DestiMed

Accueil > Aix Marseille > Economie > Décès de la cheffe d’entreprise Reyne Cienzo

< >

Décès de la cheffe d’entreprise Reyne Cienzo

lundi 15 février 2021

C’est avec une très profonde émotion que "Femmes chefs d’entreprises" FCE annonce la disparition de Reyne Cienzo, ce dimanche 14 février. Elle a été la première femme élue à la Chambre de Commerce et d’Industrie en 1974, présidente de la FCE Marseille de 1979 à 1986 puis de la présidence nationale de 1986 à 1992.

JPEG - 145.8 ko
Reyne Cienzo est décédée ce dimanche 14 février © FCE

Marseillaise engagée, elle était de tous les combats pour le droit des femmes en entreprise et pour le rayonnement économique de Marseille. Elle sera en cela précurseur dans plusieurs domaines avec les créations du Club des acteurs économiques, de Métiérama et d’Hydrotop, le rendez-vous euro-méditerranéen du marché de l’eau qui a permis l’implantation du Forum mondial de l’eau à Marseille. Commandeur de l’Ordre National de la Légion d’Honneur et Officier de l’Ordre National.

Elle s’appelait Reyne

La FCE Marseille rend hommage, dans un communiqué à cette « femme de cœur ». « Cette femme de la Belle de Mai qui a montré la voie de l’effort, de l’échange et qui a "porté haut" -comme elle aimait à le dire- les couleurs des femmes et de la France. » Son prénom suffisait à la reconnaître : elle s’appelait Reyne. Ses parents des immigrés italiens, travailleurs acharnés, étaient installés à la Belle de Mai. Elle travaillait pour la société familiale « Airfray , à l’époque où la climatisation n’existait pas encore et fabricant les bobinages de moteurs rafraîchisseur d’air qui équiperont l’emblématique paquebot « Le France ». La présidente Reyne Cienzo ne savait pas en naissant le 19 octobre 1929 qu’elle aurait un tel rayonnement dans sa cité et bien au-delà dans le monde.

Sans enfants, elle aura une longue "descendance de cœur"

« D’une intégrité rigoureuse et d’une énergie exceptionnelle Reyne a été elle-même le moteur fédérateur de sa maison, de ses proches, de ses amis, de son entreprise, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de sa cité, du Club des acteurs économiques et bien sûr de l’association des Femmes Chefs d’Entreprises de Marseille dont elle fût la présidente pour plus tard prendre la tête de FCE au niveau national. Reyne bien que sans enfants aura une longue "descendance de cœur" et filiation de générosité. En parlant de ses chères FCE elle disait "mes filles". Elle créera son Club d’acteurs économiques rassemblant des capitaines d’industrie, jusqu’aux dernières start-up dont tout le monde parle... Elle participera à l’administration de la Foire de Marseille, se formera à l’HEDC et obtiendra il y a 25 ans, le titre de médiateur. Elle sera experte au Conseil des prud’hommes... ». « Cette industrielle fut là dès les premiers pas de Femmes chefs d’entreprises Marseille », se souvient Aurore Sun, ancienne présidente de FCE Marseille. Et Sylvie Plunian, sa présidente actuelle, d’ajouter : « Très attentive à sa ville, elle aura suivi tant qu’elle aura pu l’actualité et aura cherché à concourir à son rayonnement tout en aidant ceux qui faisaient appel à elle. »
La rédaction

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.