Recherche

Accueil > Aix Marseille > Economie > Apex Marseille-Provence : Jean-Yves Baeteman succède à Nathalie (...)

< >

Apex Marseille-Provence : Jean-Yves Baeteman succède à Nathalie Hagege

vendredi 8 juillet 2022

Nathalie Hagege, fondatrice et directrice générale de Proneem a terminé depuis le 4 juillet son mandat de 3 ans à la tête de l’Apex, le Club des Entreprises de l’International Marseille-Provence. L’Assemblée Générale devrait élire Jean-Yves Baeteman, président de Batimex SAS, pour lui succéder. L’objectif de ce dernier est de poursuivre la montée en puissance de l’association au moment où l’international est plus que jamais au cœur de l’actualité mouvementée de nombre d’entreprises du territoire métropolitain.

JPEG - 119.7 ko
Jean-Yves Baeteman et Nathalie Hagege (Photo Robert Poulain)

Yves Baeteman rend hommage au travail accompli par Nathalie Hagege. Travail qu’il entend pérenniser ». Il évoque également le renforcement de l’association en passant de 150 à 200 adhérents. Il précise que dans le contexte de crise actuel l’association entend fonctionner « comme une cellule de crise pour être à la fois être alerté le plus rapidement sur les problèmes : frais boursiers, prix du pétrole, des transports, taux du dollar... ainsi que sur les opportunités ». Sachant que selon lui : « Nous connaissons la plus grave crise à l’international depuis la seconde guerre mondiale. Avec la Covid la Chine s’est arrêtée de fonctionner pendant 8 mois et nous avons maintenant la guerre en Ukraine. L’inflation va aller bien au-delà des 4,8% annoncés par le Gouvernement ». Et Yves Baeteman lance : « Il ne faut pas s’y tromper : l’Europe n’existe pas. Lorsque certains pays peuvent avoir un salaire minimum à 400 euros par mois, comment être égaux et que dire des taxes, impôts, différents suivant les pays... ».

Il revient sur l’association : « Nathalie Hagege a fait un travail remarquable. Nous sommes devenus un vrai club, avec des liens forts entre les membres. Ce qui nous rend particulièrement efficace, réactif. Elle a tissé un réseau, ce qui n’existait pas avant. Pour ne donner que deux exemples : une entreprise nous a contactés il y a trois jours pour savoir comment pénétrer le marché américain, elle est déjà en contact avec des interlocuteurs qui peuvent lui apporter les réponses à ses questions. Et, il y a peu, une entreprise, pour commercer avec l’Allemagne, avait besoin d’un Kbis en allemand. Nous avons alerté notre réseau et, en 24 heures, il a obtenu son document ».

« Présidente Covid, présidente visio »

Nathalie Hagege revient sur son mandat : « Il s’est agi d’abord de motiver les entreprises pour refaire vivre l’Apex ». Mission réussie pour celle qui se qualifie de « présidente Covid, présidente visio ». Elle avoue : « Nous avons très vite été surpris de voir que nous étions suivis parfois par plus de 200 personnes, c’est à dire par plus que ce que nous avons d’adhérents ce qui a conforté l’idée que nous avions eu, avec le bureau, dès notre entrée en fonction, d’ouvrir au plus grand nombre ». Elle rappelle : « Nous nous sommes rapprochés de la Team France Export ce qui a permis de faire entrer, pendant le mandat, une dizaine d’entreprises de cette team ». Et d’insister sur l’importance qu’elle n’a cessé d’accorder à la création de liens de confiance entre entrepreneurs. Et ce n’est pas la Covid qui a freiné le dynamisme de sa présidente : « Nous avons organisé en moyenne un événement tous les quinze jours. Nous avons eu des visio avec de nombreux pays, en nous appuyant sur des personnes présentes sur place pour connaître les opportunités et les difficultés. Nous avons eu aussi une dizaine de rencontre politiques, avec des ministres, des représentants français à la commission européenne ». Elle ne manque pas de préciser : « Et, lorsque la Covid l’a permis nous avons organisé des rencontres conviviales afin de favoriser le contact entre entreprises ».

Recrut’Export

Nathalie Hagege signale : « Nous avons mis en place "Recrut’Export" un dispositif pour faciliter la rencontre entre les entreprises à dimension internationale de la région Sud et les candidats à la recherche d’une opportunité professionnelle. Les jeunes diplômés peuvent déposer leur CV. Nous sélectionnons chaque mois les meilleurs pour les intégrer à notre newsletter RH, que nous diffusons auprès de nos entreprises adhérentes. Ils peuvent aussi découvrir les offres CDD, CDI, stages, contrats d’alternance et missions VIE... Nous publions régulièrement les offres d’emploi des entreprises exportatrices ou importatrices, situées en région Sud. Et, lors du Forum Recrut’Export, ils peuvent rencontrer les entreprises de la région Sud qui recrutent ». Chaque année, près d’une trentaine d’entreprises propose jusqu’à 100 offres d’emplois, en CDD/CDI, stages, contrats d’alternance et VIE, pour des postes variés, en commerce, marketing, ingénierie, logistique, traduction… Elle précise : « Il faut savoir que l’adhésion varie entre 500 et 1 000 euros par an et qu’ensuite toutes les activités sont gratuites sachant que nous regroupons des entreprises qui vont de la start-up à CMA-CGM ». Et Nathalie Hagege de conclure : « Ce mandat n’a pas été simple, je n’ai pas beaucoup dormi, mais il a été particulièrement enrichissant ».
Michel CAIRE
Plus d’info : club-apex.com/

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.