Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

Covid-19. Attestation, école, télétravail, aides aux entreprises... Jean Castex présente le dispositif "confinement bis"

vendredi 30 octobre 2020

Jean Castex, entouré d’Élisabeth Borne, ministre du travail, Olivier Véran ministre de la Santé, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie a ouvert sa conférence de presse en évoquant l’attentat de Nice survenu en la basilique Notre-Dame, faisant part de ses pensées aux catholiques, aux Niçois et aux fidèles. « La nation partage leur douleur et leur immense émotion », a-t-il déclaré. insistant sur « une attaque aussi lâche que barbare » saluant les forces de l’ordre ainsi que « les policiers municipaux de Nice qui ont procédé à la neutralisation très rapide du terroriste ». La réponse du gouvernement sera ferme, a-t-il lancé. Et jean Castex annonce « porter le Plan vigipirate à son plus haut niveau urgence-attentat sur l’ensemble du territoire... Et le Président de la République a immédiatement convoqué pour ce vendredi 30 octobre un Conseil de défense et de sécurité nationale.

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 55 ko
Le Premier ministre Jean Castex a détaillé la mise en place du reconfinement (Photo capture d’écran)

Jusqu’au 1er décembre, le confinement est décrété sur l’ensemble du territoire français. Les départements et territoires d’Outre-mer ne sont pas concernés par le confinement à l’exception de la Martinique. Il ne sera possible de quitter le domicile que muni d’une attestation dérogatoire. Pour faire des courses, pour se rendre au travail ou en revenir, pour des motifs médicaux, pour des motifs familiaux impérieux comme l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, pour une convocation judiciaire ou administrative, ou pour la participation à des missions d’intérêt général comme par exemple les maraudes. En matière de sport ou de sortie pour « s’aérer », cela ne sera autorisé que pour un déplacement d’une heure maximum dans un rayon d’un kilomètre, comme c’était déjà le cas en mars. Les salles de sports et gymnases seront fermés et les sports collectifs de plein air comme le football ou encore le rugby sont interdits . En revanche parcs, jardins et plages seront ouverts contrairement au mois de mars. Une amende forfaitaire de 135 euros s’appliquera dans les cas de sortie non justifiée. Les obsèques pourront par ailleurs continuer à avoir lieu mais dans une limite de 30 personnes. Pour les mariages, la jauge est établie à six personnes.

Les manifestations restent autorisées

Même en confinement, l’organisation de « manifestations revendicatives » sur la voie publique restera autorisée. Sous réserve, cependant, qu’elles soient déclarées auprès de la préfecture. La limitation des rassemblements dans l’espace public ne s’appliquait déjà pas à ce cas de figure. Bien sûr, le reste des rassemblements dans l’espace public est interdit.

Les retours de vacances possibles ce week-end sans justificatif, les déménagement autorisés

Interrogé sur la « tolérance » promise, jusqu’à dimanche soir, aux personnes se déplaçant d’une région à une autre pour rentrer de vacances, Jean Castex a indiqué qu’elles n’auront pas à prouver qu’elles étaient réellement en vacances. Une « attestation sur l’honneur suffira », a assuré le Premier ministre, expliquant qu’il ne souhaitait pas « de formalisme ». Les déménagements seront autorisés, a par ailleurs assuré Jean Castex, qui a évoqué la nécessité de présenter un « justificatif de l’entreprise de déménagement », sans préciser comment les personnes n’employant pas de déménageurs devraient procéder.

Certains commerces resteront ouverts

Contrairement à mars dernier, certains commerces et établissements vont pouvoir rester ouverts, ce sont notamment les commerces de gros et de jardinage.
Les hôtels qui peuvent garder une petite activité pour les déplacements professionnels peuvent rester ouverts mais uniquement avec du room service. Les restaurants et commerces fermés du fait des protocoles sanitaires liés au reconfinement pourront livrer leurs clients, lesquels pourront également venir retirer des commandes en ligne. « Les commerces fermés de même que les restaurants ne pourront pas accueillir du public mais pourront continuer de fonctionner pour des activités de livraison et le retrait de commandes », a déclaré Jean Castex

Des services publics toujours accessibles

Mercredi, Emmanuel Macron avait annoncé que les « guichets des services publics » resteraient ouverts. Jean Castex a listé jeudi un certain nombre des services concernés : la Poste, la CAF, l’Assurance-maladie, Pôle emploi, les maisons départementales pour les personnes handicapées, et les mairies et préfectures, au moins pour un rendez-vous. Les guichets des banques resteront également ouverts, a-t-il assuré.

Ouverture des établissements scolaires jusqu’au lycée...

Les crèches, les établissements scolaires jusqu’au lycée)et les centres de loisirs sont maintenus ouverts avec un protocole sanitaire renforcé. Le port du masque sera instauré dès l’âge de 6 ans. Les établissements d’activités extra-scolaire comme les conservatoires seront fermés.

Le protocole dans les écoles

Le protocole dans les écoles s’appuie sur les dernières recommandations scientifiques a expliqué le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Les personnels de l’Éducation nationale vulnérables n’auront pas à donner cours. Par ailleurs, le masque devient obligatoire pour tous les élèves dès le cours préparatoire. L’enseignement à distance sera mis en place pour les élèves fragiles. Pour éviter le brassage, l’arrivée et le départ des élèves seront étalés dans le temps, les déplacements des élèves seront limités avec dans le second degré une seule salle attribuée à chaque classe. Les récréations seront organisées par groupes ou des temps de pause seront instaurés dans les salles. La restauration scolaire est maintenue avec un espace de un mètre entre chaque élève. Les élèves d’une même classe pourront déjeuner ensemble à la même place tous les jours. Jean-Michel Blanquer a également assuré que des masques seraient prévus dans les écoles, où il devient obligatoire à partir de 6 ans, en cas d’oubli ou pour les élèves pour qui en acheter représente une « difficulté économique », comme c’est déjà le cas dans le secondaire.

