Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Art de vivre > Recettes > Cocorico :"Le Poulet Voyageur" de Mireille Sanchez reçoit le "Best of the (...)

< >

Cocorico :"Le Poulet Voyageur" de Mireille Sanchez reçoit le "Best of the World" aux Gourmand World Cookbook Awards

lundi 12 août 2019

Que voilà un poulet qui invite à pousser un vibrant cocorico : notre consœur, Mireille Sanchez, a reçu en juillet pour son livre "Le Poulet Voyageur" (Chicken around the world) le "Best Book of the World" aux 24e Gourmand World Cookbook Awards organisés cette année à Macao. Ce prix récompense le meilleur livre de l’année toutes catégories, sélectionné par le jury des Best Gourmand Awards.

JPEG - 54.3 ko
Édouard Cointreau, Mireille Sanchez et Antoine Violette des éditions BPI lors des 24e Gourmand World Cookbook Awards (Photo DR)

Les Gourmand Awards sont aux livres de cuisine ce que les Oscars sont au cinéma : la plus grande des distinctions. Créés en 1995 par Édouard Cointreau, ces prix récompensent les meilleurs livres internationaux de cuisine, gastronomie et vin, mais également les livres liés aux actions de charité ou aux initiatives diplomatiques autour de la gastronomie. Chaque année, ils rendent hommage aux meilleurs livres sur la cuisine et le vin, imprimés ou numériques, payants ou gratuits, privés ou publics, éditeurs professionnels ou auto-édités, grands ou petits, avec une chance égale pour tous. En 2018, 216 pays et plus de 15 000 ouvrages ont participé à ces prestigieux prix, le seul concours international du secteur. Les Gourmand World Cookbook Awards sont une occasion unique de bâtir l’image de la culture culinaire d’un pays et de montrer au monde son esprit. Une présélection avait fait l’objet d’une exposition lors du Salon du livre culinaire tenu à la Maison de l’Unesco à Paris en mars 2019. Le Poulet Voyageur avait été sélectionné à cette occasion, recevant alors le gourmand award du "Best book of France all catégories" le plaçant dans les 10 finalistes, en course pour le top one. Nous connaissons la passion de notre consœur pour la cuisine, sa démarche d’écriture et toutes les difficultés induites. Ce prix prestigieux récompense ainsi un talent. Et, au-delà, un vrai travail d’enquête, avec plus de 1 000 recettes du monde entier. Avec Mireille Sanchez la France détient enfin le Sherlock Holmes des poulets. Elle avoue une passion pour cet animal et indique que l’idée de cet ouvrage a commencé « à table, je veux dire lors d’un repas entre amis, attablé un soir de fin d’été autour d’un succulent… poulet rôti ! Je me souviens encore de sa peau croustillante, au goût légèrement citronné, sa chair fondante. Un bon poulet rôti est toujours synonyme de convivialité et la conversation s’anima vite autour de l’animal : d’où venait-il ? Le mangeait-on dans tous les pays du monde ? Depuis quand ? Etc. Et mes amis de me lancer, comme un défi, tu devrais écrire un livre sur le poulet ! "Le Poulet Voyageur" ou "Chicken around the world" venait de prendre son envol. » Entretien

JPEG - 138.5 ko
Dessin de Mikaela Maria Drux

Destimed : Comment s’est passée la cérémonie des 24e Gourmand World Cookbook Awards ?
Mireille Sanchez : Cette année, elle se tenait dans la très prestigieuse université des sciences de Macao, la plus ancienne des universités de Chine. L’amphithéâtre, comme un décor de théâtre tout en velours rouge, était plein à craquer. Quelle sensation extraordinaire quand la couverture de mon livre s’est affichée sur l’écran géant et quelle émotion pour marcher jusqu’à la scène sous un tonnerre d’applaudissements et des "congratulations" reçues dans toutes les langues. C’est une telle récompense qu’elle efface toutes les années de travail, de galère aussi tant il a été difficile de porter un tel livre jusqu’à son édition…

L’esprit de compétition n’est-il pas trop féroce ?
Pas du tout. L’esprit du prix est avant tout fédérateur. Les Gourmand World Cookbook Awards sont souvent comparés aux Oscars du cinéma, mais ils sont inspirés de l’esprit des Jeux olympiques. Je suis d’ailleurs toujours étonnée de tant de partage, de fraternité, de chaleur dans les événements organisés par les Cointreau. C’est sûr que leurs personnalités y sont pour beaucoup, et qu’ils sont, père et fils, le socle et l’âme de ces rencontres. De très belles amitiés s’y nouent et de beaux échanges et contrats d’édition peuvent s’y concrétiser aussi… C’est avant tout un moment de partage comme seul la table et les livres peuvent le faire.

