Recherche

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > Covid-19 : Estrosi dit non aux locations saisonnières à Nice

< >

Covid-19 : Estrosi dit non aux locations saisonnières à Nice

vendredi 15 janvier 2021

Au mois de février, Nice est habituellement une destination privilégiée pour de nombreux visiteurs en quête d’un climat clément et d’activités ludiques. En 2021, cela risque de ne pas être d’actualité : Christian Estrosi a décidé de garder la main mise sur une situation sanitaire pour le moins préoccupante et de réguler les flux touristiques.

JPEG - 20.9 ko
Christian Estrosi maire de Nice (Photo archives Destimed/R.P.)

Un contrôle strict des flux de touristes

Le Carnaval de Nice n’aura pas lieu, ou du moins officiellement il sera reporté en 2022 ! Cette décision forte de Christian Estrosi montre sa volonté de préserver la population niçoise d’un afflux massif de touristes qui pourraient favoriser l’accélération de la pandémie de Covid-19. Bien décidé à contrôler les flux de passage, la mairie de Nice ne semble pas décidée à en rester là. Du coup, l’élu interpelle L’État et demande des mesures strictes dans le cadre des vacances de février :

• Au niveau des aéroports et des gares de Nice, il souhaite que le gouvernement puisse obtenir des garanties des voyageurs venus des pays à risque ou qui imposent eux même un test PCR sur leur territoire. Cette mesure impliquerait la présentation d’un test PCR de la part d’un passager venu d’une Nation dont la liste sera arrêtée par le gouvernement et qu’à minima, une certaine réciprocité soit appliquée par rapport aux décisions prises par les pays européens à notre égard.

• Plus loin, le Président de la Métropole interpelle le préfet des Alpes-Maritimes pour qu’un arrêté soit mis en place. Ce dernier stipulerait simplement une interdiction de locations saisonnières sur l’ensemble du territoire.

Vers un arrêté municipal d’interdiction de locations saisonnières

Si ce n’était pas rapidement effectif, la mairie a déjà annoncé qu’elle n’hésiterait pas. « Je me suis entretenu avec le préfet afin qu’un arrêté d’interdiction de locations saisonnières soit pris sur le territoire de la commune pour les vacances d’hiver. Si l’État refuse de le faire, la ville de Nice prendra un arrêté municipal  », prévient Christian Estrosi. En la matière, on sait que l’ancien ministre est homme à respecter sa parole.

Fabian FRYDMAN

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.