Recherche

Accueil > Provence > Société > Dossier sur l’eau. OUGC Buëch : vers une nouvelle autorisation (...)

< >

Dossier sur l’eau. OUGC Buëch : vers une nouvelle autorisation unique pluriannuelle plus longue (5/10)

jeudi 27 mai 2021

En tant qu’Organisme unique de gestion collective du bassin versant du Buëch la chambre d’agriculture accompagne les gestionnaires collectifs (ASA) et les irrigants individuels. Depuis sa désignation en 2013, comme Organisme unique de gestion collective des prélèvements (OUGC), la chambre d’agriculture des Hautes Alpes travaille aux côtés des irrigants du bassin versant du Buëch dans la gestion collective de l’irrigation.

PNG - 1.2 Mo
©Espace Alpin

L’objectif de ce travail est de sécuriser durablement l’accès à l’eau pour l’irrigation tout en répondant aux objectifs réglementaires de façon collective à l’échelle du Buëch. Depuis l’obtention de sa première Autorisation unique pluriannuelle en 2015, cette organisation a permis d’accompagner les gestionnaires collectifs (ASA) et les irrigants individuels du territoire afin de traduire leurs besoins en eau en autorisations réglementaires. Cette organisation collective a également permis de répondre aux objectifs réglementaires de baisse des prélèvements de 30 % en période d’étiage. Sans une approche collective, à l’échelle du territoire, il aurait été très compliqué pour les gestionnaires de répondre individuellement à ces obligations.

Sécuriser durablement l’accès à l’eau

En parallèle, ce travail a également permis de définir un programme de travaux ambitieux avec l’ensemble des gestionnaires du bassin versants afin de sécuriser durablement l’accès à l’eau tout en modernisant l’appareil de production pour les exploitations agricoles, les filières et l’ensemble du territoire et en contribuant à la préservation de l’environnement.

Outre l’accompagnement des gestionnaires collectifs dans la traduction de leurs besoins d’irrigation en autorisations réglementaires, l’OUGC a également permis de rendre possible les autorisations administratives pour les irrigants individuels dont leurs parcelles à irriguer sont à l’extérieur des périmètres des ASA.

Vers une simplification des procédures règlementaires

Sans ce dispositif, il n’aurait en effet plus été possible d’irriguer ces terres, dont certaines sont stratégiques pour l’équilibre des exploitations. Ce dispositif de gestion collective de l’irrigation est ainsi administré et animée par l’OUGC du Buëch depuis l’obtention de sa 1 ère Autorisation unique de prélèvement en 2015. Ces autorisations pluriannuelles sont nécessaires et ont été délivrées jusqu’alors, sur des durées de trois ans. L’obtention de ces dernières nécessite un important travail administratif de l’OUGC.

Après une concertation locale auprès des irrigants, des structures d’irrigations collectives, et avec l’administration, il a été choisi que l’OUGC rallonge sa demande pluriannuelle de trois à six années. Ce positionnement permettra de simplifier les procédures règlementaires tout en apportant de la lisibilité dans l’avenir.

L’Espace Alpin

L’Espace Alpin est le journal agricole et rural des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes. Ce journal bimensuel est disponible sur abonnement sur lespace-alpin

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.