Recherche

Accueil > Provence > Politique > Budget primitif : la région Provence-Alpes-Côte d’Azur affiche ses (...)

< >

Budget primitif : la région Provence-Alpes-Côte d’Azur affiche ses priorités

lundi 28 février 2022

Le budget primitif de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur -qui a été voté lors de la plénière de ce vendredi 25 février- s’élève à 2,436 milliards d’euros, en hausse de 5,2% par rapport à 2021. Les recettes réelles de fonctionnement s’élèvent à 2,037 milliards d’euros, les dépenses réelles de fonctionnement à 1,636 milliard d’euros. Afin de financer des dépenses d’investissement en forte hausse sans recours à l’emprunt, le budget primitif 2022 est axé sur le renforcement de l’épargne. Grâce à ce dynamisme attendu de la TVA, et à la poursuite de la maîtrise des dépenses de fonctionnement, l’épargne brute est prévue en hausse de près de 12% et devrait atteindre 400 millions d’euros soit un taux d’épargne brute de 19,6 %.

PNG - 679.6 ko
Plénière de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Photo capture d’écran)

Le budget primitif, explique Jean-Pierre Colin, en charge des finances et des partenariats de coopération, met en avant les priorités affichées par ce budget : la sécurité, la culture, la lutte contre les violences faites aux femmes et le harcèlement scolaire.

En ces domaines la région entamera des premières actions relevant de l’accès aux soins et aux droits de santé pour les femmes. Le développement de lieux d’accueil et d’actions de prévention ainsi que le soutien à des dispositifs d’alerte seront privilégiés. Concernant le harcèlement scolaire, la région Sud mettra en œuvre le Plan qu’elle a voté. Parmi les priorités on trouve également le plan de 1 milliard d’euros de rénovation des lycées ainsi qu’une politique de santé ambitieuse, notamment avec le nouveau Plan cancer, sans oublier un soutien renforcé aux étudiants des formatons sanitaire et sociale, la refonte des aides aux territoires pour plus de simplicité, de lisibilité et de soutien renforcé aux communes les plus fragiles.

Que la Région tienne dans un smartphone

Deux dossiers marqueront cette année comme l’ensemble de la mandature : parvenir à zéro papier, avec une collectivité dématérialisée en interne comme dans son rapport à l’usager. En matière de simplification, l’objectif est que la Région tienne dans un smartphone avec la possibilité pour chacun d’accéder à l’information en quelques secondes, de façon intuitive et adaptée aux enjeux contemporains.

La relance affichée comme une priorité

La crise sanitaire entraîne, depuis février 2020 une succession de conséquences économiques et sociales auxquelles la région Sud s’est attaquée, avance le rapporteur -et au préalable Renaud Muselier-, en menant des politiques nouvelles adaptées à cette situation. Le soutien à l’activité économique constituera en 2022, une priorité avec la mise en place du programme d’investissement d’avenir 4, le lancement du fonds de participation et d’innovation Terra Nea, du parcours Sud Industrie 4.0.

L’accompagnement des entreprises se fera aussi par la capacité à proposer une nouvelle politique de formation continue des demandeurs d’emploi. Une stratégie renouvelée et de nouveaux outils seront déployés pour répondre aux besoins des entreprises.

Garder « une COP d’avance »

Et la lutte contre le changement climatique reste le fil rouge de l’ensemble des politiques régionales pour garder « une COP d’avance ». Sont ainsi annoncées : une nouvelle phase massive d’équipement en photovoltaïque des toitures des lycées ; la décarbonation de la flotte de transports régionaux ; l’engagement d’une feuille de route en faveur de l’Étang de Berre ; la refonte des aides à la conversion des flottes ainsi que de l’accompagnement à la rénovation de l’habitat ; le déploiement du Fonds de transition juste ; l’autonomie des bassins de vie à l’horizon 2030 ; la préservation de la Méditerranée ; la souveraineté alimentaire ou, encore, l’irrigation agricole. En clair, indique Renaud Muselier : « l’objectif est de construire une région apaisée, à la pointe de la lutte contre le changement climatique ; une Région au service de ses habitants, des entreprises et de ses territoires ».
Un budget primitif que le RN rejettera.
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.