Recherche

Accueil > Méditerranée > Echanges > Charte de Florence. Marseille s’engage auprès des villes méditerranéennes

< >

Charte de Florence. Marseille s’engage auprès des villes méditerranéennes

samedi 26 février 2022

Benoît Payan, maire de Marseille, a signé ce samedi 26 février la charte de Florence, destinée à renforcer le dialogue et la coopération des villes méditerranéennes. Cette charte a été élaborée lors de la conférence internationale des maires de la Méditerranée, qui se tient en Italie, réunissant 100 maires et plus de 200 délégués des pays méditerranéens.

PNG - 1.5 Mo
Benoît Payan vient de signer la charte de Florence, destinée à renforcer le dialogue et la coopération des villes méditerranéennes ©villedemarseille

L’objectif de ce sommet est d’attirer une nouvelle attention sur l’espace méditerranéen à travers les échanges entre ses principales villes, dont Athènes, Naples, Sarajevo, Istanbul, Tunis, Barcelone, Jérusalem, Beyrouth ou encore Rome « en favorisant et en promouvant les actions de soutien à la coopération et à la paix ».

Grâce à cette charte, les maires des communes signataires s’unissent pour faire face aux nombreux défis à relever : conflits, flux migratoire, pauvreté, accès à l’éducation pour tous ou encore réchauffement climatique. C’est précisément dans cette optique que la ville de Marseille a candidaté à l’ambitieux programme « 100 villes européennes neutres pour le climat en 2030 ». Et c’est dans ce même objectif de préservation de l’environnement que 25 maires du pourtour méditerranéen ont signé, à l’initiative du maire de Marseille, une tribune pour réclamer la création d’une zone de réglementation des émissions de polluants atmosphériques (ECA) en mer Méditerranée.

La charte de Florence appelle les gouvernements concernés à consulter régulièrement les autorités locales et les institutions culturelles afin de les placer au cœur des décisions impactant l’avenir des citoyens européens.

« Cet engagement commun avec mes homologues méditerranéens prend un sens tout particulier compte tenu de la guerre en Ukraine. Carrefour des cultures d’Europe, d’Afrique et d’Asie occidentale, la Méditerranée doit jouer un rôle majeur dans le maintien de la paix et le développement des nations grâce à la coopération et au dialogue entre ses villes. Marseille, ville d’accueil et fraternelle, pont entre l’Europe et la Méditerranée, prend toute sa place dans ce dialogue renforcé. Les villes vivent en paix, et pour la paix, elles sont au cœur de la transition écologique, des solidarités et de la démocratie et nous voulons y prendre toute notre part pour construire l’avenir, avec les Marseillais », affirme Benoît Payan.
La rédaction

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.