Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Effondrement à Marseille : un ouvrier délivré après avoir passé 21 heures (...)

< >

Effondrement à Marseille : un ouvrier délivré après avoir passé 21 heures piégé sous un amas de matériaux

mardi 9 février 2021

Les marins-pompiers de Marseille sont intervenus ce lundi 8 février vers les 15h30 pour l’effondrement d’un chantier sur la voie publique, traverse des Caillols dans le 12e arrondissement de Marseille. Cet effondrement a entraîné le semi-ensevelissement d’un ouvrier de 54 ans. 21 heures d’intervention ont été nécessaires pour le délivrer.

JPEG - 131.2 ko
Les marins-pompiers restent en contact avec l’ouvrier coincé sous un amas de matériaux. (Photo BMPM/Julien Sionneau)

À leur arrivée, ce lundi les marins-pompiers ont constaté que la structure du chantier n’était pas stable et représentait un réel danger pour les intervenants. Très rapidement, ils sont rentrés en contact avec l’ouvrier qui était conscient mais piégé dans un amas de matériaux. Une demande de renfort est alors émise en parallèle. Les spécialistes de la section opérationnelle « Urban Search and Rescue » (sauvetage et déblaiement) sont engagés. À leur arrivée, les spécialistes savent qu’ils vont faire face à un chantier complexe.

L’instabilité du terrain aggravé par les mauvaises conditions météorologiques ont accentué la complexité de l’opération

Très rapidement, la sécurisation du chantier et les premières techniques de sauvetage et déblaiement sont mises en œuvre. Les spécialistes se concentrent sur la découpe d’une partie bétonnée au moyen d’une lance à plasma. Et ce n’est qu’après presque 21 heures d’intervention que les marins-pompiers de Marseille ont extrait l’ouvrier de 54 ans de l’amas de matériaux dans lequel il était pris au piège. L’instabilité du terrain aggravé par les mauvaises conditions météorologiques ont accentué la complexité de l’opération.

JPEG - 129.6 ko
Il a fallu découper une partie bétonnée au moyen d’une lance à plasma - BMPM/MT Vacelet

La mobilisation des spécialistes de la section opérationnelle « Urban Search and Rescue » ainsi que le savoir-faire des marins-pompiers ont permis la découpe très technique d’un mur en béton d’une épaisseur de 50 cm. À sa sortie les équipes médicales ont pratiqué les soins adaptés à la pathologie très complexe de la victime, puis ont transporté l’homme vers l’Hôpital sous l’escorte de la police. Plus de 60 marins pompiers et environ 20 engins ont été mobilisés depuis le lundi 8 février à 15h30. Un moyen spécifique de découpe a été fourni par le Sdis13.
La rédaction - Source BMPM

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.