Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

https://www.business-story.biz/pour-votre-projet-faites-vous-accompagner-par-un-expert-comptable?ticket=ST-71690-RHTtBjMbDfkU2XtyOyJ3iwFi9QU-cas01

Accueil

< >

SNCM : Christophe Masse (PS) souhaite le respect des étapes sans dévier du cap de la sauvegarde

mercredi 26 février 2014

Christophe Masse, PS, tête de liste « Un nouveau cap pour les Marseillais » dans le 6e secteur de Marseille indique : « Le Conseil de surveillance a reporté le feu vert pour la commande de nouveaux navires. Nous devons procéder par étapes et, dans ce dossier sensible, n’en griller aucune afin de réussir le sauvetage de la SNCM.
Car la priorité est bien là : nous sommes, autour du gouvernement, tous mobilisés pour sauver la compagnie maritime. Il est dommage que notre gouvernement n’ait pas voté pour la lettre d’intention car cela aurait donné un signal fort mais cela ne vaut pas reniement.
La validation d’une lettre d’intention ne doit pas seulement être une promesse couchée sur un papier, elle doit s’accompagner de certitudes et de garanties financières. La feuille de route n’est pas remise en cause et le gouvernement travaille à la meilleure solution financière possible, conforme à la réglementation et non-attaquable.
Le gouvernement est toujours fortement déterminé pour donner un avenir à la SNCM et à ses salariés.
Ainsi, la Caisse des dépôts et des consignations et la Banque publique d’investissement travaillent à une solution pérenne, comme cela a été défini avec les organisations syndicales. En parallèle, nous devons aussi préparer la commande technique, les spécificités et les délais de livraison. Il est nécessaire que ce dossier soit ficelé avec sérieux, en respectant le tempo, soit une présentation au 15 avril au plus tard. N’oublions pas que la commande ne sera validée que si et seulement si nous avons le financement adéquat.
Le temps est aussi à la responsabilité et non aux déclarations malvenues d’un élu de la majorité qui agite le chiffon rouge social afin de provoquer davantage d’inquiétude à des fins électoralistes.
Le plus important est de sécuriser la SNCM comme le gouvernement s’y est engagé le 9 janvier. Les échéances seront tenues. Le Conseil de surveillance permettra de dissiper les doutes le 7 mars ».

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.