Recherche

Accueil > Méditerranée > Rive Nord > Vaccination. Evence Richard préfet du Var : Au niveau régional, la (...)

< >

Vaccination. Evence Richard préfet du Var : Au niveau régional, la circulation virale reste élevée

samedi 20 mars 2021

Evence Richard, préfet du Var, accompagné de François de Canson, maire de La Londe-les-Maures et président de Méditerranée Porte des Maures, s’est rendu ce 18 mars dans le centre de vaccination de la commune. Ils étaient également entourés de François Arizzi, maire de Bormes-les-Mimosas, de Bernard Mouttet, maire de Cuers et de Gil Bernardi, maire du Lavandou.

PNG - 511.7 ko
Evence Richard, préfet du Var, accompagné de François de Canson ©Alain Blanchot

Cette visite était une grande satisfaction pour François de Canson : « Ce matin, j’ai eu le plaisir d’accueillir Evence Richard, Préfet du Var au centre intercommunal de vaccination de La Londe, accompagné de mes amis maires de Méditerranée Porte des Maures. A cette occasion, nous avons enregistré le 1 000e vacciné, en la personne de Monsieur Martel. Nous avons également obtenu l’ouverture d’une ligne supplémentaire de vaccination qui sera active le 6 avril prochain, ce qui nous permettra de passer à 200 actes par jour au lieu de 100 aujourd’hui. Je remercie une fois plus l’ensemble des personnels mobilisés pour que cette campagne vaccinale se passe dans les meilleures conditions ».

A l’issue des différentes discussions, les élus ont demandé quels pouvaient être les scénarii de sortie de crise, notamment la phase qui décidera de la reprise effective d’activité pour les bars et restaurants, voire pour les activités culturelles et les manifestations grand public. Si la feuille de route de la sortie de crise est d’ores et déjà établie, l’inconnu reste le calendrier de mise en œuvre. En effet, ce dernier dépend en grande partie de la vitesse de vaccination et de la baisse des contaminations à travers le pays.

Une circulation virale encore trop élevée

Le préfet a rappelé aux élus le contexte sanitaire du département et de la région : « Au niveau du territoire, la circulation virale reste élevée et supérieure à celle observée au niveau national. Le taux de positivité diminue légèrement à 8% et le taux d’incidence est stable à 334 pour 100 000 habitants. Les taux d’incidence tous âges confondus restent supérieurs à 200 dans tous les départements. C’est également le cas pour les personnes âgées de 65 ans et plus sauf dans les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse. Concernant le taux de positivité, il est en baisse chez les plus de 80 ans mais surtout chez les 0-20 ans. La forte décroissance observée chez ces derniers est liée à l’organisation des campagnes de dépistage salivaire en établissements scolaires et explique en partie aussi la baisse relative de taux de positivité régional ».

Par ailleurs, le point hebdomadaire de l’ARS (Agence régionale de santé) indique que la part des variants d’intérêt est stable, comparé à la Semaine 09. De plus, Le variant 20I/501Y.V1 (anglais) est largement majoritaire par rapport aux variants 20H/501Y.V2 (sud-africain) ou 20J/501Y.V3 (brésilien).

Des hospitalisations en baisse

Malgré ces chiffres, il est hors de question de crier victoire. C’est d’ailleurs le message clair que le Préfet à fait passer à l’ensemble des élus : « Si les hospitalisations conventionnelles ont baissé en semaine 10, les hospitalisations en réanimation, et autres soins critiques, continuent d’augmenter. Le nombre de personnes décédées à l’hôpital diminue depuis 6 semaines mais reste toujours à un niveau élevé. L’impact de l’épidémie dans les établissements et services médico-sociaux poursuit sa baisse, avec un recul du nombre de personnels et de résidents contaminés et du nombre de décès ».

Pour Evence Richard, ces différentes baisses traduisent une chose importante : les premiers effets de la vaccination. Au 14 mars 2021, 429 912 personnes ont reçu au moins une première dose de vaccin en région Paca. Parmi elles, 186 689 personnes ont reçu une seconde dose. Au total, plus de 37% de la population âgée de +75 ans a reçu une première dose de vaccin et plus de 19% ont reçu 2 doses. Il est à noter, plus de 20 000 doses ont été administrés le week-end du 12 et 13 mars, grâce à la mobilisation importante de nombreux acteurs de la vaccination.
Thomas Seller avec PA

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.