Recherche

Accueil > Sports > A défaut de victorisme l’OM s’invente un nouveau mode de (...)

< >

A défaut de victorisme l’OM s’invente un nouveau mode de supportérisme

lundi 15 février 2021

Nombre de supporters de l’OM doivent partager un point commun avec la Vénus de Milo à la lecture du dernier communiqué du Club phocéen : les bras doivent leur en tomber.

JPEG - 185.4 ko
Et pourquoi ils sont pas beaux nos supporters ? (Photo Wallis.fr/Laurent saccomano)

Alors que le divorce est largement consommé entre un grand nombre de supporters et la direction, celle-ci une nouvelle fois, semble prendre un malin plaisir à jeter de l’huile sur le feu, à jouer le jeu de la tension, à pousser à la faute. La faute, et elle est inadmissible, a déjà été commise par des supporters en s’attaquant à la Commanderie. La police est intervenue, la justice fait son travail...

À défaut de vaincre les adversaires sur la pelouse, la direction du club semble s’être trouvée un nouvel adversaire : les supporters.

C’est bon, on aurait tendance à dire point trop n’en faut. Mais non, à défaut de vaincre les adversaires sur la pelouse, la direction du club semble s’être trouvée un nouvel adversaire : les supporters. Et là, point de tergiversation, c’est « Droit au but ». Ainsi, le club, dans un communiqué de presse adressé ce lundi 15 février déclare : « Le monde traverse une crise sans précédent qui a ébranlé l’ensemble des secteurs de la vie quotidienne. C’est particulièrement le cas pour le monde du football qui est actuellement plongé dans une situation complexe, génératrice de grandes tensions, qui concerne l’ensemble des clubs français. L’OM annonce le lancement d’une grande initiative de concertation avec les supporters, en lien avec la direction du club : l’Agora OM.  »

Se réapproprier le terme de supporter

Le communiqué ajoute : « Impulsé par Jacques-Henri Eyraud, président du club, ce projet sera mené par Hugues Ouvrard, directeur général, et permettra à l’ensemble des amoureux de l’OM, de son histoire et de ses valeurs, de contribuer activement à la vie du club et au soutien de ses équipes. Concrètement, cette initiative, qui sera officiellement lancée au début du mois de mars, prendra la forme de groupes de travail, de plateformes d’échange d’idées et d’appels à projets pour que direction et supporters s’unissent dans la définition du supportérisme, et pour que vive et demeure l’institution OM, populaire et diverse. Ce projet permettra à tous les amoureux du foot et de l’OM, familles, enfants, de se réapproprier le terme de supporter pour que celui-ci ne soit plus capté par des bandes violentes. Les supporters sont l’atout le plus précieux du club et le resteront.  »

Rendre le supportérisme à tous les amoureux de l’institution OM

Le communiqué enchaîne : « Au moment où ont été entamées différentes procédures judiciaires à l’encontre des éléments violents qui s’en sont pris au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus le week-end du 1er février, qui ont mis en danger l’ensemble des salariés de l’OM présents sur site, ce projet vise à rendre le supportérisme à tous les amoureux de l’institution OM et de ses valeurs d’exigence et de respect, de non-violence et de diversité. Nous avons pris la décision de ne plus tolérer aucune violence commise par les supporters ultras. Nous le leur avons signifié par l’envoi d’un courrier de mise en demeure affirmant notre volonté de mettre fin à ces pratiques. »

A défaut de changer l’équipe, la direction de l’OM semble vouloir changer les supporters

Le communiqué se termine sur une déclaration de Hugues Ouvrard, directeur général de l’OM : « Ce projet doit permettre à toutes celles et ceux qui aiment l’OM de s’investir pleinement pour créer et impulser un nouveau mode de supportérisme au sein de l’Institution OM. Nous nous engageons à proposer cette initiative aux Marseillais et attendons avec impatience les fruits de cette grande concertation, que nous nous honorerons d’accompagner pour que ces projets prennent forme rapidement et durablement. Nous nous engageons auprès des Marseillais à ce que cette concertation aboutisse à des mesures concrètes pour nos supporters, en préservant la ferveur, la passion et en conservant un prix des billets en virage parmi les plus accessibles de ceux des plus grands clubs européens. » A défaut de changer l’équipe, la direction de l’OM semble vouloir changer les supporters. Les masochistes sont les bienvenus.
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.