » à la Ville de Marseille, avec plusieurs maintiens en fonctions jugés « illégaux » au cabinet du maire. Pour les magistrats de la chambre régionale des comptes, la Ville avait « sciemment » enfreint les règles légales sur la retraite et ainsi causé un préjudice de plus d’un million d’euros par an au contribuable.

La juge parisienne Cécile Meyer-Fabre a levé ce mercredi soir, peu après 20 heures, les gardes à vue, qui ont duré plus de 8 heures, de l’ancien maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et de son directeur de cabinet Claude Bertrand.

Anna CHAIRMANN

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.