On n’imagine pas la portée d’un tel événement qui n’est pas trop médiatisé…
Peu médiatisé en France, mais quelle portée à l’étranger. C’est la Tour de Babel les Gourmand Awards, on y parle toutes les langues et, c’est vrai, on communique entre nous surtout en anglais. Les professionnels de toute la filière du livre de cuisine et du vin sont très attentifs à ces Prix, et surtout au "best des best" dont les médias spécialisés de presse écrite et TV font écho. La cérémonie est toujours l’occasion de rencontrer toutes les personnalités du monde de la gastronomie et des livres. Des centaines d’éditeurs, d’auteurs, de chefs et de journalistes participent à cet événement. Les auteurs de livre de cuisine sont très sollicités par les nombreux médias présents sur place. Nous participons aussi à des démonstrations de cuisine et des conférences sur nos livres. Cela ne trouve d’équivalent nulle part ailleurs dans le monde.

Évidemment, tout ceci s’est terminé par un dîner ?
Dîner de gala, bien sûr ! L’occasion de découvrir la cuisine gastronomique cantonaise avec pas moins de 16 plats à déguster. Édouard Cointreau avait demandé que soient mis au menu des plats de poulet issus de mon livre : une très belle attention qui témoigne là encore de la délicatesse et de la générosité de cet homme… Ainsi ont été servis, entre autres, le "poulet nappé de sésame et de sauce épicée au poivre du Sichuan", le "poulet au piment" et le "poulet frit croustillant" des plats typiques des cuisines cantonaises, macanaise et hunnanaise. Le dîner de gala, comme toutes les manifestations auxquelles les participants sont invités, est aussi le lieu de rencontres exceptionnelles, tellement enrichissantes, entre auteurs, éditeurs, journalistes, chefs de tous les pays. On parle cuisines du monde et livres bien sûr, on rencontre des personnes rares, de l’humanité, un très beau moment de fraternité et de gourmandise.

En quoi Gourmand international a-t-il été déterminant pour "Le Poulet Voyageur" ?
J’ai eu la grande chance de pouvoir évoquer mon livre (qui n’était pas encore finalisé !) avec Édouard Cointreau en 2013. Depuis, il n’a eu de cesse de m’encourager. En mars 2019, invitée à la Maison de l’Unesco, j’ai pu présenter mon livre enfin terminé. C’est là que j’ai rencontré Emmanuel Jirou Najou, des éditions BPI… Et le jury a retenu Le Poulet Voyageur "comme meilleur livre de cuisine de France 2018" (Les années correspondent à l’année de publication des livres impliqués dans le concours, tandis que la remise des prix a lieu entre décembre et le mois de mai suivant) lui ouvrant la porte pour le "best award"… Je veux dire que Gourmand International est la seule instance au monde à œuvrer pour la mise en valeur des livres de cuisine. C’est l’impulsion sans limites, dans une immense bienveillance, d’Édouard Cointreau (père et fils ) qui permet ces rencontres d’une richesse inouïe entre tous les acteurs du livre de cuisine.

Il faut dire que le Poulet Voyageur est le livre de tous les superlatifs…
Un livre de 1 000 pages, avec plus de 1 000 recettes et autres histoires sur le poulet, plus de 400 pays et régions évoqués, une somme d’informations sur ce drôle d’oiseau, c’est aussi plus d’une tonne de poulet cuisiné (et dégusté !) pour apprécier les recettes… et sept ans de recherches, de découvertes et d’écriture ! Jusqu’à la signature avec les éditions BPI et le début d’une autre aventure… J’ai eu la chance et le plaisir d’être accompagnée à Macao par Antoine Violette, directeur de cette importante maison d’édition. J’avoue que je n’aurai pas pu être plus choyée. C’est extrêmement enrichissant de travailler avec lui.

Quelle est la prochaine étape ?
La parution nationale mi-octobre 2019. Le Poulet Voyageur sera alors disponible dans toutes les librairies en France et sur le site des Éditions BPI. Des échanges ont lieu aussi avec des éditeurs étrangers (Suède, Corée, Chine, Israël) et une publication en anglais est d’ores et déjà envisagée. Et tous les jours je reçois des messages du monde entier me qualifiant de « lady chicken » et me félicitant en me disant que je suis vraiment « The Best » après avoir essayé mes recettes. Un message m’a particulièrement touchée : il indiquait qu’il y aurait d’autres Best Book of the World mais que je resterais à jamais la seule 24e Best Book of the World. Au-delà, de nombreuses signatures et conférences sont en préparation. Mais, après Paris, Francfort et Macao, la Chine et l’Unesco, et même si nul n’est prophète en son pays, j’aimerais que mon livre soit mis à l’honneur dans ma ville et ma région… Quand je pense qu’il a été sacré "meilleur livre de cuisine du monde 2018", c’est tout simplement inouï.
Propos recueillis par Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.