Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Exposition : Femmes de Marseille dans leur intérieur

< >

Exposition : Femmes de Marseille dans leur intérieur

mardi 26 février 2013

JPEG - 963.1 ko
Floriane Facchini quartier de la Plaine PHOTO RODOLPHE HAMMADI
PNG - 668.6 ko
Hélène Blanc quartier de la Belle de Mai PHOTO RODOLPHE HAMMADI

Sur une initiative de Forum Femmes Méditerranée, l’Hôtel du département des Bouches-du-Rhône accueille du mercredi 6 mars au samedi 9 mars, l’exposition de photographies de Rodolphe Hammadi « Femmes de Marseille dans leur intérieur ».
Ces quinze dernières années Rodolphe Hammadi a sillonné et photographié le Brésil dans sa diversité, entre architecture et scènes de vie quotidienne. Les femmes et leur intérieur ont été l’un de ses sujets de prédilection. Aujourd’hui, le photographe pose son regard sur les femmes de Marseille à leur domicile, de tous âges et toutes origines sociales. Il y conjugue ainsi sa sensibilité de portraitiste et de photographe d’architecture. Ce travail documente la place et le rôle des femmes dans la société, la ville, la famille. L’ exposition préfigure un projet plus vaste avec 160 portraits photographiques et entretiens vidéographiques. Le projet a également pour ambition de se poursuivre 10 ans après, avec les mêmes protagonistes.

L’exposition vue par : Geneviève Dermenjian, historienne, UMR Telemme

Vingt-six Marseillaises d’âge et de milieu divers, répondent face caméra aux questions posées hors champ par Rodolphe Hammadi. Habitant la ville depuis leur naissance ou depuis quelques mois, elles sont toutes amoureuses de Marseille dont elles apprécient la diversité sociale et les quartiers, le leur en priorité, puis les quartiers anciens (Vieux Port, Panier, centre-ville), la Corniche ou L’Estaque.
Assises dans leur intérieur, ces femmes se présentent à nous en toute simplicité. Nous connaissons leurs origines, leur âge, leur situation familiale, leur éventuelle profession. Pour l’observateur, il est intéressant de comparer leurs attitudes, leurs gestes, l’agencement de leur maison, toutes choses qui disent beaucoup sur les personnes. Au-delà de ces premières réflexions, la similitude des questions posées d’un entretien à l’autre, permet aussi d’approcher de façon critique les vies quotidiennes, les convictions. À une époque où l’on dit que la violence est partout et que Marseille est une ville dangereuse, la presque totalité de ces femmes déclare n’avoir pas subi directement d’actes de violence, mais elles sont nombreuses à souffrir de la violence verbale ou physique imposée dans leur société comme dans le reste du monde par des individus, des systèmes politiques, des guerres.
Ces femmes expriment leurs regrets éventuels mais aussi leurs fiertés d’aujourd’hui et leurs espoirs pour demain. Les enfants tiennent la plus grande place dans leur bonheur de vie mais elles sont comblées aussi le plus souvent par leur action dans diverses associations qu’elles ont créées ou auxquelles elles appartiennent. Un petit nombre enfin est satisfait de son parcours de vie, des résultats obtenus à force de volonté et de courage. Leur message pour demain est un message humaniste : aimer la belle famille humaine, s’accepter les uns les autres et vivre dans la paix, avoir une vie meilleure pour tous, conserver le cap quand les choses deviennent difficiles car la volonté vient à bout de tout. Amusez-vous bien, profitez aussi de la vie, nous disent certaines d’entre elles, conservez précieusement ce que le passé nous a donné de bien et de beau. En somme, inventez votre avenir pour le mieux dans la générosité. Il est difficile de prévoir le regard que portera le futur sur de tels témoignages. Un observateur s’intéressera sans doute comme nous le faisons nous-mêmes aux vêtements, aux gestes et aux attitudes de ces femmes, à l’agencement de leur intérieur. Il étudiera leur parcours de vie, leur lien avec le concret de cette vie. Il jugera aussi, à la lumière de son temps, de leurs préoccupations quotidiennes, de leurs aspirations, de leurs amours. Il remarquera enfin bien des éléments qui nous échappent aujourd’hui car nous sommes tous prisonniers de notre temps et de ce que nous sommes.

