Recherche

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > Environnement : Nettoyage de printemps de Toulon au Pradet

< >

Environnement : Nettoyage de printemps de Toulon au Pradet

mercredi 31 mars 2021

Pour célébrer l’arrivée du printemps les associations « On sème pour demain » et « Chercheurs en herbe » organisaient deux grandes opérations de nettoyage du bord de mer, au Pradet et à Toulon.

PNG - 1.3 Mo
©Presse Agence

Du côté de Toulon, ce sont environ 130 personnes qui n’ont pas hésité à répondre présent à l’appel de l’association « Chercheurs en herbe ». Bénévole, Julien raconte : « Chaque mois nous proposons une opération de nettoyage du littoral ou dans les terres. Nous sommes ravis de voir l’engouement remporté par ces journées. C’est très encourageant pour tous les bénévoles. Une fois ramassés, les déchets sont triés, caractérisés et si possible revalorisés. Nous travaillons pour cela avec les associations "Sauvage" pour les bouchons en plastique, "France Cancer" pour les bouchons en liège et "Les ferrailleurs" et "Knet partage" pour tout ce qui est en métal ».

Plusieurs collectes programmées pendant l’été

Comme il ne faut jamais s’arrêter en si bon chemin, le programme des prochaines collectes des « Chercheurs en herbe » est déjà calé avec un départ à 9h30 pour chaque rendez-vous :

• Dimanche 18 avril au Faron
• Dimanche 16 mai à l’anse Méjean
• Dimanche 5 juin sur le parking de la Tour Royale
• Dimanche 4 juillet à l’anse Tabarly au Mourillon, à l’occasion du départ d’Alban Mauzac pour l’expédition en kayak Pelagos.

PNG - 1.6 Mo
©Presse Agence

La volonté de sensibiliser le grand public

Du côté du Pradet, s’est « On sème pour demain » qui s’y colle, en partenariat avec les associations « Mordus Spearfishing »,« Aquabulle » et le club de kayak du Pradet. Une centaine de marcheurs, apnéistes, plongeurs et kayakistes ont œuvré tous ensemble pour récolter un maximum de déchets sauvages, aussi bien sur le littoral que dans les fonds marins.

Transportés jusqu’au Port des Oursinières, les détritus étaient triés et caractérisés par l’association (comptage du nombre de déchets par type et/ou matériau), avant d’être déposés dans des bennes de tri ou valorisés par leurs partenaires comme « Recyclop », « Sauvage » ou « Knet Partage ».

« Notre objectif est de dépolluer, mais aussi de généraliser les comportements respectueux de l’environnement. Nous voulons sensibiliser le grand public à la problématique des déchets sauvages sur terre et en mer et communiquer aux structures privées ou publiques les résultats des données de caractérisation afin de les aider à mettre en œuvre certains outils de lutte contre ces pollutions », soulignent Lætitia, Magali et Nadine.
Mathieu SELLER avec P.A

A noter...

Plus d’infos sur Facebook et Instagram onsemepourdemain et par mail à : onsemepourdemain@gmail.com

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.