Recherche

Accueil > Aix Marseille > Economie > Club Innov Provence : les nombreux dispositifs de soutien aux start-up (...)

< >

Club Innov Provence : les nombreux dispositifs de soutien aux start-up évoqués

mardi 6 décembre 2022

C’est au sein de la tour la Marseillaise que le Club Innov Provence vient de se réunir. Cette instance informelle regroupe des structures qui accueillent et accompagnent les porteurs de projets innovants, mais aussi des grands comptes, publics et privés, en tant qu’émetteurs de besoins d’innovation, ainsi que les partenaires institutionnels et financiers.

JPEG - 112.3 ko
Le Club Innov Provence a ouvert la séance en rappelant la qualification de la Métropole Aix-Marseille Provence en finale de l’iCapitaleAwards ©DR

Cette réunion a été l’occasion pour Arnaud Mercier, conseiller délégué à la Métropole numérique et à la politique publique de la donnée, à l’Innovation d’ouvrir la séance en rappelant « la qualification de la Métropole Aix-Marseille Provence en finale de l’iCapitaleAwards, capitale européenne de l’innovation, ce qui atteste du dynamisme de l’écosystème métropolitain ». Précise que les résultats et la remise des prix auront lieu ce mercredi 7 décembre à Bruxelles.

Une qualification qui conforte l’ambition de la Métropole « de faire de l’innovation un moyen privilégié de répondre aux nombreux défis sociétaux du XXIe siècle, renforcer les capacités de développement économique du territoire, et transformer notre institution », affirme Arnaud Mercier qui annonce un prochain rendez-vous du club au technopole de l’Arbois pour le deuxième MeetUp Innov Provence qui aura pour thème l’économie circulaire. Au programme, des pitchs de solutions innovantes, des pitchs d’expression de besoins et un cocktail business network ». Au cours de cette réunion, outre le point sur la candidature ICapitale, ont été présentés des projets, outils et dispositifs de la feuille de route Innov Provence. « Feuille de route qui fera l’objet d’une délibération en conseil de métropole au début de l’année prochaine ».

Move2Digital proposera aux entités régionales des services dédiés

Olivier Chavrier, directeur du Pôle S.C.S. Pôle de compétitivité mondial dédié aux technologies numériques qui regroupe un écosystème de 300 acteurs industriels et académiques qui travaillent ensemble afin de développer et commercialiser produits et services innovants pour générer croissance et emplois sur des marchés porteurs. « Nous avons trois missions : aider à monter des projets innovants, accélérer le développement de nos PME, avoir un écosystème attractif dans le numérique », explique Olivier Chavrier qui détaille le Projet Move2Digital -European Digital Innovation Hub qui est un consortium composé de 9 clusters industriels et technologiques et 3 entités de recherche : les pôles et clusters Capenergies, EA éco entreprises, Eurobiomed, Innov’Alliance, Mer Méditerranée, Novachim, Optitec, Safe, l’École des Mines de Saint-Étienne (Campus Georges Charpak Provence de Gardanne), Inria d’Université Côte d’Azur ainsi qu’un second cercle de partenaires associés, composé des universités de Toulon et d’Avignon, CNRS, CEA, Inserm, CEA, École Centrale Marseille, Rising Sud et CCI. »

Olivier Chavrier rappelle : « L’Europe a lancé un programme de digital visant à développer l’usage des technologies en Europe ». Ce projet a été sélectionné par l’Europe, dans le cadre de son appel à projets EDIH (European Digital Innovation Hub). Conçu comme un guichet unique, Move2Digital proposera aux entités régionales des services dédiés, complémentaires à l’offre régionale existante, et mobilisera également les compétences et services de son réseau des pôles européens d’innovation numérique autour de 4 piliers : tester avant d’investir (dont sensibilisation et diagnostic) ; écosystème d’innovation et réseautage ; soutien pour trouver des investissements ; compétences et formation.

Thecamp 2.0, souhaite accompagner les entreprises dans leur transformation

Emmanuelle Soistier, directrice du Développement thecamp, signale qu’ : « aujourd’hui l’État, les collectivités, les industries... sont dans l’obligation de répondre aux enjeux majeurs sanitaires, environnementaux. Et, la solution de chacun de ces problèmes passe par la transformation ». Elle annonce que« thecamp 2.0, souhaite accompagner les entreprises dans leur transformation à trois niveaux : la sensibilisation, la formation et l’accélération. La sensibilisation se déroule sous forme d’ateliers, de conférences, de travail sur le RSE. Puis nous formons et accompagnons les personnes en matière de transformation digitale, le management, la cybersécurité... ». Puis, ajoute-t-elle :« thecamp, au delà du fond, c’est aussi une forme, remarquable,qui dispose d’un auditorium, de 24 salles, de l’hôtellerie et de la restauration afin de travailler dans les meilleures conditions ».

Charlie Barla, directeur de la Cisam (Cité de l’Innovation et des Savoirs) Aix-Marseille met en lumière l’outil de recherche des connaissances et équipements scientifiques de la Cité. Il met en exergue qu’il est actuellement très compliqué « de trouver le chercheur dans le domaine que l’on souhaite. Nous travaillons donc à un outil qui donne accès aux chercheurs, aux directeurs de labo... Un projet qui est porté par l’AMU ».

Mireille Schembri, conseillère technique de la métropole a présenté pour sa part un index de l’égalité entre les femmes et les homme réalisé avec les étudiants de Sciences Po, notamment au sein de l’écosystème d’innovation métropolitain. La prochaine étape consistera dans un travail expérimental à venir chez 5 structures volontaires du Club Innov Provence. Elle ne manque pas de rappeler : « La métropole mène un travail sur cette question, ce qui a conduit à la mise en place de bus de nuit permettant l’arrêt à la demande pour les femmes, les jeunes, les personnes âgées et celles qui sont en situation de handicap ».

Valider un certain nombre d’hypothèses

Isabelle Corbin, directrice Pays d’Aix Développement présente Aix-Marseille Provence Amorçage (Ampa) qui constitue un levier financier pour les projets innovants et technologiques. « Le but de ce fonds est de permettre aux futurs créateurs d’entreprises de valider un certain nombre d’hypothèses (études techniques et de marché, brevets, prototypes…) pour maximiser les chances de succès de leur entreprise. » Les porteurs de projet pourront bénéficier d’une avance (prêt à taux zéro) d’un montant maximal de 40 000 euros, en amont de la création de leur entreprise. Ces fonds seront remboursables avec différé. Isabelle Corbin de préciser que « le dispositif Aix-Marseille-Provence Amorçage, c’est aussi l’assurance de bénéficier d’un suivi professionnalisé durant toute la phase d’amorçage du projet et de l’implantation de l’entreprise en pépinières, hôtels d’entreprises ou en incubateurs. Cet outil est cofinancé par l’État, la Métropole Aix-Marseille-Provence et géré par Pays d’Aix Développement. »

Laurence Olivier, directrice générale de Marseille Innovation présente la structure qui, forte de ses 25 ans, est implantée sur 4 campus à Marseille. Elle propose des programmes d’accompagnements aux start-up, de la création jusqu’à leur développement. « Et il est apparu il y a 10, 12 ans, que les porteurs de projet qui venaient nous voir disposaient de moins en moins de fonds propres », d’où la création d’Innovation by MI. Le prêt est de 30 000 euros. Les critères de sélection sont les suivants : Startup ou entreprise innovante dont l’activité repose sur un socle technologique ; entreprise déjà créée depuis moins de 3 ans ; siège social ou établissement principal en Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.