Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Art de vivre > Bons plans > Carnaval de Marseille 2015 : un "Bric à Brac" du Prado au Parc Borély le (...)

< >

Carnaval de Marseille 2015 : un "Bric à Brac" du Prado au Parc Borély le samedi 11 avril à partir de 14h30

lundi 6 avril 2015

JPEG - 836.7 ko
L’édition 2014 du carnaval sur le Vieux-Port de Marseille (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 834.3 ko
(Photo Philippe Maillé)

Cette année, le Carnaval abandonne le Vieux-Port pour un petit tour sur le Prado et une fiesta au Parc Borély. Cette 26e édition du Carnaval de Marseille est placée sous le double signe de la chasse à la morosité et de la mise en scène humoristique et décalée des tendances à l’accumulation. Pour l’occasion, les carnavaliers des 8 secteurs de la ville et ceux du 9e cortège mixte, valides et non valides, s’adonneront au jeu du « Bric à Brac » grâce à la grande famille des colporteurs-camelots, des carrioles ambulantes pittoresques, des bonimenteurs aux élixirs miraculeux. Ils feront joyeusement revivre l’ancien « droit de pacotille » évocateur de voyages et d’ailleurs bigarrés, s’amuseront de la transformation hybride des objets livrés à leur imaginaire débridé. Tous ces ingrédients serviront une mise en scène délirante et joueront les extravagances devenues norme, pour un jour. Les Marseillais sont, une fois de plus, invités à un défilé festif d’environ 2 000 carnavaliers composé d’univers interactifs où régneront rire, énergie, poésie et émotion dans un joyeux charivari où sons, images, baratineurs, jacasseurs, hâbleurs, bluffeurs et autres flatteurs encadreront cette folle épopée. Enfin, au sein du Parc Borély, le final sera conclu comme une énorme foire, ou le « trop de trop » explosera comme une clameur gigantesque « à la Criée » sous la houlette de la grande compagnie marseillaise d’arts de rue, Generik Vapeur renforcée pas ses grands amis « Xarxa Teatro » compagnie de castellon.

Le défilé

Le premier défilé se déroulera de 14h30 à 16h30 avec la parade avenue du Prado au Parc Borély « Que les Marseillais s’adonnent au grand jeu du Bric à Brac ! » Les compagnies pilotes des secteurs et leurs carnavaliers se sont mobilisées pendant 6 mois pour un ultime déballage festif. Ce déferlement d’objets incongrus ou d’individus addict à l’accumulation a séduit et inspiré immédiatement les artistes du carnaval qui tenteront de transformer la Ville en un gigantesque marché à ciel ouvert de façon typiquement carnavalesque. Une potion contre la routine prescrite par les carnavaliers issus de tous les quartiers de Marseille.

Les cortèges par ordre dʼapparition

Cortège de personnes non-valides et valides Batu-Kassav de la Compagnie Camapa : « Le bric à brac de Gepetto »
Pénétrons avec Camapa dans l’arrière boutique de Gepetto devenue un lieu d’accueil. L’illustre menuisier a réussi à donner vie à des objets de toutes sortes qu’il a trouvés, de faible valeur et hétéroclites à souhait : horloge, arrosoir, boîte à musique, vaisselle ébréchée, pot de fleur, bicyclette, télévision, vieille radio, lampe de chevet, soldats de plomb… Soudain, un cataclysme déclenché par quelque mystère Divin ou personnage de bandes dessinées… immobilise ce petit monde ! Le bric à brac de Gepetto se retrouve alors figé. Tout de marbre, stoppés net, vidés de toute vie, tous les objet ne sont que statues. Le « Bric à Brac » va-t-il retrouver la vie ? Deux enfants émerveillés connaissent la réponse…..

Cortège des 11e et 12e arrondissements piloté par « Nuits Blanches » en Compagnie « Bric et Broc, champions du joyeux bazar »
La greffe et le bouturage se pratiquent depuis l’Antiquité. Lʼaéronautique dès ses débuts s’est inspirée de la nature, notamment avec le « profil canard ». Aujourd’hui, nous sommes familiers des revêtements autonettoyants inspirés des feuilles de lotus ou hydro-aérodynamiques copiant la peau des requins. Les rêves des savants fous laissent imaginer la naissance de « Cyborgs », ces créatures issues de la fusion de l’être organique et de la machine. Imaginons donc qu’un événement extraordinaire ouvre le champ à cette hybridation généralisée ? Bric et broc, super-bricolos interstellaires relèvent le défi… Ils rebricolent la Terre et ses habitants. Nos « rois de la bidouille » nous entraînent dans cette entreprise de transmutation. Ils récupèrent tout sur leur passage, assemblent pièces et morceaux, hybrident plantes et animaux. Ils customisent les objets et les êtres vivants. Ils réinventent, créent, transforment et transmutent au hasard tout ce qui leur tombe sous la main.

