Recherche


Accueil > Réaction de Surfrider Europe à l’accumulation de déchets sur les plages (...)

< >

Réaction de Surfrider Europe à l’accumulation de déchets sur les plages marseillaises

mercredi 6 octobre 2021

Par la voix de Sarah Hatimi, responsable du bureau Méditerranée, Surfrider Foundation Europe souhaite réagir à l’accumulation de déchets observée actuellement sur les plages marseillaises : « Surfrider Europe lutte depuis plus de 30 ans contre les déchets aquatiques et contre l’invasion plastique de nos mers et littoraux. Aujourd’hui, l’état du littoral marseillais - récemment balayé par de fortes pluies alors qu’une grève des éboueurs marseillais a laissé de nombreux déchets non collectés - nous atterre, nous afflige, et nous plonge dans une immense colère ! Comment ne pas l’être alors que sur certaines plages, le sable n’est plus visible recouvert de canettes, bouteilles et fragments plastique !

En drainant les déchets amoncelés dans toute la ville jusqu’à cet exutoire naturel qu’est notre belle Méditerranée, la pluie n’a fait que mettre en lumière le triste constat de notre mode de vie : la consommation de masse.

C’est un spectacle désolant, alarmant et il est important d’agir et de se mobiliser. Nous soutenons et remercions toutes les initiatives locales de Clean My Calanque, Un déchet par jour ou encore Wings of the Ocean ainsi que celles de nos bénévoles et nous applaudissons tous les courageux qui bravent le vent pour "dépolluer" et "nettoyer" notre beau littoral. Mais ces milliers de déchets que l’on observe aujourd’hui ne sont que la partie immergée de cette pollution. Il est important d’aller plus loin, de prendre pleinement conscience de l’origine de ces déchets : NOUS !

Ces déchets sont produits par des multinationales et mis sur le marché, nous invitant à les consommer massivement par des moyens marketing importants qui pourrait être investit dans de la prévention à la source. En répondant à cette invitation à consommer parfois de façon déraisonnée, nous créons ce type de désastre alors que pouvoir publics, entreprises privées comme citoyens ont en main les solutions, ne serait-ce qu’en réduisant sa consommation de produits à usage unique. Il est temps d’agir et de remettre en question nos modes de consommation, notre mode de vie et nos habitudes quotidiennes, notamment en évitant les produits suremballés, pour limiter cette production démesurée de déchets et éviter que de telles situation se reproduisent. »

Surfrider Foundation Europe

ONG créée en 1990, Surfrider Foundation Europe, agit pour la protection des océans, du littoral, des vagues et de leurs usagers. Depuis 30 ans, fort d’une équipe d’experts et de 49 antennes bénévoles réparties sur 12 pays européens, l’association travaille avec les parties prenantes (citoyens, secteurs privé et public) sur plusieurs grands thèmes : les déchets aquatiques, l’artificialisation du littoral, le changement climatique, la qualité de l’eau et la santé des usagers. Découvrez l’association sur surfrider.eu

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.