Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Economie > Dakar 2020 : le Club de l’immobilier Marseille-Provence conduit une (...)

< >

Dakar 2020 : le Club de l’immobilier Marseille-Provence conduit une délégation de 200 chefs d’entreprises au Sénégal

lundi 14 octobre 2019

JPEG - 101.9 ko
Présentation de l’opération Dakar 2020 à la presse (Photo Robert Poulain)

« L’Afrique se transforme à travers l’économie, à travers les richesses produites. Or nous avons avec ce continent un passé partagé et, nous en sommes persuadés, un avenir commun », considère Antoine Viallet, Ambassadeur Afrique du Club de l’Immobilier Marseille Provence, en présentant l’opération "Dakar 2020" qui vise à emmener 200 chefs d’entreprise du territoire les 5, 6 et 7 février à Dakar pour découvrir le potentiel économique qui existe sur ce territoire. « Et c’est la première fois qu’un voyage d’une telle nature est organisé par la société civile », souligne-t-il avant de rappeler : « Nous avons créé la journée de l’immobilier pour montrer la ville de façon différente, lutter contre les idées reçues et mettre en avant ce qui voyait le jour ici et le champ des possibles. Hé bien, il en va de même avec Dakar 2020  ». La Communauté de l’Afrique de l’Ouest, dont le Sénégal est membre, représente 15 pays et un marché de plus de 350 millions d’habitants. Le Sénégal est un pays stable et démocratique depuis son indépendance. « Il vient d’engager la seconde étape du Plan Sénégal Emergent, ambitieux plan de développement  », précise-t-il. Ce Plan s’appuie sur six moteurs de croissance : l’agriculture, l’habitat, la modernisation de l’économie informelle, les mines, l’industrie et les services. Antoine Viallet parle de « trois zones économiques spéciales apportant de nombreuses incitations fiscales qui ont également été créées dans ce Pays où, par ailleurs, d’importants gisements de gaz et de pétrole viennent d’être découverts ». Ainsi, un vrai dynamisme existe, le taux de croissance étant de 6 à 7% par an. « Nous sommes persuadés, insiste Antoine Viallet, qu’une partie de l’avenir de notre territoire métropolitain se joue sur la rive Sud de la Méditerranée parce qu’il y a du développement et parce qu’il est plus simple de travailler dans un environnement où on parle la même langue, où nos Lois sont proches. Sans oublier que Dakar est une porte d’entrée sur l’Afrique de l’Ouest. Nous sommes dans une région où la demande existe dans tous les secteurs avec un immobilier particulièrement en pointe. Dakar, c’est 30 000 constructions de logements par an contre 6 à 7000 à Marseille. C’est un prix du mètre carré qui peut aller jusqu’à 10 000 euros lorsqu’il est de 8 à 9 000 euros à Marseille ». Au cours de ce voyage, la délégation partira à la découverte de la ville nouvelle de Diamniadio, à une trentaine de kilomètres de Dakar, une conférence avec des spécialistes des différents secteurs de l’immobilier et une visite de chantier sont au programme avant la Nuit de l’immobilier qui se déroulera à Dakar. Le lendemain matin se tiendra une conférence sur "Villes méditerranéennes et villes africaines : échange de bonnes pratiques" avant un après-midi d’échanges et de rencontres avec les entrepreneurs sénégalais.
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.