Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sénatoriales dans les Bouches-du-Rhône : l’analyse du Front de (...)

< >

Sénatoriales dans les Bouches-du-Rhône : l’analyse du Front de gauche

jeudi 2 octobre 2014

Le Front de gauche dans un communiqué analyse le résultat des sénatoriales dans les bouches-du-Rhône : "Après les élections municipales et européennes, les sénatoriales ajoutent une défaite cinglante pour le gouvernement. Comment pourrait-il en être autrement avec la politique menée main dans la main avec le Medef, Merkel et la finance.
Le résultat de ce dimanche est surtout la conséquence immédiate du mépris avec lequel sont traités les élus locaux et la démocratie dans le cadre des réformes territoriales en cours, symbole de toujours plus d’austérité et d’autoritarisme.
Au-delà de l’échec prévisible du Parti socialiste, plus graves sont le retour d’une majorité de droite et l’entrée de deux sénateurs FN à la Haute assemblée, tous deux élus dans notre région dont un dans notre département. Là aussi, personne ne peut faire mine de s’étonner.
La porosité de plus en plus flagrante entre l’UMP et le FN, qui s’est traduite par le vote de grands électeurs, comme la stratégie suicidaire du PS, sur fond d’affaires judiciaires à répétition, ne pouvaient conduire qu’à ce résultat.
Avec 217 voix, la liste conduite par Isabelle Pasquet, soutenue par le Front de gauche dans les Bouches-du-Rhône, a rassemblé des grands électeurs de gauche qui, dans leur diversité, refusent l’orientation gouvernementale.
Ce score est insuffisant pour reconduire notre camarade Isabelle Pasquet au Sénat. C’est une mauvaise nouvelle pour les classes populaires et les salariés en lutte du département qui avaient fait d’elle un relais six années durant. Nous demeurons fiers du travail accompli autant que d’avoir porté la voix de la gauche dans ces élections.
Ces élections ne peuvent nous exonérer d’une réflexion approfondie sur nos institutions qui voient triompher le clientélisme, dans le cadre d’un scrutin qui ignore le peuple. Plus que jamais le débat sur la 6ème République est d’actualité.
La détermination du Font de Gauche reste intacte pour rassembler en chaque occasion tous ceux qui souhaitent construire des alternatives progressistes à ces politiques du renoncement"

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.