Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Bouches-du-Rhône : Garantir une bonne préparation de la fête de (...)

< >

Bouches-du-Rhône : Garantir une bonne préparation de la fête de l’Aïd El Kébir

mardi 6 septembre 2016

En concertation avec les représentants de la communauté musulmane, la préfecture des Bouches-du-Rhône souhaite rappeler les règles obligatoires définies pour l’abattage des moutons et autres animaux d’élevage.


Afin d’assurer un déroulement correct de la fête de l’Aïd El Kébir (ou Aïd al Adha) les 12, 13 et 14 septembre, chaque opérateur souhaitant réaliser des abattages d’animaux a obtenu une autorisation préfectorale préalable pour : « garantir la sécurité des personnes en rapport avec les grands rassemblements liés à la fête sur des sites spécialisés dans l’abattage des animaux ; assurer la sécurité sanitaire indispensable pour assurer la consommation sans risque de la viande et abats des animaux ; garantir la protection animale dans le cadre de l’abattage rituel ; éviter les risques environnementaux liés aux sous-produits de l’abattage ( abats eaux résiduaires) »
L’instruction des demandes d’abattage d’animaux a été réalisée par les services vétérinaires de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) qui est le service préfectoral compétent.
Après instruction des demandes, le préfet a agréé pour 2016 les 2 abattoirs pérennes du département et 9 sites temporaires d’abattage. Ces 11 sites sont les seuls qui ont apporté les garanties suffisantes. Ils sont donc les seuls habilités à pouvoir abattre et commercialiser pour l’Aïd dans le département des Bouches-du-Rhône.

2 abattoirs pérennes
- Abattoir Alazard & Roux à Tarascon
- Abattoir de Provence à Marseille

9 abattoirs temporaires
- KNS : 4027 Route Nationale 368 - 13170 Les Pennes Mirabeau
- Bugade Distrib : 4027 Route Nationale 368 13170 Les Pennes Mirabeau
- SARL Barrou : La Cabacette Chemin le Plan des Pennes 13170 Les Pennes Mirabeau
- Ferme des Espilleres : Chemin des Espilleres 13400 Aubagne
- Gaec la Massuguière : Domaine de la Massuguière 13800 Istres
- Mas de la Grande Visclède 13150 Tarascon
- Goin Frères : Route des Grignans 13430 Eyguieres
- Bergeries de Trets - Hamimid 295, chemin de la grande Pugère 13530 Trets
- SARL SAB C/O Unimer, port de pêche de Saumaty, Marseille 16e

Ces 11 sites sont inspectés avant et pendant l’abattage sur leur respect des règles d’hygiène et de sécurité. Conformément aux usages en vigueur, un sacrificateur spécialement habilité par l’instance religieuse effectue l’abattage sous le contrôle d’un inspecteur de la DDPP. Chaque animal abattu fait l’objet d’une inspection sanitaire complète par les services de l’État.
Dans ces conditions, la préfecture rappelle que tout abattage en dehors de ces 11 sites autorisés est illicite et fera l’objet de sanctions pouvant déboucher sur des poursuites judiciaires. Toute initiative d’abattage prise en dehors de ce dispositif exposerait ses auteurs à des poursuites relevant des juridictions pénales.
Tous les services de l’État (DDPP pour la préfecture, police et gendarmerie sous l’autorité du préfet de police) seront vigilants dans la constatation des abattages illicites qui seraient susceptibles d’exposer les personnes à des risques sanitaires graves et qui viendraient en violation des règles établies pour la protection animale.

L’Aïd el Kebir : la grande fête

Cette fête commémore la soumission d’Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) à son Dieu, symbolisée par l’épisode où il accepte d’égorger, sur l’ordre de Dieu, son unique fils Ismaël (dans le judaïsme, le fils à sacrifier est Isaac). Après son acceptation de l’ordre divin, Dieu envoie l’archange Gabriel (Jibrīl) qui substitue au dernier moment l’enfant par un mouton qui servira d’offrande sacrificielle. En souvenir de cette soumission totale d’Ibrahim à son Dieu, les familles musulmanes sacrifient un animal (le mouton qui a six mois ou la chèvre qui a deux ans ou le bovin qui a deux ans et qui est entré dans la troisième année lunaire ou le chameau qui a complété cinq ans ) selon les règles en vigueur. Notamment, le musulman doit se comporter au mieux avec l’animal, le prophète Mohammed ayant dit : « Certes Allah a prescrit l’excellence dans toute chose. Ainsi lorsque vous tuez, tuez de manière parfaite et si vous égorgez, égorgez de manière parfaite. Que l’un de vous aiguise son couteau et qu’il apaise la bête qu’il égorge  » . Il faut manger de la viande du sacrifice, en garder et en offrir aux pauvres, proches, voisins, collègues, etc. Le jour de Aïd el-Kebir constitue un jour de célébration dans la tradition prophétique musulmane. En effet, dès l’annonce de la vision de la nouvelle lune, les musulmans glorifient la grandeur de Dieu. Il est également fortement recommandé de multiplier les aumônes et les cadeaux ce jour-là. (Source Wikipedia)

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.