Recherche

Accueil > Culture > Cinéma > Cinéma. "Debout les Femmes" de Gilles Perret et François Ruffin : (...)

>

Cinéma. "Debout les Femmes" de Gilles Perret et François Ruffin : plongée au cœur du quotidien des invisibles

lundi 27 septembre 2021

Standing-ovation au Toursky pour l’avant-première du film « Debout les femmes ». Dix minutes d’applaudissement pour saluer ce road-movie parlementaire selon François Ruffin, député de La France Insoumise, qui a coréalisé le film avec Gilles Perret. Ce dernier envisageait de faire une fiction sur le travail parlementaire, le second a préféré le documentaire avec une petite dose de fiction à la fin.


« Debout les femmes ! » c’est une plongée au cœur du quotidien des invisibles. Ces femmes qui ne comptent plus les heures pour aboutir à un salaire de misère. Elles sont AHS, AVS, femmes de ménage... Toutes sont dans la même galère. Pourtant en pleine crise de la Covid le président de la République avait déclaré : « Il faudra se rappeler que notre pays tout entier tient sur ces femmes et ces hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal ». Les promesses n’engagent que ceux qui les entendent…

Elles ne demandent pas la lune

François Ruffin et son collègue, le député En marche Bruno Bonnell sont en mission parlementaire avec un titre un peu pompeux : « Les métiers du lien ». Alors focus sur ces femmes qui travaillent notamment dans les soins à la personne au sens large. Ces femmes sont touchantes. Elles ne demandent pas la lune, juste un peu de reconnaissance, un CDI et au moins un Smic et ne plus avoir ces journées à rallonge avec réveil à 6 heures et retour à 21 heures, entrecoupées de trajets non pris en compte. L’empathie gagne rapidement au fil du film. Elles sont faites de chair, de paroles dignes à l’opposé d’une Assemblée nationale qui « paraît » hors sol. François Ruffin et Bruno Bonnell se battent pour déposer des amendements afin d’améliorer le sort de ces invisibles mais tout est largement retoqué par les parlementaires. De quoi être découragé !

Une Assemblée impuissante

Pour François Ruffin le message est clair : « L’assemblée nationale ne vote pas pour ce qui est le meilleur pour le pays, les députés appliquent les consignes du chef ». Alors face à ce constat Ruffin entend être le porte-voix des invisibles, être leur représentant. Si sa voix n’est pas toujours entendue dans l’hémicycle, celles des femmes le sera dans les salles.

Joël BARCY

Sortie du film sur les écrans le 13 octobre. Il pourrait alimenter les débats lors de la campagne électorale

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.