Recherche

Accueil > Méditerranée > Rive Sud > Égypte : Changelabs, un accélérateur pour les start-up vertes

< >

Égypte : Changelabs, un accélérateur pour les start-up vertes

lundi 3 mai 2021

Un programme d’accélération vient d’être lancé en Égypte avec pour objectif de booster les performances opérationnelles des start-up vertes. Le programme est initié par l’accélérateur de start-up Changelabs avec le financement du Green for Growth Fund (GGF). Les candidatures sont ouvertes jusqu’à la fin du deuxième trimestre de 2021.

PNG - 898.6 ko
©Changelabs

Booster les performances opérationnelles des start-up vertes est une priorité pour les Égyptiens. Dans cette perspective, l’accélérateur Changelabs vient d’initier un programme d’accélération ambitieux baptisé « Scale Up To Green ». Ce dernier s’appuie sur le financement du Green for Growth Fund (GGF).

L’environnement au cœur des priorités

Les jeunes entreprises intéressées ont jusqu’à la fin du deuxième trimestre de 2021 pour déposer leur candidature. Changelabs est un accélérateur résolument tourné vers l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. « Scale Up To Green » s’adresse tout particulièrement aux jeunes entreprises développant des solutions innovantes dans les domaines de l’efficacité des ressources (eau et énergie), des énergies renouvelables, ainsi que de l’agritech.

Ainsi accompagnées, les PME auront plus aisément accès aux ressources et services nécessaires pour leur développement, notamment à travers des levées de fonds. Plus loin, elles bénéficieront dans le même temps d’un accès privilégié à des services de technologie et de conception, ainsi qu’à une aide à la création de nouveaux produits. Cette phase d’accompagnement est pour le moment prévue sur une période d’un semestre.

« Scale Up To Green » est un dispositif mis en œuvre en partenariat avec le Green for Growth Fund (GGF). Ce dernier est un fonds à impact de 400 millions de dollars financé par des institutions financières comme la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), la Société néerlandaise de financement du développement (FMO), l’Agence allemande de développement (KfW), ou encore la Société financière internationale (SFI), la filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé.

PNG - 97.9 ko
©Changelabs

Un programme observé de près par de nombreux acteurs économiques

« D’ici la mi-2021, le programme admettra et travaillera en étroite collaboration avec 15 entreprises égyptiennes en phase de post-revenu. Chaque start-up admise sera prise en considération pour un investissement par GGF. Ce montant peut atteindre 1 million d’euros », indique Changelabs.

Ce programme est également accompagné par l’Union européenne (UE), à travers son programme EU4Energy dédié au secteur de l’électricité, Amazon Web Services (AWS) d’Egyptian Gulf Bank (EGBank).

Pour plus d’informations sur le programme d’accélération, rendez-vous sur le site de Changelabs

Mathieu SELLER

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.