Recherche

Accueil > Ailleurs > Société > AUF. Journée internationale des femmes : deux expositions (...)

< >

AUF. Journée internationale des femmes : deux expositions avant-gardistes sur la transmission du legs féminin

mercredi 3 mars 2021

Depuis plus de deux ans, des universités d’Europe et de la Caraïbe pilotent un projet de recherche et d’innovation pédagogique cofinancé par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) sur la transmission du matrimoine afro-américano-caribéen (Maac). A l’occasion de la Journée internationale des femmes, les porteurs du projet proposent deux expositions en réalité virtuelle et augmentée à la Martinique et en ligne sur les transmissions artistiques et culturelles du savoir et du savoir-faire des femmes en Amérique Latine et dans la Caraïbe.


A partir du 8 mars prochain, une exposition de la photographe Anja Beutler, issue d’un projet de recherche-création mené par Karine Bénac-Giroux, Anja Beutler et Patrick Attié dans le cadre du projet Maac sera accessible au lycée de Bellevue, à Fort-de-France (Martinique) et en ligne sur la plateforme matrimoine.art.

Le concept de l’exposition artistique consiste en une combinaison, pour chaque artiste présentée, de deux photos emblématiques de la manière dont elles ressentent leurs liens au matrimoine (legs et transmissions) et de l’influence de celui-ci sur leur pratique artistique. Ces photos sont complétées par une citation de l’artiste issue de sa réflexion personnelle sur son rapport au matrimoine afro-américano-caribéen.

Les séances photographiques du projet MAAC ont été réalisé avec les femmes artistes au Campus de Schoelcher, Université des Antilles, Martinique, dans les locaux de la Scène Nationale Tropiques Atrium, Fort-de-France, Martinique et à Paris.

Pilquen : l’héritage des femmes mapuche


Une exposition en réalité virtuelle et augmentée en ligne sur l’héritage des femmes Mapuche sera également accessible sur le site matrimoine.art.

Cette exposition fera dialoguer des photos d’archives (Museo Histórico Nacional de Chile, Museo de Arte Precolombino de Chile) et des photos contemporaines (Céline Parra, anthropologue, Chile Excepción). Grâce à la technologie de réalité augmentée mise en place par l’École Supérieure d’Infotronique d’Haïti, ces photos bénéficieront des augmentations à travers des témoignages, des vidéos, des extraits de mythes et de poèmes, pour rendre compte de l’extraordinaire fécondité de la transmission par les femmes Mapuche d’un savoir-faire ancestral.

A propos du projet Maac

Co-financé par l’Agence Universitaire de la Francophonie dans la Caraïbe, le projet Maac a constitué depuis 2019 une plateforme numérique réunissant des vidéos d’entretiens, de création ainsi qu’une bibliographie active et passive sur la notion de Matrimoine notamment le Matrimoine Afro-américano-caribéen et ses usages dans la production contemporaine. Cette plateforme vise aussi à intégrer aux technologies WEB traditionnelles, les technologies de réalité augmentée et de réalité virtuelle, ce qui en fait l’une de ses originalités et la transforme en plateforme d’exploration multimodale.

Porté par l’École supérieur d’Infotronique en Haïti, l’Université Clermont Auvergne et l’Université des Antilles, ce programme entend contribuer à la constitution, à l’analyse du matrimoine culturel afro-américano-caribéen et aux modalités de sa transmission dans la création contemporaine (littérature, arts et arts de la scène) de l’aire des Caraïbes (Barbade, Cuba, Guadeloupe, Jamaïque, Martinique, Haïti, République Dominicaine, Trinidad-et-Tobago) et des Amériques en général (notamment Amérique latine, Guyane, Brésil, États-Unis). Pour en savoir plus : matrimoine.art

Source AUF

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.