Cortège des 6e et 8e arrondissements piloté par la Compagnie « Ilimitrof’ » pour « Ouvert pour inventaire »
En réaction poétique contre lʼaccumulation incontrôlée de notre temps, les carnavaliers créent un univers où ils transforment les objets inutiles en rêves sensibles : tel un récit sur lʼénumération, la consommation, lʼaccumulation, l’obsolescence et le recyclage des objets, voici le résultat dʼune grande collecte dʼobjets « Celui qui évoque pour le public un rêve, un souvenir ou une émotion à partager avec les autres ». Quant aux protagonistes, ils sont les récoltants, les ouvriers, les artistes des songes qui transforment les objets en rêves humains !

Cortège des 4e et 5e arrondissements piloté par la Compagnie « Cirkulʼr » pour « Le labo des merveilles »
Des scientifiques au service du bonheur, une machine utopiste de bien être. Un monde plein d’amour, une armada de la fantaisie… fantasme ou réalité ? Nos meilleures équipes sont à l’œuvre dans le phénoménal laboratoire du professeur Esturgeon, pour améliorer les sentiments des gens… on ne parle pas de confort matériel, mais bien de partage de joie, de sensations, de rire !!! Thérapie des zygomatiques, yoga du rire, concours d’accents débiles, free hug… Tous les coups sont permis dans ce grand et joyeux bric à brac de cobayes humains en chemin vers un monde meilleur !

Cortège des 9e et 10e arrondissements piloté par la Compagnie « Zouak » pour « La grande famille des Camelots et Colporteurs »
On craque pour le bric à brac ! Du haut de sa roulotte à l’ancienne, le roi des marchands ambulants trône majestueusement entouré de sa cour de colporteurs-camelots à la gouaille pittoresque. Ils pratiquent la technique ludique de vente tout en jouant de rituels d’utilisation d’objets d’un nouvel ordre. Objets hétéroclites, manufacturés ou non, accrochés, fixés ou suspendus à cette charrette « royale ». Objets de toute nature, utilitaires et symboliques manipulés par ces colporteurs qui, à l’envi, décrochent ce bric à brac pour l’exhiber ou le détourner de façon ludique ou sonore. Sérieux s’abstenir !

Cortège des 1er et 7e arrondissements piloté par la Compagnie « dʼIci », pour « Voyager, Déménager, Fêter, Migrer... »
Partir en vacances en ayant chargé sur la caravane parasol, glacière, planche à voile, bateau pneumatique, matelas gonflable, épuisettes, masque, tuba, bouée canard, et tout le matériel indispensable pour réussir ses vacances. Partir dans sa voiture anglaise décapotable de luxe avec ses serviteurs de luxe et sa pile de bagages de luxe, bref le minimum indispensable pour réussir un voyage de luxe. Déménager au lendemain de son mariage avec sur le toit de sa mini-voiture une montagne de cartons contenant un frigidaire, un bel aérateur, un ordinateur, un pistolet à gaufre et tout l’utilitaire indispensable pour réussir une vie heureuse. Autant de raisons d’amonceler des objets éclectiques et de trimballer ces piles hasardeuses dans les rues de la ville,vers le port, vers la plage, la maison de famille, la salle des fêtes. Autant de raisons de défiler à deux à l’heure dans les bouchons sous la chaleur. Autant de raisons de sortir de la voiture pour hisser les objets tombés du toit et reficeler tout ça, autant de raisons de s’offrir un excédent de bagages. Les autos sont encombrées, les routes sont encombrées, les bras sont encombrés, les vies sont encombrées : tout baigne !

Cortège des 15e et 16e arrondissements piloté par le « Collectif Charivari » pour « Les bâtisseurs du désordre »
Comment, à partir d’un bric à brac originel, construire, ensemble, une tour de Babel originale ? Un gratte-ciel improbable où s’entremêlent les langues, les objets, les sonorités et autres symboles… Et peu importe si cela s’effondre ou pas. L’important n’est pas la solidité du bâtiment mais bien que chacun puisse apporter sa « brique » à l’édifice. Mais attention ! Durant les travaux, les carnavaliers effectueront une drôle de collecte post effondrement à la façon du « terminé plié », afin de mieux désorganiser la circulation de ce « mécano » disparate et d’assurer un recyclage clownesque qui tourne rond !

