Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

Aix Marseille Provence - Tableau de bord de la compétitivité métropolitaine : un horizon qui se dégage

vendredi 16 octobre 2015

JPEG - 144.1 ko
Olivier Bizot, d’Isoferm Méditerranée, Eric Gilli, Secuderm, Maurice Wolff, vice-président de l’UPE 13 et Eric Ammar, vice-président de la CCIMP lors de la présentation du Tableau de la compétitivité métropolitaine au sein du Salon des Entrepreneurs à Marseille (Photo Robert Poulain)

Et si l’heure était au frémissement pour le territoire de la métropole Aix-Marseille ? Toujours est-il, une évolution positive se fait sentir dans les secteurs de l’industrie et des services et cela pour le deuxième trimestre consécutif, comme l’indiquent Maurice Wolff, vice-président de l’UPE 13 et Eric Ammar, vice-président de la CCIMP. Puis de mettre en avant deux sociétés Isoferm et Secuderm qui illustrent le dynamisme du territoire. Les responsables patronaux préviennent : « Si le retournement de tendance se confirme en local, on ne peut cependant pas encore parler d’une véritable et franche reprise. La situation reste en effet difficile pour une grande partie des entreprises du panel de notre tableau de bord, 41% indiquent une baisse d’activité, en particulier dans le commerce et la construction ». Concernant l’emploi, Maurice Wolff note : « Si le nombre de contrat d’Interim se développe, le nombre de CDI n’augmente pas encore suffisamment d’autant que nous sommes encore deux points en dessous de la moyenne nationale en ce qui concerne le taux de chômage : 10% au national, 12% en ce qui nous concerne ».

« L’industrie et les services, hors HCR (hôtels-cafés-restaurants), ont eu un premier semestre plus positif »

Eric Ammar souligne l’enquête qui confirme la poursuite de la convalescence de l’économie métropolitaine observée depuis septembre 2014. Ainsi, fin juin 2015, 23% des entreprises interrogées signalent une progression de leur activité, elles n’étaient que 17% au trimestre précédent ; 36% font part d’une stabilité et 41% d’un recul (39% au trimestre précédent). Les secteurs les plus pessimistes sont le commerce de détail (46% indiquent une baisse d’activité) et l’hôtellerie-restauration (52%). A l’inverse, l’industrie et les services, hors HCR (hôtels-cafés-restaurants), ont eu un premier semestre plus positif avec un solde de respectivement +8 et +12 points. Pour le deuxième semestre 2015, les entreprises interrogées prévoient une poursuite de cette lente amélioration : le chiffre d’affaires attendu progresse pour 26% d’entre elles et recule pour 29%. « Le solde d’opinion, même s’il est négatif de 3 points, est le plus favorable depuis un an et demi ». L’industrie maintient son optimisme : 33% des entreprises anticipent une hausse d’activité, contre 22% une baisse. Par contre, aucune franche progression n’est attendue. Concernant l’emploi, Eric Ammar note : « Notre territoire n’est que 12e en matière de PME et d’entreprise de taille intermédiaire. Le jeu collectif nous a manqué pour que ce secteur se développe. C’est d’autant plus regrettable que, si nous étions à notre niveau, 2e ou 3e, cela représenterait 70 000 emplois supplémentaires ». Tandis que Maurice Wolff, à ce propos, lance : « Nous devons faire comprendre aux élus les mauvaises conséquences de la fiscalité, tout particulièrement sur les TPE/PME ».

« Nous avons inventé le pansement étanche »

Puis de donner la parole à deux sociétés qui ont mis l’innovation au cœur de leur développement. Olivier Bizot, d’Isoferm Méditerranée explique : « Nous sommes installés à la Fare les Oliviers et nous fabriquons des volets, nous avons trois unités : plasturgie, métallurgie et bâtiment. Notre pari c’est l’innovation, nous avons créé un volet isolant, sans entretien, durable. Nous avons deux problèmes : le recrutement, nous avons 22% (18% au niveau national) de non diplômés sur ce territoire et le taux ne fait que croître. Nous avons du mal à recruter et, en plus, nous sommes confrontés à la pression fiscale ». Il affirme à ce propos : « Pour moi MPM est un échec complet et j’espère que la Métropole permettra de faire des économies ». Il déplore notamment la situation des transports : « J’avais une salariée qui habitait à Saint-Chamas. Pour venir travailler elle devait prendre le bus jusqu’à Miramas, là, prendre le train jusqu’à Rognac où elle prenait le bus pour venir travailler... elle a tenu trois mois ». Il en vient au secteur du bâtiment pour dénoncer : « Ce secteur doit faire face à un énorme problème : les emplois à bas coût en provenance de l’étranger, on nous propose du personnel à 6 euros de l’heure alors que la moyenne nationale est à plus de 20 euros. C’est une concurrence déloyale ».
Eric Gilli présente Secuderm : « Nous avons inventé le pansement étanche ». Il raconte : « J’ai été opéré plusieurs fois, j’en avais assez de ne pas pouvoir me doucher à cause de la plaie ». Pour y remédier : « Ce pansement a vu le jour. Il a été validé par la marine nationale en premier lieu. Nous sommes maintenant dans une phase de concrétisation et je dois me rendre sous peu à New York pour y représenter l’innovation française ».
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.