Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Entretien : Laurent Nuñez rend hommage aux forces de sécurité

< >

Entretien : Laurent Nuñez rend hommage aux forces de sécurité

dimanche 22 janvier 2017

JPEG - 70.5 ko
Laurent Nuñez, préfet de police des Bouches-du-Rhône (Photo Robert Poulain)

« L’arbre ne doit pas cacher la forêt », lancera le Préfet de Police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nuñez, lors de ses vœux à la presse, rappelant ainsi le travail « remarquable » des forces de l’ordre. Regrettant ainsi que les règlements de comptes à Marseille cachent les succès de la police et de la gendarmerie et qu’il en est de même du bilan de l’Euro 2016. « Un bon bilan », selon le préfet, entaché par les seuls incidents de Marseille, d’une rare violence, en début de compétition et sur lesquels il revient dans un entretien accordé à Mireille Bianciotto.

Entretien dans lequel il abordera également la question « des moyens » qu’il juge « très importants ». Évoque son rôle « le renseignement », dans la lutte contre le terrorisme, qui est coordonné dans chaque département par le préfet de police. Indique à ce propos que la présidentielle est à risque car il s’agit d’« un moment très fort » en termes de symbolique du « fonctionnement de la vie démocratique » et que dès à présent un travail est réalisé « sur le dispositif de sécurité ». Revient sur la colère des policiers, rappelant « tout ce qui a été mis en place », « les efforts réalisés ». Met en exergue la coproduction de la sécurité notamment avec les acteurs privés. Et pour finir parlera des taux d’élucidation...

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.