Cortège des 13e et 14e arrondissements piloté par la Compagnie « FA-13 » pour « Le Bric à Brac du 7ème art »
C’est un potpourri, un bazar, un cocktail de genres éclectiques et anachroniques qui donne le tournis. Partez à la découverte des personnages les plus emblématiques du cinéma, reconnaissable ou méconnaissable tant ils s’appliquent à l’art du Bric à Brac ! Des scènes mythiques, des instants cultes joués et chantés devant les caméras en folie. Rien n’est à sa place, époques, thèmes, géographie… tout se mélange. Une panoplie de références chères à notre cœur revisitées de façon rocambolesque. Le rendez-vous est donné aux fans de tout genre, mangeurs de pop-corn des salles obscures, dans les rues de Marseille pour un défilé ciné-ludique.

Cortège des 2e et 3e arrondissements piloté par la Compagnie « Leda Atomica » pour la « Paquetages et Pacotille »
Dans la pratique maritime à Marseille, le droit de pacotille désignait une quantité de marchandises qu’il était permis à ceux qui s’embarquaient sur un vaisseau d’emporter afin d’en faire commerce pour leur propre compte. La pacotille se présentait sous forme dʼun petit ballot que chacun avait le droit de débarquer avec lui, sans en payer le fret à l’armateur. Parfois pour augmenter cette quantité réglementée, des voyageurs portaient sur eux les excédents de « pacotille » et cʼétait un spectacle que de les voir descendre des bateaux, ornés à outrance, transpirants au soleil sous les couches de tissus précieux…. Leda illustre l’arrivée dʼun drôle de bateau qui débarque à Marseille sa cargaison exubérante et multicolore de passagers, ornés de toutes leurs collections dʼobjets de pacotilles, porteurs dʼhistoires lointaines et héroïques.

La Fête au Parc Borély

Parti de l’avenue du Prado le défilé carnavalesque se dirigera vers le parc Borély, pour un éclatant final collectif. Chaque cortège pourra alors montrer et faire entendre son univers imaginaire carnavalesque et musical, avec un rapport chaleureux et spectaculaire au public. Les artistes orchestreront un temps fort pour chaque secteur, peaufinés avec la complicité du metteur en scène général. Dans le Parc Borély, tous les quartiers de Marseille seront réunis en une énorme foire. Les secteurs, tour à tour, vont extirper de leur barda un prototype qui sera suspendu à plus de 20 mètres pour la création dʼun mystérieux « mobile ». La tchatche gronde, monte et le « trop de trop » explosera comme une acclamation gigantesque pour lancer « La Criée » si chère à Marseille. Ces différents équipages sʼintercalent entre les univers des quartiers comme un laçage poétique. Une stratégie de joyeuse subversion, pour faire émerger le langage du rire et de la dérision que porte le thème 2015 du carnaval de Marseille, « coatché » par la célèbre compagnie marseillaise Generik Vapeur et son metteur en scène Pierre Berthelot et accompagné par Xarxa Théâtre Compagnie Catalane.

Le carnaval dans les quartiers

Durant le mois d’avril, les 1 500 carnavaliers feront également vibrer les Marseillais, dans leurs Carnavals de Secteurs respectifs :
- Mairie des 1er et 7e arrondissements le mercredi 8 avril à 15h00, défilé du cours Belsunce au kiosque à musique de la Canebière - Mercredi 8 avril à 10h00, défilé, place du 4 septembre, av Pasteur, Bd Charles-Livon, rue Charras, rue César-Aleman, av Pasteur, place du 4 septembre.
- Mairie des 2e et 3e arrondissements le mercredi 8 avril à 14h30, place du Refuge, 13002.
- Mairie des 4e et 5e arrondissements le samedi 18 avril à 14h30, défilé de la place Edmond-Audran jusqu’au Parc Longchamp.
- Mairie des 6e et 8e arrondissements le mercredi 22 avril à 14h15, défilé rue Paradis, contre-allée du Prado, parc Bagatelle - 15h30, spectacle tout public, parc Bagatelle.
- Mairie des 9e et 10e arrondissements le mercredi 15 avril à 14h00, Kermesse carnavalesque au Parc de la Maison Blanche.
- Mairie des 13e et 14e arrondissements le mercredi 15 avril à 14h00, spectacle carnavalesque au jardin du centre d’animation Saint-Joseph.
- Mairie des 15e et 16e arrondissements le samedi 18 avril à 15h00, défilé avec un départ Estaque-Gare pour une arrivée à l’Espace Mistral.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.