Recherche

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > CCI Nice Côte d’Azur : une boite à outils complète pour une reprise (...)

< >

CCI Nice Côte d’Azur : une boite à outils complète pour une reprise d’entreprise

samedi 8 mai 2021

La CCI Nice Côte d’Azur met en place un dispositif pour accompagner les cédants et les repreneurs dans leurs démarches et leur permettre la réussite de leurs projets de transmission, via son service dédié "Bourse Cession-Reprise". Ce programme permet un accès à une large palette de services.

JPEG - 138.1 ko
© CCI Nice Côte d’Azur

Les entreprises naissent, les entreprises meurent ! Tel est le cycle de l’entreprenariat et chaque année des entités, économiquement « saines », disparaissent faute de repreneur. La transmission est loin d’être un long fleuve tranquille et il n’est pas évident de réussir le casting d’un repreneur fiable, en mesure de pérenniser l’entreprise (26 % des difficultés exprimées). Plus loin, les volontaires ne courent pas forcément les rues et faute de grive, une grande partie des dirigeants en place sont forcés de continuer ou de cesser leur activité. La CCI a donc décidé de prendre le problème à bras le corps et de proposer des solutions efficaces.

Une visibilité étendue pour optimiser les chances de reprise

La Bourse Cession-Reprise de la CCI Nice Côte d’Azur permet aux cédants de bénéficier de précieux conseils, mais également d’un casting pour leur repreneur. A commencer par une diffusion de l’annonce, en toute confidentialité, sur les supports de communication (sites CCI, Transentreprise, BPI France, magazine Azur Entreprises & Commerces, envoi des annonces via la base de données des repreneurs potentiels et au réseau de partenaires).

Préparer en amont son projet de transmission

Une fois cette première phase enclenchée, la CCI se charge de la mise en relations. Malgré ce dispositif très complet, il faut avoir conscience qu’une reprise ne s’improvise pas et ne s’effectue pas au dernier moment. Ainsi, pour une entreprise, une préparation de trois à cinq ans est recommandée, temps réduit sur un à trois ans pour un commerce.

Il ne faut donc pas chômer pour assurer l’avenir de sa « boite ». Besoin d’un conseil ? Rendez-vous sur le site de la CCI Côte-d’Azur.

Mathieu SELLER

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.