Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Départementales - Jean-Noël Guérini : « Mon combat politique ne s’arrête pas ce (...)

< >

Départementales - Jean-Noël Guérini : « Mon combat politique ne s’arrête pas ce soir »

lundi 30 mars 2015

JPEG - 91.3 ko
Le président sortant Jean-Noël Guérini et Lisette Narducci ont obtenu plus de 68% des suffrages sur le canton Marseille 2 (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 108.8 ko
(Photo Philippe Maillé)

Avec un score de plus de 68% des suffrages obtenu sur son canton Marseille 2 avec la PRG Lisette Narducci, le fondateur de la Force du 13 et président sortant du Conseil général des Bouches-du Rhône, Jean-Noël Guérini, affiche ce dimanche soir, à l’issue des scrutins, sa volonté de poursuivre. Rappelant au passage que les candidats qu’il a soutenus à Marseille « ont tiré leur épingle du jeu ». « Ce n’est pas une victoire c’est un plébiscite », lancera Lisette Narducci. Il regrette cependant « les dégâts » de la politique gouvernementale qui sont à l’origine « d’une débâcle  » pour la gauche au plan national et « provoquer une vague bleue dans tous les départements français ». Et de citer : « le Nord, la Seine-Maritime, la Corrèze département du Président de la République et l’Essonne, que d’efforts déployés par le Premier ministre puisque c’est son département. Ces département et d’autres basculent à droite ». Et de se réjouir : « J’ai été élu dans mon canton avec Lisette Narducci n’en déplaise au Premier ministre Manuel Valls qui ne me soutenait pas et c’est tant mieux pour moi. N’en déplaise à ce microcosme socialiste marseillais ou ce qu’il en reste. »
Mais ajoute-t-il : « Comme je l’entends partout ce 29 mars pourrait être la défaite de Jean-Noël Guérini. Je crains que ce soir elle soit surtout celle du Parti socialiste et de la gauche modeste et populaire que je défends depuis toujours. »
Il souhaite redonner « confiance » à ceux qui sont découragés « des tristes et sempiternelles querelles qui minent la gauche dans ce département ». Et de constater que la gauche était en tête en nombre de voix au premier tour et de fustiger : « à l’évidence de nombreux responsables politiques à gauche n’ont pas été à la hauteur de leurs responsabilités. J’en juge par les déclarations de certains ce soir comme dans les semaines qui viennent de s’écouler ». Il annonce qu’il va bientôt faire connaître sa position pour l’élection de la présidence du conseil départemental le jeudi 2 avril « car mon combat politique ne s’arrête pas ce soir ». Et il entend poursuivre « avec mes amis de la Force du 13 ». Il prend l’engagement que d’ici le 31 décembre 2015 en adhérents,« la Force du 13 sera le premier parti de gauche ». Il annonce également :« Nous aurons des listes Force du 13 aux Régionales à commencer par les Bouches-du-Rhône ». Et de prévenir : « Je combattrai jusqu’au dernier souffle de ma vie le Front national ». Il clôturera son intervention en revenant sur des propos lancés durant la campagne : « Guérini il personnalise le clientélisme. Mais construire une école, une crèche, des équipements sportifs et culturels, donner à manger aux plus pauvres et en même temps que nos enfants aient une égalité de chance dans nos collèges ou encore équiper nos hôpitaux en matériel de pointe, si c’est faire du clientélisme cela je l’assume totalement ».
Patricia MAILLE-CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.