Recherche

Accueil > Culture > Expositions > Cannes : les statues immergées de Jason deCaires Taylor

< >

Cannes : les statues immergées de Jason deCaires Taylor

lundi 1er février 2021

Six statues de Jason deCaires Taylor ont été déposées le 28 janvier au fond des eaux de l’île Sainte-Marguerite, au large de Cannes, non loin du rivage (84 à 132 mètres), à une profondeur allant de 3 à 5 mètres. Il fait partie des premiers écomusées de France et de Méditerranée.

JPEG - 128.8 ko
Gardiennes du sanctuaire, les statues vont servir d’abri aux animaux et aux végétaux marins © J. deCaires Taylor

Pour le sculpteur, ce moment est l’accomplissement de plusieurs années d’ouvrage. « Ce jour est un grand jour pour moi, après 3 ans de travail. Pas de vent, un temps superbe... Un beau moment ! C’est étrange aussi de les laisser partir... Ces visages, de leur dire au revoir ! », explique le Britannique. Ces œuvres sont uniques en leur genre car elles se moduleront au fur et à mesure du temps, colonisées par la faune et la flore sous-marine. Pour découvrir ce musée immergé, il n’y a pas 1 000 solutions, si ce n’est prendre son tuba, ses palmes ou sa bouteille pour plonger à la rencontre de ces nouvelles naïades géantes. Imaginez plutôt : 2 mètres pour un poids de 10 tonnes ! Le tout fabriqué en béton écologique poreux à PH neutre, ce qui est non polluant.

Le visage de six cannois comme modèle

Pour ces six sculptures, Jason deCaires Taylor est resté focalisé sur le thème : l’évocation du très mystérieux Homme au masque de fer, personnage historique qui fut emprisonné onze ans sur l’île Sainte-Marguerite. Pour ses œuvres, l’artiste a pris pour modèle le visage de six Cannois :

- Maurice Mérenda, marin-patron pêcheur
- Eugène Kustov, autoentrepreneur
- Anouk Vanghent, écolière en CP
- Nour Bradai, étudiante
- Marion Beaudin, médiatrice culturelle ;
- Dominique Royal, salariée.

Pour David Lisnard, maire de Cannes, c’est sans conteste un honneur, doublé d’un émerveillement d’avoir assisté à cette procession sous-marine. « Une œuvre onirique et écologique. Au fil du temps, algues et coraux habiteront ces statues monumentales moulées selon les visages de 6 Cannois, qui prendront ainsi "vie " dans les fonds marins de nos îles de Lérins aux couleurs que seule la nature décidera », se félicite l’édile.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.