Recherche

Accueil > Culture > Cinéma > Cinéma : le film « 3 cœurs » de Benoît Jacquot (...)

< >

Cinéma : le film « 3 cœurs » de Benoît Jacquot présenté en avant-première au Mazarin d’Aix-en-Provence

samedi 6 septembre 2014


Musique signifiante lourdingue signée Bruno Coulais chargée d’annoncer les moments dramatiques du film, gros plans successifs sur des personnages en crise, scénario faisant la part belle à l’émotion, « 3 cœurs » de Benoît Jacquot a tout d’un mélodrame. Et de fait c’en est un ! Solide, sans grande surprises néanmoins et pour le moins fabriqué. « Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu’il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu’au matin, parlant de tout sauf d’eux-mêmes, dans un accord rare. Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent rien l’un de l’autre. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu’elle est la sœur de Sylvie… ». Présenté ainsi, le synopsis donne la pleine mesure d’une intrigue construite autour de l’éternelle question de l’amour contrarié par les forces du hasard et, ici par la défaillance du cœur de Marc qui n’honore pas le rendez-vous à cause d’un infarctus. Prenant son temps, traînant même en longueur, le film insiste sur les rapports prétendument harmonieux entre Marc (Benoît Poelvoorde) et Sophie (Chiara Mastroianni), rapports que fera exploser le retour en France de Sylvie (Charlotte Gainsbourg) partie vivre aux États-Unis avec son compagnon. Les retrouvailles donnant lieu à des scènes peu mystérieuses mais très bien construites où s’impose la figure de la mère des deux femmes jouée divinement par Catherine Deneuve. Ayant choisi pour incarner Marc l’acteur Benoît Poelvoorde « une évidence », selon Benoît Jacquot qui a fait son éloge au Mazarin d’Aix où il présentait son film en avant-première, (avec dans la salle l’enfant que l’on voit à l’écran). Le réalisateur aime diriger les comédiens, il y parvient en général avec beaucoup de finesse. Ici, scénario aidant, les comédiennes Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni surjouent à bien des moments, et Bruno Poelvoorde leur emboîte le pas. Si bien que l’on sort de « 3 cœurs » pas vraiment convaincu avec une impression mitigée pour un film très « qualité française » mais tournant un peu en rond.
Jean-Rémi BARLAND
" 3 coeurs" un film de Benoît Jacquot avec Catherine Deneuve, Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni dans les salles le 17 septembre 2014

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.