L’exposition vue par : Éléonora Nadalini Anthropologue

« Femmes de Marseille dans leur intérieur » est un projet photographique et vidéographique qui immortalise les femmes marseillaises de toutes origines et dans leur espace intime.
À travers ce travail, le photographe Rodolphe Hammadi nous propose un parcours visuel et sonore sur les chemins de vie, les espoirs, les craintes et les désirs des femmes de Marseille, nées ou adoptées par cette ville portuaire. Ce parcours se matérialise dans la photographie et la vidéo, il nous montre ce monde de l’intérieur ; un univers composé d’une multitude d’objets du quotidien qui occupent une place centrale dans la vie de ces
femmes. Ces objets tissent des liens sociaux, sans se limiter à en être le medium. À travers l’instant photographié et filmé, ces objets deviennent visibles et emblématiques car les femmes choisissent l’endroit qui les représente le plus pour se faire prendre en photo. La photographie grand-angle ainsi que la vidéo permettent de replacer l’individu dans son contexte ; celui-ci devient un élément du paysage. Cet effet est recherché par l’artiste pour souligner l’impossibilité de tout être d’exister sans lien humain. Leur intérieur nous raconte ces liens.

Pourquoi Marseille ?
Marseille est une ville qui offre une grande diversité humaine, capable de vivre en harmonie. Toute la Méditerranée est là : Marseille est la première ville corse, la deuxième ville arménienne de France, une grande agglomération italienne, l’une des premières villes pied-noir, une importante colonie hellénique, une vrai casbah et une capitale africaine. Mais Marseille est aussi un lieu de chocs culturels, de tensions et de communautarismes. Ces forces contrastantes font de la ville phocéenne un laboratoire urbain unique en Europe.

Pourquoi les femmes ?
Il y a au moins trois raisons pour expliquer le choix de travailler sur et avec les femmes :
- La construction de la femme, fait que celle-ci, a développé sous l’influence des normes sociales une capacité à l’écoute de soi, une prédisposition à l’introspection, socialement reconnues comme des attitudes féminines plutôt que masculines. Les femmes peuvent donc plus facilement pénétrer dans leur intérieur et en faire une analyse.
- Les femmes vivent à l’intérieur d’un univers social dans lequel le système normatif est basé sur la référence masculine. Dans notre société, le mâle est encore vu comme la référence et la femme comme quelque chose qui est à côté, qui complète. Les photographies et les entretiens montrent la capacité des femmes à s’affirmer, à lutter, à résister et à espérer ; même si elles vivent dans une société qui attribue encore aujourd’hui une valeur inégale au masculin et au féminin. Aussi bien dans la perception sociale que dans la langue, l’ordre masculin est si fort qu’il n’exige pas de justification, et la vision andro-centrique s’impose comme neutre (Bourdieu, 1998).
- La femme se définit d’abord par rapport à ses relations sociales : mère, épouse, et ensuite comme individu. Le travail de Rodolphe Hammadi permet de réfléchir sur la notion d’individualité chez les femmes. Le photographe nous invite ainsi à découvrir l’univers de ces femmes françaises, européennes, maghrébines, sub-sahariennes, moyen-orientales, immortalisé par la photographie, témoin d’une époque de peur, de révolutions et d’espoir dans laquelle les femmes
affirment et défendent leur place.

L’ exposition “Femmes de Marseille dans leur intérieur” est une initiative du Forum
Femmes Méditerranée, organisée dans le cadre de l’ opération commune menée
avec 17 autres partenaires du réseau français de la Fondation Anna Lindh. Pour
plus d’informations, vous pouvez consulter le blog dédié http://lesvoiesdelamer.blogspot.fr/
ou le site du réseau français http://www.euromedalex.org/fr

En savoir plus sur l’exposition : http://www.femmesdemarseille.com
Forum Femmes Méditerranée :51 rue des Dominicaines. Marseille (1er)
Tél. 04.91.91.14.89 www.femmes-med.org
e-mail : ffm13@wanadoo.fr

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.