Recherche

Accueil > Provence > Politique > Élections régionales. Christian Estrosi sur la même ligne que Renaud (...)

< >

Élections régionales. Christian Estrosi sur la même ligne que Renaud Muselier : ’Les valeurs gaullistes n’ont rien à voir avec le rassemblement national’

lundi 3 mai 2021

A la suite des réactions inhérentes au ticket LR-LREM pour les régionales qui voit Renaud Muselier perdre l’investiture des Républicains par la voix de son président Christian Jacob, Christian Estrosi, maire de Nice, président de la métropole Nice-Côte d’Azur, président délégué de Provence Alpes-Côte d’Azur tient à préciser : « Pour que la Région continue à porter des valeurs de tolérance, de responsabilité et contrairement à ceux qui ne pensent qu’aux échéances présidentielles ou législatives, nous n’avons pour objectif que de faire avancer les Alpes, la Provence la Côte d’Azur ».

PNG - 803.8 ko
Christian Estrosi rappelle que les héritiers du gaullisme doivent "créer les conditions d’une résistance face aux extrêmes." ©Destimed/RP

Christian Estrosi déclare (verbatim) :

« Il fut un temps où les héritiers du gaullisme cherchaient à rassembler, à ne pas s’enfermer dans les questions partisanes et à créer les conditions d’une résistance face aux extrêmes.

Aujourd’hui, je veux dire à tous ceux qui doutent et qui m’expriment depuis plusieurs jours leurs inquiétudes sur des dérives que non ce gaullisme-là n’est pas mort. Face à la haine de ceux qui ne raisonnent qu’à travers le prisme des appareils politiques et des échéances nationales, je veux réaffirmer que les valeurs gaullistes n’ont rien à voir avec le rassemblement national. L’alliance souhaitée ou réalisée avec des partis d’extrême droite et leurs alliés sans qu’aucune opposition forte ne se fasse entendre est pour moi une faute morale de premier ordre.

Je m’inscris dans la lignée de ceux qui pensent que l’action politique s’inscrit d’abord dans le rassemblement et dans un projet de territoire partagé. Plus que jamais, je suis déterminé à me battre afin que le parti qui est celui de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy qui ont toujours su rassembler et surtout créer une digue face au rassemblement national ne sombre pas sur les valeurs de respect, de tolérance, de liberté, de travail, de responsabilité et de mérite que je porte depuis toujours. Nous vivons une crise sanitaire sans précédent emportant des conséquences économiques et sociales inédites.

Le Général de Gaulle disait : "Le fait que les partisans de droite et les partisans de gauche déclarent que j’appartiens à l’autre côté prouve (…) que je ne suis pas d’un côté, je ne suis pas de l’autre, je suis pour la France ". Le petit-fils de l’amiral Muselier, mon ami Renaud porte la même vision en défendant "La région d’abord" au-delà de toute appartenance partisane. C’est d’ailleurs dans cet esprit que nous administrons la région depuis 6 ans avec des élus de tous bords qui œuvrent pour l’intérêt général sans que cela ne suscite de réactions. Je le soutiens avec force parce que je veux que notre Région continue à porter des valeurs de tolérance et de responsabilité et parce que contrairement à ceux qui ne pensent qu’aux échéances présidentielles ou législatives, nous n’avons pour objectif que de faire avancer les Alpes, la Provence et la Côte d’Azur. »
Patricia MAILLÉ-CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.