Recherche

Accueil > Culture > Cinéma > Clap de l’Artplexe à Marseille : La Canebière fait son (...)

>

Clap de l’Artplexe à Marseille : La Canebière fait son cinéma.

samedi 23 octobre 2021

L’Artplexe, un complexe de 7 salles, vient d’ouvrir en haut de la Canebière , en lieu et place de l’ancienne mairie des 1-7. L’architecture est efficace avec une volonté d’ouverture sur le quartier grâce à un double accès et de la transparence. L’ensemble doit permettre de revitaliser cette célèbre artère et de permettre aux habitants d’accéder plus facilement à un lieu culturel.

JPEG - 100.1 ko
L’Artplexe fait son cinéma sur la canebière ©Joël BARCY

Un accouchement difficile

L’arrivée de ce cinéma ne s’est pas faite sans difficulté. 12 ans que le projet était dans les cartons. Trois investisseurs se sont succédé. C’est finalement Philippe Dejust, le fondateur du groupe Cap Cinéma qui a racheté les lieux et a mené à bien le projet. Son idée de départ était de réinvestir les centres-villes, de créer de la convivialité. C’est le cas ici. Il compte rentabiliser ce cinéma de quartier en incitant les 70 000 habitants du secteur à revenir fréquemment. « Les Français vont en moyenne trois fois au cinéma par an. Là, l’idée est que les riverains reviennent une dizaine de fois grâce à une programmation variée  » conclut le Président de l’Artplexe Canebière.

Une ville sous-équipée

Progressivement Marseille étoffe son offre de cinémas. On compte aujourd’hui 14 ensembles pour 74 écrans et plus de 11 000 fauteuils avec l’arrivée du Pathé Joliette et de l’Artplexe de la Canebière. C’est mieux mais encore loin d’une ville équivalente. Lyon par exemple possède 92 écrans et 17 000 fauteuils. ArtPlexe se veut plus qu’un cinéma, un lieu de vie, de « global entertainement » avec des concerts, des expositions et du cinéma bien sûr. L’idée selon son directeur Bernard Cohen est de rapidement donner « une identité culturelle à la programmation. Être ni art et essai, ni grand public » mais prendre le meilleur des deux côtés. Un pari ambitieux.

Renaissance d’un quartier

Pour les habitants du quartier cette arrivée d’Artplexe est vue d’un bon œil. Ils pourront sortir de chez eux, avoir des loisirs à proximité et tout faire à pied. A la belle époque la Canebière comptait 3 cinémas. Avec le cinéma les Variétés en voilà deux pour animer le cœur de ville.

Restaurant panoramique

Nourritures spirituelles mais aussi nourritures terrestres cohabitent dans cet ensemble. Artplexe offre deux lieux où se sustenter avec une brasserie au rez-de-chaussée et un restaurant panoramique au quatrième étage, ouvert 7/7 j, avec vue sur l’église des Réformés voire la Bonne mère. Pour Tatiana Halimi, directrice associée du restaurant Les Réformés, la volonté est de changer l’image de ce quartier. « Il y a deux ans on nous prenait pour des fous de venir nous installer ici dans un lieu peu prisé. Aujourd’hui on veut reconquérir ce territoire et montrer que la Canebière veut changer ». Ouverture prévue le 18 novembre.

Des bâtiments emblématiques peuvent changer l’image d’un quartier ou d’une ville. Les exemples sont nombreux. A Artplexe de relever le défi, de revivifier un secteur plutôt en panne.
Propos recueillis par Joël BARCY
Signaler un contenu ou un message illicite sur le site

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.