DestiMed

Accueil > Ailleurs > Société > Démantèlement d’un réseau "tentaculaire" de blanchiment d’argent de (...)

< >

Démantèlement d’un réseau "tentaculaire" de blanchiment d’argent de la drogue entre l’Europe et le Maroc

mardi 29 novembre 2016

D’une ampleur sans précédent, un système bancaire parallèle qui aurait servi à blanchir plus de 400M€ issus du trafic de drogue vient d’être découvert et neutralisé par les enquêteurs européens. Réunis à l’occasion d’une conférence de presse ce mardi 29 novembre à Marseille (Bouches-du-Rhône), des magistrats et policiers ayant participé à l’enquête parlent d’une « affaire hors normes ».

JPEG - 161.7 ko
Réunis à l’occasion d’une conférence de presse ce mardi 29 novembre à Marseille (Bouches-du-Rhône), des magistrats et policiers ayant participé à l’enquête parle d’une « affaire hors normes (Photo M.B.)

Les enquêteurs européens ont annoncé le démantèlement d’un vaste système bancaire parallèle, décrit comme « un réseau tentaculaire de blanchiment d’argent de la drogue ». Les pays concernés sont la France, le Maroc, la Belgique et les Pays-Bas.
Il est bien question de montants qui font vaciller puisque près de 75M€ ont été blanchis en France grâce à ce réseau entre août 2015 et novembre 2016. A l’échelle internationale, les estimations « portent ces opérations de blanchiment à près de 400 millions d’euros sur les quatre dernières années ».
Rien que dans l’hexagone, l’affaire a conduit à 20 mises en examen et 18 mandats de dépôt. En Europe, pas moins de 50 individus ont été arrêtés. Si l’ampleur du réseau est impressionnante, ce type de système est bien connu des enquêteurs sous le nom de « Hawala » (nom arabe désignant un système de paiement parallèle). Il s’agit de fragmenter la chaîne par laquelle transite l’argent, à l’aide de collecteurs et de convoyeurs, afin de permettre aux trafiquants d’utiliser les revenus issus de la vente de la drogue sans se faire repérer.

Le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux revient sur ce dispositif bien huilé des collecteurs du réseau

Processus du blanchiment d’argent lié au trafic de drogue (infographie)

Le Général David Galtier, commandant la Région de Gendarmerie Paca, indique quz, à l’instar de son collègue Pedro Felicio, spécialiste portugais de la délinquance financière pour Europol : « J’ai rarement eu dans ma vie l’opportunité d’être au cœur d’une enquête de cette nature. » Précisant : « Au cœur de la criminalité organisée et du blanchiment de l’argent du crime ». Le général Galtier insiste enfin sur les raisons qui ont mené à un tel résultat....

La deuxième plus importante saisie de l’année

JPEG - 145.4 ko
Saisie de billets de la section de recherches de Paris et de Marseille (Photo Gendarmerie nationale )

La saisie globale, d’une valeur de près de 6,5M€ est la deuxième plus importante de l’année. Ont été saisis plus de 5M€ entre la France et la Belgique, 7 kilos d’or, 10 kilos de cocaïne, ainsi que 785 kilos de cannabis.
Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a félicité ce mardi, dans un communiqué, les gendarmes des sections de recherches de Paris, de Marseille, ainsi que les 425 enquêteurs et membres des unités d’intervention de la gendarmerie nationale dont les investigations ont permis la neutralisation du réseau. L’enquête a nécessité la coopération des services d’enquête européens.
Mireille BIANCIOTTO

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.