Recherche

Accueil > Sports > Chronique très très très libre de Marc La Mola : Amnésie, lobotomie, (...)

< >

Chronique très très très libre de Marc La Mola : Amnésie, lobotomie, penalty et… sodomie !

jeudi 15 décembre 2022

Oh oui je vous vois, derrière votre écran, faire des grimaces, dodeliner et même râler en débutant la lecture de ma chronique. Je vous imagine encore vous interroger sur la signification de mon titre et notamment sur son dernier mot qui, bien qu’il prenne naissance dans la Bible et serve trop souvent aux grossiers personnages à inviter leur ennemis à aller se faire sodomiser par la population hellénique, n’est qu’une manière de rebondir sur la situation actuelle de notre beau pays.

JPEG - 186.4 ko
Marc La Mola (Photo D.R)

Car moi ce pays je l’aime, oh oui je l’aime et j’entretiens cette relation amoureuse et passionnée avec lui car je le trouve extraordinaire, bien plus que cela encore je lui trouve des qualités endémiques à notre population, cette population râleuse mais trop souvent amnésique voire lobotomisée.

Voilà c’est bien là que je voulais en arriver, que je voulais vous emmener pour qu’à la lecture de cette chronique vous puissiez encore plus vous interroger sur ma santé mentale et sur le bien fondé de mes écrits méritant certainement une censure que Patricia et Michel refusent de m’imposer en me laissant une totale liberté de penser et d’écriture. Merci vous deux !

Mais bon la situation étant grave mais jamais désespérée je vais poursuivre mes élucubrations textuelles pour vous parler un peu de cette période de fin d’année dans laquelle se cumulent interdiction d’exhiber des santons en un lieu public, violences de rue devenues banales, maintien en poste d’un député frappeur de femme, policiers ayant remplacé de la cocaïne par du plâtre et bien évidemment hurlements débiles et accoutrements stupides indispensables pour déambuler dans les rues de nos villes pour laisser exploser sa joie d’être finaliste de la coupe du monde de football.

Voilà en quelques lignes et surtout en une phrase trop longue pour ne pas être lue en apnée ce que je nomme situation de notre pays qu’est la France. Alors depuis le fond de mon canapé douillet je m’abrutis devant les chaînes info jusqu’à me demander si ce qu’elles diffusent n’est pas tout simplement le dernier blockbuster de science fiction ou s’il s’agit bien de la réalité. Une bien triste vérité sur un état des cerveaux de nos concitoyens plus obnubilés à hurler sur les rouges pour mieux soutenir les bleus qu’à s’interroger sur leurs fins de mois, sur le prix du carburant, sur une inflation galopante et sur les réformes à venir réduisant à leur plus simple expression nos acquis sociaux. Voilà donc pourquoi je parlais dans mon titre d’amnésie conduisant inexorablement à la lobotomie tant je m’interroge sur les comportements des supporters de foot lorsqu’ils évoquent les différentes phases du jeu de football et notamment les penalties.

Mais ce constat peut laisser indifférent le simple amateur de ballon rond puisque durant cette trêve des confiseurs que sont les quinze derniers jours de l’année il va en avoir pour son compte en reluquant les bleus gambader après une boule de cuir sur des terrains dégoulinant du sang des nombreux ouvriers les ayant fabriqués alors que des députés Européens s’étonnent de trouver des sommes astronomiques en liquide, versées par le pays organisateur du mondial, dans leur logement. Bon sang mais d’où provient cet argent se serait écrié Eva Kaili, vice-présidente Grecque du parlement Européen.

Décidément force est de constater que j’évoque souvent la population Grecque mais croyez bien que je n’ai contre ce peuple aucune rancœur, reproche ou autre forme de belligérance liés de près ou de loin à la pratique sexuelle évoquée dans le dernier mot de mon titre. C’est ainsi tout converge vers elle.

Mais il est important de poursuivre sans évoquer, pour ne pas froisser et perdre la totalité de mes lecteurs, si tant est qu’il y en ait, ma diatribe scélérate en prenant garde de ne pas évoquer les monstrueux et phénoménaux salaires de ces enfants gâtés dont la responsabilité se limite à rendre amnésique le peuple de France afin, nous y voilà, qu’il se fasse… eh oui vous l’avez bien compris c’est bien de cela dont je voulais vous parler !

Mais est-il nécessaire d’utiliser mes références bibliques pour parler de Sodome et Gomorrhe ces deux villes du sud de la mer morte où semblaient se dérouler des abus sexuels et autres excès en tout genre les ayant conduits à être anéanties par la colère divine, est-ce réellement utile de mêler football et religion, est ce même raisonnable de mélanger luttes sociales et abrutissement sur fond de ballon rond ?

Je vous avoue que je m’interroge sur la nécessité de ma tribune alors que je viens de presser le bouton de ma télécommande pour contempler, tel un benêt, les informations télévisées. Elles n’évoquent que la victoire de l’équipe de France, elles ne projettent que les images de cette joie procurée par ces deux buts en occultant une situation bien morose de ce pays que j’aime tant.

Alors vous allez vous demander ce que je souhaite, ce que j’attends pour enfin être satisfait et ne pas critiquer à tort et à travers les comportements de mes concitoyens, ses positions et sa détermination pour oublier les vrais problèmes. Oui en effet vous pouvez toujours vous le demander cela ne coûte rien et je dois encore vous avouer que même moi je n’en sais rien !

Je n’en sais rien parce que comme vous je suis Français et comme le chantait Renaud dans sa chanson Hexagone : « Être né sous le signe de l’hexagone c’est vraiment pas une sinécure mais le roi des cons sur son trône il est Français ça j’en suis sûr !  »

Ayant soumis cet écrit à ma femme j’attends avec impatience ses retours. Elle me regarde fixement et me faisant passer l’ordinateur elle me dit : « Mais mon chéri le foot sert à cela !  »

Et voilà comment en quelques dixièmes de seconde l’intelligence et la pertinence féminines ont fait voler en éclat mes doutes tout comme mes certitudes et ont rétabli avec brio une bien triste réalité sur l’état de notre beau pays. Oui le foot sert bien à ça, il sert à faire oublier que l’année 2023 devrait être difficile pour nous tous et même pour les amateurs de ballon rond.

Bon je vais vous laisser. Il faut que je me prépare, il faut que je m’installe devant ma télé pour ne pas manquer le match de la finale de la coupe du monde de football…
Eh oui que voulez-vous je suis incohérent tout comme le sont les 68 millions de mes formidables concitoyens.

Marc La Mola a été flic vingt-sept années durant. Après des débuts à Paris, il rejoint sa ville natale, Marseille et choisit les quartiers Nord pour y exercer. C’est aussi là qu’il a grandi. Officier de Police Judiciaire, à la tête d’un groupe d’enquête de voie publique, il a traîné dans ces quartiers pour en mesurer les maux. Il a touché du doigt la misère et la violence de ces secteurs de la Ville. Marc La Mola a sans doute trop aimé son métier et c’est en 2013 qu’il décide de mettre un terme à sa carrière. Il retourne à la vie civile pour écrire. Il est aujourd’hui auteur, 10 livres à son actif, et scénariste. Son dernier ouvrage est coécrit avec Laure Garcia : « Je suis flic et ce soir je vais me suicider », paru chez Ring éditions.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.