Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil >

>

Covid-19/confinement. A Marseille, si on ferme la porte à la culture elle passe par les lucarnes...

vendredi 13 novembre 2020

« En plein confinement au cours duquel la culture est mise sous le boisseau, considérée par le gouvernement comme une activité non essentielle l’équipe municipale, qui gère la 2e ville de France, considère la culture comme une activité vitale », déclare depuis la Bibliothèque l’Alcazar, Jean-Marc Coppola, adjoint à la maire de Marseille en charge de la culture pour toutes et tous, de la création, du Patrimoine culturel et du Cinéma. Il déplore que les mesures de confinement instaurées par le Gouvernement « ont malheureusement coupé de nombreux habitants d’un accès à la culture. Les musées, bibliothèques, théâtres, l’Opéra municipal, les salles de concerts et autres lieux d’apprentissage et de découvertes sont en effet fermés jusqu’à nouvel ordre ». C’est dans ce contexte qu’il annonce : « La ville de Marseille met à disposition du public de nombreux contenus gratuitement afin que chacune et chacun puisse bénéficier d’un accès à la culture, facteur d’émancipation et d’éveil ».

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 119.4 ko
Jean-Marc Coppola considère la culture "comme une activité vitale" (Photo archives Destimed/Philippe Maillé)

Jean-Marc Coppola met en exergue une période de crise sanitaire qui entraîne d’autres crises « dont il faudra sortir par le haut pour l’Humain ». Insiste sur les missions des médecins qui s’occupent de la santé publique. « Et nous ne remercierons jamais assez les personnels de santé… », insiste-t-il. Il n’en avoue pas moins partager le point de vue de Glenn Albrecht, philosophe transdisciplinaire australien, qui considère, à propos du monde qui s’effondre : « Je fais plus confiance aux artistes qu’aux médecins pour réparer le monde  ». Et d’apporter, au nom de l’équipe municipale, son soutien aux artistes qu’il salue : « Depuis le début de la crise sanitaire qui s’est abattue sur le monde, ils ont avec beaucoup de créativité, d’opiniâtreté, réfléchi et mis en place des conditions de poursuite de leur activité de création, de diffusion artistique et culturelle. Ils ont inventé des protocoles adaptés pour concilier sécurité sanitaire pour les artistes et pour l’accueil du public. Ils se sont sans cesse adaptés comme lors de la décision du couvre-feu en avançant les représentations. En s’adaptant malgré le manque à gagner dû aux distanciations préconisées. Et encore aujourd’hui, ils s’adaptent pour diffuser en ligne des spectacles ». Pour la poursuite de leur activité, Il remercie et salue également « le personnel municipal qui retrouve le sens de l’action publique, de l’intérêt général pour aider les Marseillaises et les Marseillais. » Salue encore les 180 agents de la direction de l’action culturelle « qui se portent volontaires pour apporter leur aide dans les écoles et dans les organismes sociaux au service des plus démunis. » Jean-Marc Coppola explique : « La municipalité de Marseille est aux côtés de celles et ceux qui veulent que la vie continue » ». Ainsi la ville de Marseille est le premier financeur public de la culture « et de loin », indique Jean-Marc Coppola qui précise qu’elle parvient « à maintenir les budgets, à augmenter les subventions des acteurs culturels en difficulté ». Concernant les autres collectivités et l’État, il constate que tout le monde a maintenu -ou quasiment maintenu- ses crédits avant de signaler qu’il compte sur le département des Bouches-du-Rhône pour reconduire l’ensemble de ses subventions culturelles lors de la commission permanente du 11 décembre car, « beaucoup d’entre elles semblent n’avoir pas été encore versées pour cette année de crise... ». « Il est vital, ajoute-t-il, que toutes les collectivités, sans oublier la métropole Aix-Marseille Provence, ainsi que l’État prennent leurs responsabilités dans leurs domaines de compétences, comme l’ont fait par exemple les métropoles de Lyon et de Nice ». Il rappelle à ce propos que « l’aide aux salles privées, aux commerces culturels et, au secteur de l’événementiel, qui est en train de s’effondrer, relèvent des compétences de la Métropole et de la Région qui, seules peuvent apporter des aides économiques directes aux entreprises ». Pour l’adjoint à la Culture : « Dans ce monde déréglé où de jeunes gens décapitent des professeurs et des fidèles d’une église, nous avons besoin plus que jamais de pensée, de beauté, d’élévation, d’esprit critique, de commun, de cohésion sociale. Or, qui mieux que les artistes, les auteurs, peuvent nous aider, aux côtés des enseignants, à imaginer des jours meilleurs ? ». Jean-Marc Coppola présente l’offre culturelle numérique de Marseille « également relayée sur le site du Ministère de la culture ». Bien que fermées au public en raison du reconfinement en cours, les bibliothèques ont mis en place depuis le début du mois de novembre, un système de « Clik & collect ». Un dispositif qui permet aux usagers de commander les documents qu’ils souhaitent en ligne et venir les retirer à l’entrée de la bibliothèque de leur choix : la bibliothèque de l’Alcazar : 24h/24, la bibliothèque de La Grognarde : 24 h/24, la bibliothèque de Castellane : le lundi de 13 heures à 1 heures, du mardi au vendredi de 9 heures -17 heures. Pour plus de confort, aucune pénalité de retard ne sera appliquée et le délai de retour des documents empruntés est prolongé jusqu’au 2 janvier 2021. Enfin, si les animations, conférences rencontres prévues sont annulées, certaines seront filmées, hors présence du public, puis rediffusées sur la future chaîne YouTube des bibliothèques.

