Recherche

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil > La Commission pour la promotion de l’égalité des chances et la (...)

< >

La Commission pour la promotion de l’égalité des chances et la citoyenneté (Copec) s’est réunie ce mercredi 19 février en Préfecture

mercredi 19 février 2014

Michel Cadot, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet des Bouches- du-Rhône, a présidé ce jour une réunion de la Commission pour la Promotion de l’Égalité des Chances et la Citoyenneté (Copec) en présence de Brice Robin, procureur de la République à Marseille, et de Thierry Damalsso, directeur académique adjoint des Services de l’Éducation Nationale (DASEN)
La Copec, qui réunit l’État, les collectivités locales, les organismes socio-professionnels, les associations et les représentants des communautés religieuses, œuvre dans le domaine de la lutte contre les discriminations. Son rôle est de "définir des actions de prévention contre toute discrimination directe ou indirecte fondée notamment sur l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle ou l’appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion". Deux priorités lui sont assignées : l’insertion professionnelle et la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.
Au plan national, le gouvernement a fait de cette lutte une préoccupation essentielle qui exige une action énergique pour faire face aux actes ou propos malveillants.
La réunion de ce jour a permis de mettre en évidence que, si peu d’infractions étaient relevées en la matière, le risque de banalisation de comportements racistes, antisémites et xénophobes était bien réel.
Le Procureur de la République a indiqué "sa détermination à poursuivre tout acte porté à la connaissance du parquet, et sa vigilance".
Les démarches conduites dans le cadre du Pacte de cohésion sociale pour Marseille, qui ont pour objectif de lutter contre les discriminations dont sont victimes les habitants, et notamment des jeunes des quartiers défavorisés, ont été rappelées par la Préfète déléguée pour l’égalité des chances, Marie Lajus.
De même, le Président du TGI a indiqué que "les actions conduites par le centre départemental d’accès au droit au profit des gens de quartiers défavorisés seraient reconduites en 2014".

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.