Recherche

Accueil > Le sort de l’imprimerie MOP est fixé : Les salariés reprennent leur (...)

< >

Le sort de l’imprimerie MOP est fixé : Les salariés reprennent leur entreprise en Scop

lundi 17 octobre 2022

Le tribunal de commerce de Salon-de-Provence a validé le projet de reprise en coopérative porté par les salariés de l’imprimerie MOP de Vitrolles. Un nouveau départ pour cette entreprise en difficultés.

Ce site d’impression détenu autrefois par le groupe Riccobono, repris depuis 2017 par Pierre-Yves Barroso, était en redressement judiciaire. Après plusieurs années de litige entre l’ancien groupe propriétaire et la nouvelle entreprise à propos du départ d’une série de titres vers l’imprimerie Riccobono de Gallargues dans le Gard, les salariés ont décidé de porter un projet de coopérative pour poursuivre leur activité, soutenus par l’Union régionale des Scop. Un nouveau projet, déposé en septembre, tenait compte compte des remarques exprimées par le tribunal de commerce lors de l’audience de juillet.

Soulagement donc ce vendredi 15 octobre, les salariés sont dorénavant à la manœuvre. Le tribunal de commerce de Salon-de-Provence a, en effet, validé leur projet de reprise en Scop de l’unité de production. Au total, ce sont 22 emplois qui sont sauvés par le projet sur une trentaine actuellement. II est à noter que dépendent de ce site d’impression de Vitrolles nombre de titres au rang desquels l’Humanité, Times, Daily Mail ou la Marseillaise...
Patricia MAILLE-CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



[-]