Recherche

Accueil > Culture > Musique / Opéra > Enregistrement - ’Born to groove’ le nouveau CD nomade de Thomas (...)

< >

Enregistrement - ’Born to groove’ le nouveau CD nomade de Thomas Leleu

mardi 25 mai 2021

Tuba solo à l’Opéra de Marseille, Thomas Leleu vit aujourd’hui à Berlin. Révélation instrumentiste aux Victoires de la Musique en 2012, il mène une carrière où son « éducation classique » croise souvent ses passions pour le jazz et les musiques du monde.


Avant son départ de Marseille, à l’Odéon, Thomas Leleu avait créé un spectacle « The tuba’s trip » en compagnie d’un quintet composé de Laurent Elbaz, Jérôme Buigues, Lamine Diagne, Sam Favreau et Philippe Jardin. Des musiciens qu’il a tenu à réunir à nouveau pour enregistrer un troisième CD, après « In the mood for tuba  » et « Stories », intitulé « Born to groove » et qui vient de sortir chez NomadPlay avec pour invités French Fuse et Jean-Luc Di Fraya. Un CD en forme de complément idéal à ce spectacle qui avait emballé le haut de la Canebière, en son temps.

Des ponts entre les styles musicaux

Une fois de plus, Thomas Leleu assouvit sa passion de jeter des ponts entre différents styles musicaux ; il n’aime pas les cases dans lesquelles on peut enfermer un musicien. Sur les routes de cet opus on promène de l’Afrique au Brésil en passant par l’Arménie et l’île de Saint-Martin ; sans oublier la part d’une base sans laquelle rien n’existerait, celle réservée à la musique classique avec « Opéra Tribute », plus de sept minutes d’un somptueux arrangement musical, patchwork aux notes cueillies chez Bizet, Verdi, Rossini, Offenbach, Puccini. A l’évidence Thomas Leleu prend un plaisir immense à jouer cette pièce… Comme les 17 autres, au demeurant, nous invitant à un périple semé de joyaux qui ne laissent pas insensible.

Mettre le tuba en lumière

Une fois de plus, le jeune musicien propose une découverte harmonieuse des possibilités de son instrument si peu connu et qu’il a mis dans la lumière un soir de 2012. Thomas Leleu ne manque pas une occasion de partager son savoir, la musique et les touches dorées de son Melton Meini Weston au cours de master-class qu’il donne un peu partout dans le monde. Artiste nomade et passionné, il se promène au long des champs du possible que lui ouvre son tuba. Ce « Born to groove » en est le parfait, et lumineux, exemple. A découvrir séance tenante avec d’autant plus de plaisir que chacun y trouvera son bonheur au fil d’un enregistrement à la grande qualité technique !
Michel EGEA

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.