Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Camp des Milles : Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et (...)

< >

Camp des Milles : Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme jusqu’au 28 mars

mardi 23 mars 2021

Dans le cadre de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, du 21 au 28 mars, la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Education se mobilise pour proposer des événements et des outils à destination de tous les publics et en particulier des jeunes.

JPEG - 46.1 ko
© Camp des Milles

A l’occasion de la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme le camp des Milles organise des webinaires, dont un ce mardi 23 mars à 18 heures, sur « La démocratie sur une ligne de crête », une conférence d’Alain Chouraqui, Président de la Fondation, directeur de recherche émérite au CNRS.
Un webinaire organisé et animé par l’Association Excalibur [1], IEP d’Aix-en-Provence.

Comment des extrémismes identitaires peuvent nourrir un engrenage résistible menaçant la démocratie

« Devant l’actualité qui s’entrechoque avec les leçons du passé (…) comment ne pas s’indigner que se mettent de nouveau en place dans notre Europe tant de crispations individuelles et collectives, tant de haines racistes semblables et donc inquiétantes ? Quelle envie de dire haut et fort : On ne joue plus ». Alain Chouraqui propose le recul de l’histoire et des sciences de l’homme pour expliquer comment des extrémismes identitaires peuvent nourrir un engrenage résistible menaçant la démocratie. Prise entre des tendances lourdes qui la menacent ou la confortent, la démocratie se trouve sur une ligne de crête où la chute vers un régime autoritaire peut intervenir, mais peut aussi être évitée par la vigilance et la résistance des citoyens. Sur ce chemin périlleux où beaucoup dépend d’une provocation, d’un incident mal maîtrisé, du « battement d’aile d’un papillon », la responsabilité de chacun est particulièrement engagée. Car c’est lorsque l’Histoire hésite que les résistances ou les passivités sont les plus décisives.
Lien d’accès au webinaire

Au programme de cette semaine

Comprendre l’engrenage résistible qui peut mener des crispations identitaires aux crimes de masse : le 24 mars de 10h à 11h30 - Webinaire organisé par Canopé en partenariat avec la Fondation du Camp des Milles
Intervenants : Nolwenn Lecuyer, maîtresse de conférences, Chargée de mission Chaire Unesco à la Fondation et Olivier Vincent, professeur de lycée, Service éducatif de la Fondation
Pour s’inscrire Canopé

Présentation du dispositif national de formation et de labellisation citoyenne porté par la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Éducation dans le cadre de son partenariat avec AMU dans la Chaire Unesco « Éducation à la citoyenneté, sciences de l’Homme et convergence des mémoires ». Visionnage du film-documentaire sur les étapes qui peuvent mener "Du racisme au génocide", prenant appui sur les leçons de la Shoah, mais aussi des autres génocides du XXe siècle (Arméniens, Tutsis et crime génocidaire contre les Tsiganes). Fondé sur des analyses interdisciplinaires, ce film présente les mécanismes individuels, collectifs et institutionnels qui peuvent conduire au pire et souligne les résistances toujours possibles à chaque étape du processus.
La diffusion du film sera suivi d’un temps d’échanges entre pairs et avec le public autour des questions soulevées par le film.

« Xénophobie, cosmopolitisme : de quoi parle-t-on ? perspectives historiques a partir du cas de Marseille », le 24 mars - 14h à 15h30, dans le cadre du partenariat entre la Fondation et l’Inspe. Par Stéphane Mourlane, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Inspé d’Aix-Marseille Université et chercheur au sein de l’UMR Telemme. [2]

Le cosmopolitisme marseillais est souvent mis exergue au regard d’une histoire marquée par une forte présence étrangère dans la ville. Cette histoire n’en a pas moins été marquée par des manifestations de rejet. À partir de deux événements de violences xénophobes, à près d’un siècle d’écart (en 1881 et en 1973), la conférence propose de définir la xénophobie, d’en identifier les ressorts au niveau national, permettant ainsi en creux, de mieux comprendre au niveau local, la polysémie de la notion de cosmopolitisme. La conférence sera suivie d’échanges.

Lien d’accès au Webinaire

Ateliers Extra Muros et expositions itinérantes

Durant toute la Semaine, la Fondation réalisera de très nombreuses actions de sensibilisation des scolaires et des étudiants de l’Académie d’Aix-Marseille mais aussi du grand public et de publics prioritaires. Ces ateliers Extra-muros, conçus initialement pour faire face aux restrictions liées à la pandémie, visent à assurer, dans un contexte sociétal troublé, la continuité de nos actions d’éducation et de formation portées au sein des établissements scolaires.

Cette offre éducative adaptée concerne les 3 niveaux CM2, collège et lycées.

Elle se poursuivra après la Semaine et est complétée d’une exposition itinérante pouvant être mise à la disposition de toute structure éducative : école, collège, lycée, centre social, bibliothèques etc.

Ressources en ligne

Des ressources culturelles et citoyennes pour les jeunes et les moins jeunes seront en libre accès sur le site Internet du Camp des Milles. Dès aujourd’hui, retrouvez la page « Comment apprendre du passé ? » et la vidéo « L’antisémitisme, un indicateur de l’Etat général de la société ? » par Alain Chouraqui, Directeur de recherche émérite au CNRS, Président fondateur de la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Éducation.

Des formations pour adultes

Durant cette semaine, des formations professionnelles pour adultes seront dispensées in situ dans le plus strict respect des consignes sanitaires (Formation civique et citoyenne, formation de jeunes volontaires en insertion de l’Epide,…).

Par ailleurs, une convention de partenariat sera signée au Camp des Milles le 24 mars entre le Président de la Fondation du Camp des Milles, le Maire de Grenoble et son CCAS pour mettre en place des actions de formation et de sensibilisation auprès des agents, des élus et des grenoblois.

Plus d’infos et inscription sur : Site du Camp des Milles

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.




[1Excalibur est une association étudiante historique et mémorielle de l’école, et a pour vocation de transmettre la sensibilité à l’histoire et de poursuivre le devoir de mémoire.

[2Stéphane Mourlane est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Inspé d’Aix-Marseille Université et chercheur au sein de l’UMR Telemme. Spécialiste de l’histoire des migrations, il est membre du conseil d’orientation du Musée national de l’histoire de l’immigration et chargé de mission sur les questions de discriminations au sein de l’Inspé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.