Recherche

Accueil > Ailleurs > Politique > Covid-19 : Jean Castex annonce un déconfinement au 15 décembre avec un (...)

< >

Covid-19 : Jean Castex annonce un déconfinement au 15 décembre avec un peu de fête, un couvre-feu...

jeudi 10 décembre 2020

Jean Castex a annoncé ce jeudi 10 décembre, que le confinement serait remplacé par un couvre-feu entre 20 heures et 6 heures à partir du 15 décembre, sauf pour les territoires ultramarins. Il sera également en vigueur durant la soirée du 31 décembre, contrairement à ce qu’envisageait le gouvernement voilà quelques semaines, mais pas pendant celle du 24 décembre. Par ailleurs, là encore contrairement à ce qui était espéré, les cinémas, musées et théâtres resteront fermés pendant les trois prochaines semaines...

JPEG - 63.4 ko
Jean Castex annonce que "le nombre de nouvelles contaminations ne se réduit plus" (Photo capture d’écran ©gouv.fr)

Entouré des ministres de la Santé et de l’Intérieur, le Premier ministre vient de détailler les mesures sanitaires qui vont s’appliquer à partir du 15 décembre, sachant que l’objectif des 5 000 cas par jour ne sera pas atteint. « Nous sommes sur une sorte de plateau » épidémique, a indiqué Jean Castex. « Le nombre de nouvelles contaminations ne se réduit plus, et il tend même à légèrement raugmenter depuis quelques jours. La partie est donc loin d’être gagnée », observe-t-il. Cependant, il tient à annoncer : « Si la France était parmi les pays européens les plus touchés par l’épidémie à la fin du mois d’octobre, la situation s’est inversée depuis », précisant qu’aujourd’hui, « c’est en France que l’épidémie est la mieux maîtrisée par rapport à nos voisins européens. »

Le nombre de malades a arrêté de baisser depuis une semaine

Le ministre de la Santé Olivier Véran dresse une comparaison de la situation sanitaire en France par rapport à ses voisins européens : « La prévalence de l’épidémie dans la population générale se situe en France à 107 cas pour 100 000 habitants quand elle est encore à 150 en Allemagne, 250 en Italie ou 300 en Suisse. Cela est bien sûr dû aux mesures que le gouvernement a prises. » Il considère que le couvre-feu et le confinement en France étaient nécessaires et urgents. « De 50 000 malades diagnostiqués par jour, nous sommes passés à 11 000 malades par jour ». Mais, il regrette que « le nombre de malades a arrêté de baisser depuis une semaine. Ce soir, par exemple, on compte près de 14 000 nouveaux cas en 24 heures. Alors qu’il n’y en avait que 12 000 jeudi dernier. »

Le couvre-feu débutera à 20 heures

De fait le chef du gouvernement annonce : « Les établissements recevant du public dont nous avions envisagé la réouverture au 15 décembre resteront fermés trois semaines de plus. Les conditions posées pour leur réouverture ne sont hélas pas réunies. Il s’agit principalement des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des musées, mais aussi de l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos. » Les attestations de déplacement ne seront plus nécessaires en journée (de 6 heures à 20 heures) à partir du 15 décembre. Le couvre-feu, débutera, en effet, à 20 heures -et non à 21 heures comme initialement prévu par le gouvernement-, annonce Jean Castex. Si la nuit du 24 au 25 décembre n’est pas impactée par le couvre-feu, celle du réveillon du 31 décembre l’est en revanche. Les déplacements seront bien de nouveau autorisés « partout en France » à compter du 15 décembre, assure Jean Castex.

Plus de 100 000 policiers et gendarmes mobilisés

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, prend la parole. Il précise que le couvre-feu ne concernera pas l’outre-mer. Annonce que « plus de 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés », la nuit du 31 décembre. Rappelle que 2 924 775 contrôles ont été réalisés depuis l’instauration du confinement, fin octobre. Annonce encore que les déplacements entre régions seront autorisés. Jean Castex intervient à nouveau pour évoquer la situation économique du pays. Il précise que le fonds de solidarité pourra désormais bénéficier aussi « aux prestataires et exploitants agricoles travaillant avec le secteur de l’hôtellerie et de la restauration ou aux sous-traitants du monde de l’événementiel, notamment sportif et culturel. » Indique qu’il rencontrera demain matin « pour la troisième fois » les élus de montagne et les professionnels du sport d’hiver, « afin de calibrer au mieux les dispositifs d’indemnisation ». Olivier Véran reprend : « Vous êtes un certain nombre de Français à vous poser la question de savoir si vous devez vous faire tester avant de vous rendre dans votre famille avant Noël. Cela peut paraître une bonne idée. Mais il faut éviter l’engorgement des laboratoires, des médecins qui réalisent des tests... ». Pour le Premier ministre : « Cette bataille contre le virus, nous ne la remporterons que par la mobilisation de tous. A la fin des fins, c’est chacune et chacun de nous qui avons la clé de la solution par le respect des gestes barrières, par une vigilance absolue. » Il tient alors à déclarer : « Je sais votre lassitude, vos doutes, vos souffrances. Je les partage. Mais je vous dois d’abord la vérité et la transparence sur cette épidémie qui dure plus qu’on ne l’aurait voulu. Une fois que cette crise sera derrière nous, on s’apercevra, j’en ai la conviction, que ces valeurs auront été nos meilleurs atouts. »
Anna CHAIRMANN

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.