Recherche

Accueil > Ailleurs > Sciences > Espace. La mission d’exploration spatiale Comet Interceptor adoptée par (...)

>

Espace. La mission d’exploration spatiale Comet Interceptor adoptée par l’ESA

jeudi 23 juin 2022

La mission d’exploration spatiale Comet Interceptor vient d’être adoptée par l’ESA (Agence Spatiale Européenne) pour un lancement prévu en 2029.

PNG - 150.6 ko
Comet Interceptor ©ESA

Mission de classe F (environ 8 ans entre la sélection et le lancement, moins de 1 000 kg), son objectif scientifique est de caractériser, pour la première fois, une nouvelle comète dynamiquement jeune ou un objet interstellaire. L’originalité de cette mission réside dans le fait que la comète cible ne sera identifiée qu’après le lancement des trois sondes qui la composent. Développée en collaboration avec l’agence spatiale japonaise (JAXA), plusieurs agences spatiales nationales et centres de recherches en Europe, dont le CNES et le CNRS, Comet Interceptor sera la première mission à visiter une comète issue des confins du système solaire, voire hors de ce dernier.

Les laboratoires français impliqués sont le Laboratoire de physique et chimie de l’environnement et de l’Espace (LPC2E, CNES/CNRS/Université d’Orléans) ; l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP, CNES/CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) ; le Laboratoire plasma et conversion d’énergie (LAPLACE, CNRS/INP Toulouse/Université Toulouse III - Paul Sabatier) ; le Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM, AMU/CNES/CNRS) ; le Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux (LAB, CNRS/Université de Bordeaux) ; le Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes, environnement (LGL-TPE, CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) ; le Laboratoire J-L Lagrange (LAGRANGE, CNRS/Observatoire de la Côte d’Azur) ; l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE, CNRS/Observatoire de Paris - PSL) ; le Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (LESIA, CNRS/Observatoire de Paris – PSL/Sorbonne Université/Université Paris-Cité) et le Laboratoire "Atmosphères et Observations Spatiales" (LATMOS, CNRS/Sorbonne Université/UVSQ).

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.