Recherche

Accueil > Provence > Société > Economie : SoliAgri ou la solidarité en actes

< >

Economie : SoliAgri ou la solidarité en actes

jeudi 3 juin 2021

Le dispositif SoliAgri a été mis en place par le Conseil départemental des Hautes-Alpes dès le premier confinement. Dans une simplicité de bon sens, ce dispositif partait du constat de la mévente des produits agricoles entraînée par les fermetures notamment des cantines et des restaurants, et de l’autre l’aggravation de la fracture sociale remontée par les banques alimentaires des associations caritatives du département.

PNG - 1 Mo
Des pommes de terre issues de l’exploitation de Jérôme Laffont à Saint-Laurent-du-Cros ont été achetées par les Restos du Cœur et réceptionnées par Arlette Salat, présidente départementale de l’association et ses bénévoles en présence de Jean-Marie Bernard, président du Département et Daniel Galland, conseiller départemental. ©L’Espace Alpin

Ce dispositif a permis de mettre en place des passerelles entre les deux. SoliAgri fait partie d’une quarantaine de mesures actives et réactives inscrites au Projet alimentaire territorial (PAT) mis en place par le département en collaboration avec la chambre d’agriculture, pionniers en la matière. Le développement est suivi et encouragé par le gouvernement notamment dans le cadre du Plan de relance.

L’offre et la demande : pivots de SoliAgri

Sébastien Bellu, responsable agriculture au Département, est en charge de ce dispositif avec l’Agence développement et il explique : « le fonctionnement est simple. Nous centralisons les offres des producteurs concernant leurs récoltes et leurs productions, et nous en informons les huit banques alimentaires référencées des disponibilités et des prix. En retour, elles commandent en fonction de leurs besoins. SoliAgri organise la logistique des approvisionnements effectués par les producteurs. Par exemple, jeudi 20 mai, cinq producteurs ont livré aux Restos du Cœur de Gap : des pommes de terre, œufs, yaourts, fruits et légumes divers. Le montant de la facture, soit 2 034 €, a été réglé par l’association grâce aux subventions qu’elle a reçues dans cet objectif. »

450 000 € à destination des producteurs locaux

Lors du premier confinement, une enveloppe de 140 000 € a été débloquée pour mettre en place ce dispositif expérimental et pionner en France. 100 000 € ont suivi lors du deuxième confinement avec l’aide de l’État. 150 000 € se sont ensuite ajoutés, pour le troisième confinement, portés par le Département cumulant un total global de « 450 000 € à destination des producteurs locaux pour leur faciliter la vente locale de leurs denrées alimentaires », indique le cabinet du président du Département. SoliAgri a permis à tous ceux que la crise sanitaire a impacté de bénéficier d’une alimentation de qualité. C’est également un moyen de soutenir l’économie locale pour laquelle le tissu agricole est un pilier.

Brigitte Tempestini pour L’Espace Alpin

L’Espace Alpin est le journal agricole et rural des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes. Ce journal bimensuel est disponible sur abonnement sur lespace-alpin

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.