Recherche

Accueil > Culture > Marseille Provence 2013 > L’événement Capitale > EXPOSITION DANS LES JARDINS DU PALAIS DU PHARO A MARSEILLE

< >

EXPOSITION DANS LES JARDINS DU PALAIS DU PHARO A MARSEILLE

mardi 12 mars 2013

« Désordre » une œuvre monumentale de Bernar Venet

Bernar Venet, investit le parc du Palais du Pharo à Marseille du 15 mars au 13 octobre 2013 pour y exposer une œuvre monumentale "Désordre" conçue spécialement pour la Capitale européenne de la Culture.

Bernar Venet était dans les jardins du Pharo, ce mardi 12 mars, pour le montage de son exposition "Désordre" PHOTO PHILIPPE MAILLÉ
"Désordre" est une œuvre monumentale composée d’un ensemble de 84 arcs penchés en acier Corten PHOTO PHILIPPE MAILLÉ
La hauteur des arcs se situe entre 4 et 4,5 mètres pour un poids total de 40 à 50 tonnes PHOTO PHILIPPE MAILLÉ
Le montage de l’exposition PHOTO PHILIPPE MAILLÉ
PHOTO PHILIPPE MAILLÉ
PHOTO PHILIPPE MAILLÉ
PHOTO PHILIPPE MAILLÉ
L’artiste Bernar Vernet PHOTO PHILIPPE MAILLÉ

Cette exposition qui est une coproduction entre l’artiste, l’association L’artprendl’air et Marseille-Provence 2013 avec le soutien de la Ville de Marseille prendra possession d’un des sites de la Ville les plus emblématiques dominant l’entrée du Vieux-Port, face au nouveau port avec en première ligne, le Mucem et la Villa Méditerranée.
Depuis près de trente ans, l’expérience de l’espace public est devenue l’un des enjeux du travail de Bernar Venet, d’où le choix judicieux des jardins du Pharo, espace de circulation libre, ouvert au grand public et aux enfants tous les jours de l’année.
Son œuvre, Bernar Venet l’explique ainsi : « Ma sculpture est fondée sur des concepts, qui parfois paraissent divergents, mais qui dans le contexte de mon activité s’organisent de manière complémentaire : l’ordre et le désordre, le déterminé et l’indéterminé. Nous avons ici des arcs dont la mesure est précise, gravée dans l’acier même. Pourtant, nous savons que la matière, la nature, la vie obéissent tous les jours à des principes complémentaires (organisation, désorganisation) et mon travail ne fait pas exception à ce modèle universel. L’ensemble d’Arcs penchés que j’installe au Pharo, que je présente désordonnés
obéissent au principe d’imprévisibilité. Nous avons là un autre type d’agencement qui ne recherche pas un ordre idéal, mais où l’inorganisation accepte un « inattendu » maximal. Je ne cherche plus à trouver la méthode la plus rigoureuse possible pour mettre en place mes œuvres ou mes installations. Étendu à la sculpture cela induit un type de rapports nouveaux réfutant la notion de composition. Les éléments de mes effondrements se chevauchent sans répondre à un schéma compositionnel préétabli. Ici les arcs tiennent debout mais s’agencent en quinconce dans un chaos total. L’aléatoire faisant partie de la règle du jeu, l’objectif est de libérer la sculpture des contraintes de la composition et de critiquer le principe utopique d’un ordre idéal. »

Bernar Venet
Résidant à New York depuis 1966, Bernar Venet est né dans les Alpes de Haute Provence et séjourne régulièrement dans le sud de la France, au Muy, où il a le projet de créer une fondation d’art. Artiste explorant différentes disciplines telles que la peinture, la performance et la photographie, il est surtout connu pour ses sculptures monumentales. Initiateur en France de l’art conceptuel, au premier plan de l’avant-garde newyorkaise à partir de 1966, il bénéficie d’expositions à Krefeld en
Allemagne et, en 1971, au New York Cultural Center. Au début des années 1980 il imagine des sculptures en acier sur le thème de la ligne : la ligne droite ; l’arc (ligne courbe) ; l’angle (ligne brisée), et la ligne libre dite « indéterminée ». Ses sculptures
ont été exposées à Paris au Champ de Mars, en Asie (Hong Kong, Shanghai, Séoul) ; en Europe (Bruxelles, Salzbourg, Cologne, Francfort) ; en Amérique du Sud (Rio de Janeiro, Sao Paolo et Brazilia) ; aux Etats Unis (New York, Miami, Denver, Chicago, Saint Louis, San Diego, Houston) et actuellement à Grand Rapids au Frederik Meijer Sculpture Park. En 2011, il a investi le Château de Versailles avec une exposition marquante, visitée par 6 millions de spectateurs. Deux grands Arcs de 22 mètres de hauteur encadraient la statue de Louis XIV constituant une entrée magistrale au Château du Roi-Soleil. L’année suivante, il installe un Arc haut de 27 mètres dans le parc de sculptures d’Alan Gibbs en Nouvelle Zélande. Bernar Venet est aujourd’hui représenté dans plus de 60 musées et collections publiques, des rétrospectives de son œuvre ont été organisées dans près de quarante musées à travers le
monde.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.