Recherche

Accueil > Ailleurs > Afrique > Afrique : la ZLECA au centre de toutes les attentes de l’économie (...)

< >

Afrique : la ZLECA au centre de toutes les attentes de l’économie continenale

jeudi 3 juin 2021

La pandémie de Covid a profondément modifié les lignes, notamment en matière d’économie. C’est le cas en Afrique où beaucoup de changements intéressants sont en cours, à l’image de l’accord sur la Zone de libre-échange continental africain (ZLECA).

Actuellement, l’Afrique ne représente que 2% du commerce mondial, avec seulement 17% des exportations africaines intracontinentales, contre 59% en Asie et 68% en Europe. L’accord sur la Zone de libre-échange continental africain (ZLECA) devrait changer radicalement les choses en créant la plus grande zone de libre-échange au monde. Ainsi, il connectera 1,3 milliard de personnes dans 55 pays dont le produit intérieur brut (PIB) combiné est évalué à 3,4 milliards de dollars.

Les résultats attendus sont conséquents et le revenu régional devrait progresser de 7%, soit 450 milliards de dollars, et sortir 30 millions de personnes de l’extrême pauvreté d’ici 2035. Au niveau des salaires, les experts tablent sur une augmentation des revenus de 10,3% pour les travailleurs non qualifiés et de 9,8% pour les travailleurs qualifiés. Aucun doute : la ZLECA souligne l’engagement significatif et croissant de l’Union africaine à réduire la pauvreté par le commerce.

L’importance du poids des PME dans l’économie

Pour réussir cette mission ardue, le dispositif se doit de jouer un rôle de déblocage de l’innovation, de la croissance et de la productivité sur tout le continent, mais surtout pour son segment des PME, en traduisant le pouvoir d’achat en développement économique. Pour y parvenir, il est essentiel de se concentrer sur la réduction des formalités administratives et la simplification des procédures douanières.

Mais pas seulement, puisque l’optimisation des compétences numériques des entreprises est également un axe fort pour favoriser l’essor. Ces acteurs économiques sont peut-être la clé de voute du projet, quand on sait qu’ils contribuent jusqu’à 40% du revenu national (PIB) dans les économies émergentes.

Les compétences numériques sont devenues essentielles à la croissance de toute organisation. Les partenariats non conventionnels de Microsoft 4Afrika avec les PME et les opérateurs télécoms ont permis de soutenir les PME sur la voie du succès. Plus loin, la collaboration avec FirstBank, Vodacom, MTN et Liquid Telecom a rendu possible l’extension des services de cloud computing aux PME. Pour un ordre d’idée, 4Afrika concerne 1,7 million de PME.

Le numérique pour favoriser une économie forte

Les plateformes numériques et l’adoption de la technologie mobile facilitent le commerce en favorisant l’inclusion numérique, financière et sociale. Elles favorisent la diversification et renforce ainsi le poids des chaînes d’approvisionnement. Un agenda fintech conjoint de la Banque mondiale et du Fond monétaire international (FMI) veut permettre aux nouvelles technologies d’améliorer la fourniture des services financiers. L’extension de l’inclusion numérique peut aider les PME à tirer parti des avantages commerciaux de la ZLECA.

Une économie numérique essentielle

Le développement d’un univers numérique global est un élément incontournable du développement de l’Afrique et permet aux entreprises d’être compétitives au niveau régional et mondial. D’ailleurs, Microsoft s’est engagée à soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de politiques numériques sur l’ensemble du continent, en collaborant avec les gouvernements.

L’intégration régionale pourrait contribuer à l’essor de l’économie numérique Aucun doute : le succès de la ZLECA dépend de la façon dont les pays s’adaptent et investissent dans des technologies telles que la connectivité haut débit, le e-commerce, les systèmes de paiement intégrés… La réalisation d’un marché numérique unique en Afrique permettrait aux économies de se développer.

Mathieu Seller

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.