Recherche

Accueil > Ailleurs > Politique > Emmanuel Macron propose un Pacte de décarbonation aux industriels : (...)

>

Emmanuel Macron propose un Pacte de décarbonation aux industriels : ’Passer à 10 millions de tonnes de CO2’ pour passer à ’10 milliards d’euros d’accompagnement’

mercredi 9 novembre 2022

Tout juste rentré de Charm el-Cheikh, en Égypte, où se tient la COP27, le chef de l’État a réuni, ce mardi 8 novembre, les dirigeants des cinquante sites français les plus émetteurs de gaz à effet de serre (GES). L’objectif affiché étant de pousser ces industries à accélérer leur décarbonation.

PNG - 190.4 ko
Emmanuel Macron a reçu les dirigeants des cinquante sites français les plus émetteurs de gaz à effet de serre (Photo capture d’écran)

Doubler les réductions de gaz à effet de serre

A eux seuls, ces cinquante sites représentent la moitié des émissions de l’industrie et 10 % du total pour la France, l’équivalent des émissions de CO2 de 4 millions de Français. Cependant, ces émissions se concentrent sur quelques filières bien identifiées, comme a chimie, la métallurgie, le ciment... Parmi les cinquante sites, on retrouve des grands noms de l’industrie française : TotalEnergies, Lafarge, ArcelorMittal, Saint-Gobain, Air Liquide...

Si la France a déjà réussi à réduire de 10 % ses émissions de gaz à effet de serre en cinq ans -entre 2017 et 2022-, l’exécutif veut mettre un coup d’accélérateur et « doubler le rythme de réduction dans le quinquennat qui vient » .

un pacte de décarbonation aux industriels

Emmanuel Macron a proposé ce mardi 8 novembre un pacte de décarbonation aux industriels les plus émetteurs de CO2 en France. « Si des projets et des sites sont identifiés d’ici à 18 mois, si vous doublez vos efforts, si on arrive à passer des 10 millions de tonnes de CO2 évités à 20 millions instruits, nous doublerons les moyens consacrés à cet enjeu et passerons l’enveloppe de 5 à 10 milliards d’euros d’accompagnement », a annoncé le chef de l’État aux industriels réunis à l’Élysée. Pour arriver à cet effort, le chef de l’État a aussi annoncé que le gouvernement allait dérouler une planification précise à six mois et dans les années à venir, « filière par filière ». Il a également demandé que des « contrats de transition écologique » soient signés pour graver dans le marbre les efforts promis, site par site, et filière par filière aussi, sous l’égide du ministre de l’Industrie. « Nous mettrons en ligne la carte de France des 50 sites » les plus émetteurs de CO2 pour suivre les progrès, a-t-il promis.
Patricia MAILLÉ-CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.