Lecture, film et musique en accès libre

Les bibliothèques municipales se mobilisent et offrent un accès 100% gratuit à l’ensemble de leurs ressources numériques : e-book, presse régionale, nationale et internationale, formation en ligne, musique, films ... En effet, le réseau des bibliothèques de Marseille est un véritable sésame vers de nombreux services en ligne et notamment pour visionner gratuitement des films et des documentaires sur des services de vidéo à la demande habituellement payants. Tous les abonnements pour ces services sont gratuits jusqu’au 31 décembre 2020. Les inscriptions et ré-inscriptions se font uniquement en ligne et les réabonnements individuels se font automatiquement jusqu’au 31 décembre 2021. Tous les prêts seront valables 6 semaines pour 15 documents. Aucune pénalité de retard ne sera appliquée.

Chefs-d’œuvre et expositions en ligne pour la #NuitDesMuséesChezNous !

Les nombreux musées de Marseille proposent des expositions permanentes ou temporaires autour de thèmes variés : Histoire de Marseille, mode, Antiquité, Histoire Naturelle ou encore art contemporain. Aujourd’hui, face aux conditions sanitaires ils s’adaptent et enrichissent leur offre numérique. Cette offre sera mise en valeur lors de la prochaine nuit des musées ce samedi 14 novembre, sur les sites et les réseaux sociaux, le public pourra découvrir de nombreux chefs d’œuvre de leur collections en virtuel, les plus belles pièces des collections des 11 musées municipaux. Mais aussi visiter de nombreuses expositions passées ou en cours. Et pour aller plus loin les passionnés trouveront de nombreux autres contenus comme des interviews d’artistes, des colloques et conférences, des archives vidéos... grâce aux chaîne YouTube des différents musées. Là aussi, les centaines de contenus sont accessibles gratuitement.
Enfin les Archives municipales invitent à découvrir deux expositions virtuelles mettant en scène de magnifiques photos d’archives du Marseille d’Antan : « À l’ombre des bastides : les bastides à Marseille du 17e siècle à nos jours », « Quel amour d’enfant : l’enfance au 19e et au 20e siècle a Marseille », « Tous à la plage ! » ou encore « Marseille fait ton devoir : Marseille pendant la guerre 14-18 »

L’histoire de Marseille en podcast

A ne pas rater la découverte de l’histoire extraordinaire de la plus ancienne ville de France depuis son canapé avec la série de podcasts « Marseille sans galéjade » présentée par l’historien Franck Ferrand. De la découverte de la grotte Cosquer à la grande peste de 1720 en passant par le voyage de Pytheas, l’histoire de « La Marseillaise  » ou du fameux savon de Marseille : explorez l’histoire de cette ville passionnée et passionnante !

