Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Marseille. Le maire, Benoît Payan annonce un budget de rétablissement sans (...)

< >

Marseille. Le maire, Benoît Payan annonce un budget de rétablissement sans hausse d’impôts

lundi 29 mars 2021

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux de la ville de Marseille, Benoît Payan, le maire de la cité phocéenne annonce que, malgré la situation difficile de la Ville, les impôts n’augmenteront pas cette année. Il affiche ses priorités : écoles, santé, sécurité, solidarité, écologie et une démocratie plus participative.

JPEG - 65.8 ko
Benoît Payan, maire de Marseille © Mireille Bianciotto

Inspiré par Roosevelt ? Benoît Payan a décidé de s’adresser directement à la population phocéenne, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux de la Ville de Marseille, comme le Président américain le faisait dans ses entretiens au coin du feu. Reste à savoir s’il en résultera un New Deal pour Marseille qui en a tant besoin ? Toujours est-il Benoît Payan vient d’intervenir notamment les grandes orientations budgétaires municipales pour l’année 2021.

« Il y a quelques semaines, je vous ai présenté l’état des finances de la ville. Et la semaine prochaine, nous allons voter notre budget, et je voulais vous l’annoncer : cette année, Marseille n’augmentera pas les impôts ». « Pourtant , ajoute-t-il, les finances de notre ville sont au plus bas. Les dépenses inutiles ont côtoyé un laisser-aller budgétaire légendaire. Marseille, vous le savez, c’est une des villes les plus endettées de France ». Une nouvelle fois il affirme : « La gestion de la ville a été défaillante, calamiteuse, les caisses sont vides. C’est ça l’héritage que nous a laissé la majorité précédente. Nous devons donc regarder à la moindre dépense, chercher des économies partout où c’est possible et c’est ce que nous faisons ».

« Nous avons souhaité que chaque euro dépensé soit un euro utile »

Alors dans ce budget, explique-t-il : « Nous avons souhaité que chaque euro dépensé soit un euro utile. Mais nous ne devons pas non plus nous résigner et baisser les bras. Parce que nous sommes tenaces, déterminés, inventifs pour trouver des solutions, pour financer un budget volontariste pour une ville plus juste, plus verte, plus démocratique, sans augmenter les impôts ». Pour y parvenir, le maire de Marseille raconte : « Nous sommes allés négocier avec les banques durant des heures et durant des jours pour faire face aux années difficiles à venir. Nous avons fait baisser nos remboursements de 20 millions d’euros pour 2021 et de 63 millions d’euros au cours des 4 prochaines années ». Et, il dévoile encore : « En travaillant avec les services de la ville pour plus d’efficacité, nous faisons aussi des économies dans nos dépenses du quotidien. Par exemple, nous avons réduit notre facture de plus de 700 000 euros par an en réalisant, avec nos agents, les travaux de peinture et d’aménagement dans les écoles ». L’édile parle ensuite d’un patrimoine : « mal entretenu, inutilisé, parfois oublié et souvent abandonné. Nous allons procéder à quelques ventes mais surtout nous allons remettre ce patrimoine en fonctionnement pour qu’il soit enfin utile à la ville, aux associations et aux habitants ».

« La ville est malade et notre budget est un budget de rétablissement »

Pour Benoît Payan : « La ville est malade et notre budget est un budget de rétablissement pour que les formidables potentialités de notre ville se libèrent ». Il lance alors : « Il y a tant à faire pour relever notre ville » Ce budget « n’est pas parfait », avance-t-il : «  Mais c’est un budget qui pose les premières pierres de notre priorité, de nos priorités ». Et la première c’est l’école : « nous lancerons dès le 2 d’avril la rénovation de 5 groupes scolaires qui nécessitent une action immédiate, rapide. C’est un premier acte, un commencement, une lumière au bout du tunnel et nous n’arrêterons pas là. En 2021, nous allons consacrer près d’un quart du budget de la ville à l’action éducative parce que c’est notre priorité budgétaire, politique, culturelle. C’est une nécessité ».

« Nous travaillons désormais avec l’État sur un plan de réhabilitation de toutes les écoles »

Pour Benoît Payan, les besoins sont colossaux et « nous ne pourrons les assumer seuls ». Raison pour laquelle, indique-t-il : : « Je me suis rendu à Paris au début du mois de mars pour rencontrer le Chef de l’État. Nous travaillons désormais avec l’État sur un plan de réhabilitation de toutes les écoles qui ne sont pas en état à Marseille, pour que nos enfants puissent étudier dans de bonnes conditions ». Autre priorités affichées : la santé et la sécurité : « Depuis un an, notre Bataillon de marins-pompiers n’a cessé de nous démontrer à quel point il était précieux et combien il faisait notre fierté. Nos marins-pompiers sont des pionniers dans la mise en place d’actions de test, de dépistage et de vaccination à grande échelle. C’est pour cela que nous investirons aussi en priorité en 2021 dans le renforcement de leurs moyens ».

« Nous investirons également dans notre police municipale »

Après avoir également prévu un investissement « dans notre police municipale parce qu’elle assure au quotidien des missions essentielles pour la sécurité et la tranquillité de tous » il affirme que ce budget n’est pas « une cure d’austérité » mais la pose « des premiers actes du Marseille de demain. Pour une ville plus juste ». A ce propos, Benoît Payan annonce le doublement du budget d’aide aux acteurs de la solidarité. Et, pour répondre à l’état d’urgence culturelle, il déclare : « Nous augmentons le budget de la culture et nous investissons plusieurs millions d’euros dans nos équipements culturels ». Pour une ville « plus verte », il opte pour l’application systématiquement « des principes écologiques dans nos politiques publiques et nous réorientons plusieurs millions d’euros de nos investissements pour favoriser le retour de la nature en ville, pour préserver le littoral ». Ainsi, dès 2021, des économies d’énergie seront réalisées dans les établissements publics de la ville, dans son patrimoine : « pour arrêter d’en faire des passoires thermiques, pour arrêter d’en faire des gouffres financiers. Nous allons diviser par quatre nos factures d’électricité, ne serait-ce que sur les stades avec un grand plan d’éclairage par LED ».

« aucune démarche sérieuse de participation citoyenne n’avait été mise en place »

En matière de démocratie locale Benoît Payan considère : « Aucune démarche sérieuse de participation citoyenne n’avait été mise en place par la précédente municipalité. Ce travail de fond, nous l’engageons en 2021 avec les mairies de secteur ». Des budgets participatifs vont être lancés « où chacune et chacun pourra faire émerger des projets, en les coconstruisant pour bâtir sa ville de demain. Nous allons allouer 1,5 million d’euros qui seront budgétés sur ces budgets participatifs ». Et, d’annoncer encore : « Pour la première fois, nous allons voter un budget pour lutter contre les discriminations ».
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.