Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Coupe de France : qualifications de l’OM et de l’Athlético Marseille

< >

Coupe de France : qualifications de l’OM et de l’Athlético Marseille

dimanche 5 janvier 2020

Il y aura deux clubs de la Ligue de la Méditerranée en seizièmes de finale de la Coupe de France, les 18 et 19 janvier. Hier, au stade La Martine dans les quartiers Nord, l’Athlético qui évolue en National 3 s’est qualifié en battant les professionnels de Rodez qui jouent en Ligue 2 (2-1). Sander Benbachir et Mouloud Meghezel sont les buteurs de ce match d’un bon niveau technique et tactique. Les joueurs de Farid Fouazi n’avaient aucune pression face à une équipe favorite au coup d’envoi. Les trois divisions d’écart entre les deux clubs n’étaient pas visibles sur le terrain. Malgré la réduction du score par les Aveyronais, les coéquipiers de Salim Mramboini n’ont pas craqué physiquement et mentalement. Agressifs avec une justesse technique appréciable, ils ont surpris Rodez. Pour la troisième fois de son histoire, l’Athlético Marseille qui est la nouvelle appellation du GS Consolat, se qualifie pour les seizièmes de finale après 2015 et 2017. Cet après-midi, à Limoges, l’OM a évité le pire contre les modestes amateurs de Trélissac, qui luttent pour le maintien en National 2. Il a fallu attendre l’angoissante épreuve des tirs au but pour que l’OM se qualifie. Hors sujet, les joueurs d’André Villas-Boas qui appréhendait ce match, rataient l’entame. Un mauvais dégagement de Pelé était contré par Diaby qui ouvrait le score sur une action digne d’un bêtisier après vingt secondes de jeu ! Les Marseillais laborieux et brouillons dans le jeu, avaient trop de déchet technique. Dimitri Payet récupérait une ouverture de Rongier et égalisait d’un joli lob après vingt minutes de jeu en première mi-temps. Malgré un coup de tête puissant de Caleta Car et les entrées d’ Ake et de Radonjic, l’OM ne parvenait pas à s’imposer. Pire, Hiroki Sakai déjà averti, recevait un deuxième carton jaune qui signifiait son expulsion. Les prolongations ne changeaient pas le cours du match. Yohann Pelé était décisif en arrêtant deux tirs au but des Trélissacois. Un an après avoir été humilié par Andrézieux, l’OM s’est qualifié dans la douleur. Les deux clubs marseillais connaîtront demain soir leur adversaire en seizième de finale.
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.