Opéra et Odéon

Les équipes de l’Opéra/Odéon, sont mobilisées pour produire davantage de contenus musicaux numériques. Ainsi très prochainement à découvrir sur opera.marseille.fr des captations audiovisuelles : l’ouverture de l’Italienne à Alger de Rossini (10 minutes) et un extrait (plus court) des Noces de Figaro. En préparation, une captation de La Bohème, œuvre lyrique programmée en décembre, et une négociation en cours pour diffusion sur une chaîne de télévision.
Le site internet, la Newsletter et les Réseaux sociaux signaleront chaque nouveauté à venir proposée par l’Opéra/Odéon.

Manifesta

La Biennale internationale de création contemporaine, a fermé ses portes prématurément le 30 octobre 2020. A partir du 12 novembre 2020 : lancement des visites virtuelles de neuf expositions du programme central Traits d’union.s et du Tiers QG, le quartier général du Tiers programme. Si les visites virtuelles ne peuvent pas remplacer l’expérience physique au sein même du lieu d’exposition, elles permettent à ceux qui n’ont pas pu se rendre à Marseille d’en découvrir un aperçu. Des conversations et visites virtuelles avec les médiatrices de Manifesta 13 sont également disponibles

A l’occasion de la Nuit virtuelle des musées 2020, ce samedi 14 novembre #NuitDesMuséesChezNous

Le Fabuleux Musée qui devait ouvrir ses portes le 14 novembre (Ouverture reportée au 14 janvier 2021), proposera un préambule numérique du parcours artistique préparé pour le jeune public à partir du 14 novembre à 18 heures. Situé au 10, boulevard Garibaldi à Marseille (1er), ce Fabuleux Musée est un musée numérique inclusif dédié à la découverte de contenus culturels et patrimoniaux. Installé dans le tiers-lieu culturel de La Fabulerie, il se conjugue avec les différentes activités sur place (programmation culturelle et numérique, cantine et café, coworking…). Un escape game pédagogique, une exposition autonome et un fabLab solidaire s’accordent, chaque année, sur une même thématique. Pour la saison 2020/2021, la thématique-clé choisi est la protection de l’environnement. Le numérique est au cœur de l’expérience. Tous les contenus valorisés au sein du Fabuleux Musée sont issus des fonds culturels des institutions culturelles marseillaises (archives, musées, bibliothèques, conservatoire) et d’organisations internationales qui ont fait le choix, comme la Ville de Marseille, de prendre le train de l’Open Content. L’Amulette du climat, la première exposition (fonds des archives municipales) de ce Fabuleux Musée, commanditée par la ville de Marseille, plongera les jeunes générations (de la grande section de maternelle à la 3e) dans une expérience sensible, guidée, entre histoire et fiction pour explorer des fonds culturels et scientifiques, en privilégiant l’immersion, l’interaction et la coopération.

Opérateurs culturels

Les opérateurs culturels du territoire poursuivent leurs activités, sans accueil du public, de création, production, répétitions, captations audiovisuelles, pour fournir une diffusion en ligne de la culture. Ainsi les 22 danseurs du Ballet national de Marseille dansent masqués, sous la direction artistique du trio (LA) HORDE et la musique résonne dans les studios de danse installés dans le Parc Henri Fabre. De même que le Théâtre de La Criée proposera des spectacles sonores et une pièce radiophonique, enregistrés par des artistes pour être mis en ligne.
Michel CAIRE
Pour plus d’info sur les offres culturelles : Marseille.fr

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.