L’enseignement supérieur à distance avec quelques exceptions

« La règle sera le distanciel », et les cours se feront en ligne, dans les universités et les autres établissements d’enseignement supérieur, a indiqué Jean Castex. Seuls certains « travaux pratiques et enseignements professionnels » qui demandent un matériel spécifique, notamment dans les IUT, continueront d’avoir lieu dans les établissements. Sur Instagram, jeudi soir, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a cependant indiqué que les cours des BTS et classes prépas, eux, « continueront de se tenir en présentiel ». Les bibliothèques universitaires ne seront plus ouvertes que sur rendez-vous, avec une jauge maximum, et les restaurants universitaires ne serviront plus que des repas à emporter. En revanche, les examens et concours se tiendront comme prévu, a promis Jean Castex. Une autorisation qui ne se limite pas à l’enseignement supérieur, puisqu’il sera également possible de passer son permis de conduire, a-t-il annoncé.

Le télétravail ne sera « pas une option », mais une « obligation » pour ceux qui le peuvent

Toutes les entreprises, non contraintes de fermer, doivent continuer à travailler, ont insisté Élisabeth Borne et Jean Castex. Dans toutes les entreprises, les personnes qui peuvent télétravailler doivent le faire. Cette obligation sera inscrite dans la nouvelle version du protocole nationale en entreprise qui a été mis en ligne dans la soirée. « Un travailleur qui peut effectuer toutes ses tâches en télétravail doit le faire cinq jours sur cinq », a précisé la ministre. Les réunions en visioconférence doivent devenir « la règle » et les employeurs doivent inciter leurs salariés à télécharger l’application TousAntiCovid. Et enfin, « les moments de convivialité en entreprise ne sont pas autorisés ». Dans la culture, « il sera possible de continuer le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, entraînements, enregistrements et les tournages », a expliqué Jean Castex. Agriculteurs et pêcheurs pourront également poursuivre leur activité. Le recours au chômage partiel sera maintenu dans les mêmes conditions qu’actuellement.

De nouvelles aides pour les entreprises, et d’autres qui s’élargissent

« Nous avons renforcé tous les dispositifs de soutien aux entreprises. Le fonds de solidarité sera réactivé pour toutes les entreprises, sans exception et renforcé pour la durée du confinement. Un soutien vital pour les petites entreprises », a expliqué le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Désormais, toutes les entreprises fermées administrativement à cause du confinement auront droit à une aide de 10 000 euros si elles ont moins de 50 salariés, « quel que soit le secteur d’activité », a annoncé Bruno Le Maire. Cette aide sera aussi accessible pour les entreprises des secteurs les plus touchés (tels le tourisme, l’événementiel ou la culture) qui ne ferment pas mais qui ont perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires. Dans les autres secteurs, les entreprises et indépendants ayant perdu 50% de leur chiffre d’affaires auront droit à une aide de 1 500 euros par mois. Le chômage partiel restera par ailleurs une option pour les entreprises. Il sera pris en charge à 100% par l’État dans les secteurs "protégés" (culture, restauration, événementiel...) et pour les entreprises faisant l’objet d’une fermeture administrative, a indiqué la ministre du Travail. Et les autres employeurs pourront y avoir recours « aux conditions actuelles » (une prise en charge de 84% du salaire net) jusqu’au 31 décembre au moins.

Prêts et loyers des entreprises

Les entreprises pourront demander un délai d’un an supplémentaire pour rembourser un prêt garanti par l’État. Par ailleurs, les bailleurs qui sur octobre, novembre et décembre, acceptent de renoncer à un mois de loyer pourront recevoir un crédit d’impôt équivalent à 30% du loyer. Au total l’État mobilisera 15 milliards d’euros par mois pour les aides aux entreprises.

Bibliothèques et disquaires

Roselyne Bachelot l’a confirmé, les captations, répétitions, tournages, préparation d’exposition, ou encore opérations de restauration, resteront possibles, à condition que cela se fasse sans public. Des spectacles seront donc prêts à être programmés après le reconfinement. « Il est prévu que les bibliothèques puissent instaurer un système de livraison sur place », a également précisé la ministre en évoquant par ailleurs un système de click et collect pour les disquaires.

La préparation du système sanitaire

Le "Plan blanc" national a été déclenché sur l’ensemble du territoire, soit une déprogrammation proportionnée d’activités non urgentes pour augmenter le nombre de lits pouvant accueillir des malades du Covid-19. Les étudiants en santé sont également mobilisés pour venir aider en ville comme à l’hôpital, a indiqué le ministre précisant que 7 000 soignants avaient été formés durant l’été et que 9 000 soignants s’étaient inscrits sur la plateforme renfort covid. Selon Olivier Véran, ce sont près de 2 millions de tests PCR qui sont réalisés chaque semaine.

Réévaluation dans deux semaines

Si pour l’instant le confinement est instauré jusqu’au 1er décembre, Jean Castex a prévenu : « Nous referons un point dans 2 semaines pour réévaluer la situation. Nous vivons une situation hors du commun. La solution est entre les mains de chacun d’entre nous. Adaptons nos comportements, limitons nos contacts, respectons les gestes barrières »...
Anna CHAIRMANN

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.