Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Billet. La mauvaise raison évoquée par Martine Vassal (LR) pour soutenir (...)

< >

Billet. La mauvaise raison évoquée par Martine Vassal (LR) pour soutenir Emmanuel Macron

vendredi 4 mars 2022

Martine Vassal (LR) président de la métropole Aix-Marseille Provence et du département des Bouches-du-Rhône a quelque peu surpris l’hémicycle du conseil municipal de Marseille (et sur tous les bancs) en annonçant son soutien à Emmanuel Macron.

PNG - 429 ko
Martine Vassal (Les Républicains) apporte son soutien à Emmanuel Macron ©Destimed

C’est, curieusement, lors du conseil municipal de Marseille que Martine Vassal (Les Républicains), présidente du département des Bouches-du-Rhône et de la métropole Aix-Marseille-Provence a annoncé son soutien à Emmanuel Macron avec un argument tout aussi surprenant :
« Les événements tragiques et les menaces qui pèsent sur la sécurité de notre continent, nous obligent, plus que jamais, à l’union. Cette cruelle actualité nous incite à dépasser nos clivages politiques pour défendre, tous ensemble, nos valeurs démocratiques, de solidarité et de paix. Nous devons faire preuve d’unité, au-delà de nos divergences d’opinions. La situation que nous connaissons est exceptionnelle et elle s’impose à nous ».

Martine Vassal annonce alors : « Je vous le dis en conscience, je vous le dis avec franchise, on ne change pas de capitaine dans la tempête, On ne change pas Winston Churchill pendant la Seconde guerre mondiale, on prend ses responsabilités et comme je le disais au début de mes propos, on résiste. J’ai donc décidé de soutenir Monsieur Emmanuel Macron à la présidence de la République française. Président de la République, président de l’Union européenne, au cœur d’une tempête sans précédent depuis 1945. Il est désormais le seul à pouvoir donner un espoir aux Français ».

En clair, à l’heure où le peuple ukrainien se bat pour son indépendance, pour la liberté, la démocratie ; à l’heure où la menace pèse sur les valeurs démocratiques autant en interne avec la montée des extrémismes identitaires qu’en externe avec la menace que fait peser un régime tel que celui de Poutine ; à l’heure où se présente un enjeu démocratique majeur que représente la présidentielle dans la démocratie française, Martine Vassal invite à la mettre entre parenthèses... Confondant.

Puis de façon plus bassement politicienne, il n’est pas sûr que le Président sortant ait vraiment besoin du soutien d’une présidente de métropole qui réussit à être en conflit avec les deux principales villes de celle-ci : Marseille et Aix-en-Provence.
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.