Recherche

Accueil > Ailleurs > Sciences > Comment mieux vivre avec ses allergies aux pollens ?

< >

Comment mieux vivre avec ses allergies aux pollens ?

mardi 25 janvier 2022

Les pollens sont de retour, mais comment mieux vivre avec ? C’est tout l’enjeu de l’étude citoyenne participative « Mistral » qui fait le lien entre pollution atmosphérique, pollens et rhinite allergique. In fine, cette étude permettra de développer des outils de prévention adaptés.

PNG - 237.5 ko
©mask-paca

L’étude Mistral, basée sur le ressenti des participants

Chaque jour, les participants indiquent leur état de santé (nez qui coule, picotements aux yeux, difficultés à respirer…) via l’application Mask-air. Leurs ressentis seront croisés avec les données de pollution et de pollinisation. La déclaration des symptômes est anonyme, ne prend qu’une minute par jour et apportera des informations inédites qui pourraient permettre de mieux vivre avec ses allergies.

Qui peut participer à l’étude Mistral ?

Pour participer à l’étude Mistral, il faut être majeur(e), souffrir d’allergies aux pollens et passer du temps régulièrement autour de l’étang de Berre, à Marseille ou à Aix-en-Provence. L’inscription se fait en ligne sur le site internet de l’étude Mistral et chacun peut quitter l’étude quand il le souhaite.

Le protocole de l’étude a été revu et validé par un Comité de Protection des Personnes attestant du respect des bonnes pratiques, de la qualité scientifique et des principes éthiques essentiels à toute recherche. Les résultats de cette étude seront publiés en 2023 sur le site mask-paca.com.

Quel est l’intérêt de participer à cette étude ?

Les résultats de cette étude seront utiles pour les pouvoirs publics, la recherche et les personnes allergiques. Par exemple, les citoyens bénéficieront d’un outil numérique pour les aider à évaluer les risques. Les scientifiques appréhenderont mieux le lien entre l’exposition aux polluants et pollens d’une part, et le contrôle de la rhinite allergique d’autre part. Les pouvoirs publics pourront déployer une politique de prévention afin de limiter l’incidence de la rhinite allergique et de ses complications.

L’étude Mistral est réalisée dans le cadre du projet Mask@PACA, qui fait intervenir des spécialistes des questions environnementales (AtmoSud, R.N.S.A), des spécialistes des questions de santé (KYomed Innov, le Pr. Jean Bousquet, le Pr. Denis Charpin, l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique) et des acteurs du territoire (le pôle de compétitivité Eurobiomed, la métropole Aix-Marseille-Provence, la ville de Saint-Chamas). Ce projet est cofinancé par l’Union Européenne avec les fonds régionaux Feder et la Région SUD. Pour plus d’informations : mask-paca.com.

À propos de KYomed Innov

KYomed Innov est le porteur du projet Mask@Paca. Cette société de prestations de services spécialisée dans la santé numérique et connectée accompagne les fabricants de dispositifs médicaux sur 3 axes : la méthodologie et la gestion d’investigations cliniques, l’évaluation de l’expérience utilisateur, l’analyse et la valorisation des données. Pour obtenir des résultats au plus proche du terrain, KYomed Innov propose des études en environnement de vie réelle. Pour plus d’information : kyomedinnov.com

À propos d’AtmoSud

AtmoSud est l’observatoire indépendant de Surveillance de la Qualité de l’Air en Provence-Alpes Côte d’Azur. Cet observatoire, agréé par le ministère de la Transition écologique, est une structure associative regroupant 4 collèges d’acteurs. AtmoSud est membre de la fédération Atmo France. AtmoSud a pour mission d’évaluer l’exposition de la population aux polluants atmosphériques, informer les populations sur la qualité de l’air au quotidien et en cas de pics de pollution, et de les sensibiliser aux comportements qui permettent de la préserver, d’accompagner les acteurs des territoires (services de l’État, collectivités, industriels) dans les actions visant à préserver et améliorer la qualité de l’air dans une approche intégrée air/climat/énergie/santé. Pour plus d’information : atmosud.org

À propos de l’APPA

L’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique a été créée en 1958 et reconnue d’utilité publique en 1962. L’APPA se mobilise sur toutes les questions relatives à la qualité de l’air, à l’extérieur comme à l’intérieur des locaux, du niveau global au niveau local : changement climatique, pollution urbaine et industrielle, risque allergique lié aux pollens, intoxications au monoxyde de carbone, environnement domestique… Pour plus d’information : appa.asso.fr/

À propos du R.N.S.A

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) est une association loi de 1901, créée en 1996 pour poursuivre les travaux réalisés depuis 1985 par le Laboratoire d´Aérobiologie de l´Institut Pasteur à Paris. Ce réseau a pour objet principal l´étude du contenu de l´air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population. C´est-à-dire l´étude du contenu de l´air en pollens et en moisissures ainsi que du recueil des données cliniques associées. Le R.N.S.A. fonctionne grâce à un conseil d´administration composé de cliniciens, d´analystes et de membres fonctionnels et d´un conseil scientifique. Pour plus d’information : pollens.fr/.

L’étude Mistral est cofinancée par l’Union Européenne avec les fonds Feder régionaux Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.