Recherche

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil > Réaction de Renaud Muselier aux allocutions du Président de la (...)

< >

Réaction de Renaud Muselier aux allocutions du Président de la République : ’Ce nouveau tour de vis doit être le der des der !’

jeudi 1er avril 2021

PNG - 1.1 Mo
Renaud Muselier, président de Provence-Alpes-Côte d’Azur ©Destimed/RP

Déclaration de Renaud Muselier, résident de Provence-Alpes-Côte d’Azur, président de Régions de France : « Un an après le premier confinement, le Président de la République a annoncé des mesures renforcées face à la troisième vague. Pendant la première vague, je n’ai jamais été dans la polémique, et les Régions de France ont soutenu et contribué financièrement à toutes les initiatives prises par le Gouvernement.

Pendant la deuxième vague, nous avons fait des propositions au Ministère de la Santé, qui n’ont jamais été acceptées, avant d’être mises en œuvre plusieurs mois plus tard. Face à cette troisième vague, la Région prendra donc son destin en main.

Parmi les raisons de cet échec, l’arrogance du Conseil Scientifique est flagrante. Pour eux, les masques étaient inutiles, les tests pas nécessaires, les traitements pas efficaces, les autotests pas fiables, les vaccins pas urgents et les critères pas stables : cette gestion de crise a été guidée par la culture du retard et de l’ultra-précaution, sans jamais qu’ils ne reconnaissent leurs erreurs, ni ne s’excusent.

Au-delà de ces fautes, je prends donc acte de la décision du Président de la République ce soir, qui est pour les Français un nouveau coup de massue. Depuis le début de cette crise, j’utilise mes réflexes de médecin urgentiste : sang-froid, méthode, et des actions qui apportent des résultats immédiats pour apaiser, rassurer, protéger et vivre !

Ce tour de vis doit donc être le "der des ders ". Pour que ces mesures aient une chance de fonctionner, je demande à l’État de mettre en place une verbalisation de tous les cas manifestes de rassemblement, en portant le niveau de l’amende à 400€.
Mais l’essentiel est que chaque minute des mois à venir soit consacrée à vacciner, vacciner et encore vacciner, pour le retour à la vie, une bonne fois pour toutes !

Les territoires et les professionnels de santé sont prêts : nous mettons partout en place des vaccinodromes et des centres de vaccination – les doses de vaccin arrivent, vaccinons ! Vaccinons aussi en entreprise, dans les centres médicaux, dans les pharmacies, partout, tout le temps, nuit et jour et sans distinction d’âge ou de catégorie professionnelle.

Dans la Région Sud, aujourd’hui, nous maintenons la totalité des dispositifs d’aides économiques et sociales lancés lors des deux premières vagues. Aujourd’hui, nous mettons immédiatement en place des vaccinodromes régionaux dans 6 lycées de la région, pour accélérer la dynamique, en lien avec l’Agence régionale de Santé. Aujourd’hui, nous mettons à disposition nos Vaccinobus dans toutes les communes rurales de moins de 2500 habitants, pour vacciner dans les territoires les plus éloignés des centres. Aujourd’hui, nous mettons tout en place pour rouvrir nos lycées dès le 3 mai, en mobilisant l’ensemble de nos personnels des lycées : nous devons pouvoir les vacciner d’ici là ! Aujourd’hui, nous proposons avec les restaurateurs une expérimentation de réouverture « COVID-free » dès que les conditions sanitaires le permettront. Aujourd’hui, nous organisons avec les 4 présidents d’université la tenue des examens de fin d’année, avec la garantie de diplômes de qualité. Nous redemandons la vaccination des jeunes, en réservant les premières doses du vaccin Johnson&Johnson aux 18-25 ans ! Aujourd’hui, nous garantissons la tenue des Chorégies d’Orange avec un protocole sanitaire strict et nous allons aider tous les autres festivals de la région à faire la même chose.

Aujourd’hui, nous préparons la réouverture, le retour à la vie, pour boire nos cafés en terrasse, pour vivre nos festivals cet été, pour tout simplement nous retrouver. Aujourd’hui, nous poursuivons notre mobilisation des fonds européens et du Contrat d’avenir, soit plus de 15 milliards d’euros, pour préparer la relance de la région ! Nos priorités sont claires : protéger, apaiser et préparer le retour à la vie au plus tôt. Ce sera, quoiqu’il advienne, le sens de l’action de la Région Sud pour les deux mois à venir »

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.